Articles du bulletin

Depuis 2019 le Bulletin est édité en collaboration avec Elsevier-Masson. Les rapports de l'Académie sont disponibles intégralement sur le site internet de l'Académie. L'accès aux autres textes peut être obtenu sur le site Em-Consulte. Pour soumettre un article, merci de consulter nos instructions aux auteurs.



2992 résultats

  • Communication scientifique

    Recommandations

    Lire la suite >
  • Rapport

    11-03 Faciliter l’adoption nationale

    Facilitating national adoption in France

    La confrontation du nombre des enfants en danger dans notre pays (entre 250 000 et 300 000) et du nombre d’enfants adoptés chaque année (de l’ordre de 700 à 800 dont moins de 200 enfants en danger), en constante diminution depuis vingt ans, nous interroge sur les causes de cette situation paradoxale et si possible sur les remèdes à y apporter qui puissent améliorer les chances d’avenir de ces enfants. Un organigramme montrant les différentes étapes de l’itinéraire d’un enfant en danger met en lumière les imperfections du dispositif administratif et judiciaire actuel : complexité, éclatement des compétences judiciaires, dilution des responsabilités, auxquelles s’ajoutent un certain cloisonnement des filières et une hétérogénéité d’un Département à l’autre. La lenteur du processus qui s’étale en moyenne sur cinq à six ans amenuise les chances de l’enfant d’accéder au statut de Pupille de l’Etat qui le rendrait adoptable et lui donnerait une famille qui l’attend. Deux situations particulières, la maltraitance et le désintérêt parental, ont spécialement retenu notre attention, fondée sur l’observation de cas suivis sur le terrain, sur la consultation de nombreux professionnels de la protection de l’enfance et sur l’étude de dessins de la famille d’enfants de six ans recueillis en milieu scolaire. Ce rapport met en lumière la souffrance des enfants maltraités, la perversité des auteurs de sévices, la solitude des enfants délaissés, les difficultés et les insuffisances de l’engagement médical et pose le problème de l’interprétation et de l’évaluation par les éducateurs et les juges de l’intérêt supérieur de l’enfant. Les principales recommandations formulées par l’Académie nationale de médecine portent sur la nécessaire simplification des structures administratives et judiciaires consacrées à la protection de l’enfant, sur l’harmonisation de leur fonctionnement confié à des responsables conscients des réalités de terrain, sur l’importance en cas de maltraitance ou de désintérêt parental, de mesures plus efficaces, sur la création d’une filière de familles d’accueil bénévoles choisies parmi les candidats agréés et sur la défense de l’accouchement sous X qui protège l’enfant et sa mère.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Introduction

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Troubles psychiques des malades pendant et après leur séjour en réanimation

    Psychiatric issues during and after intensive care (ICU) stays

    L’hospitalisation en réanimation est source d’agressions physiques et psychologiques. Il s’ensuit des troubles psychiques pendant et après le séjour. Pendant le séjour, de nombreux facteurs de stress existent : fatigue, manque de sommeil, médicaments, intubation, douleur, bruit, lumière. Les patients se rappellent les expériences traumatiques : peurs d’être assassinés, abandonnés, cauchemars, panique. La dépression est fréquente mais difficile à détecter. Des troubles psychiatriques délirants et confusionnels existent dans près de la moitié des cas : hallucinations, agitation, stupeur. Traiter la souffrance psychique pendant le séjour fait appel à des moyens simples : diminuer le bruit, diminuer la lumière, notamment la nuit, chambres individuelles, horloge pour diminuer la confusion, visite des familles, contact verbal et réassurance, anxiolytiques. Après le séjour des symptômes anxio dépressifs (SAD) sont fréquents, mêlés aux symptômes d’état de stress post traumatique (ESPT) : peur intense, sentiment d’impuissance ou d’horreur, syndrome d’évitement, syndromes neurovégétatifs, syndromes d’intrusion. Comment traiter le SAD et l’ESPT après la sortie ? Des techniques sont en cours d’évaluation : créer un carnet de bord où sont notés, par la famille et l’équipe soignante, les évènements du séjour et ultérieurs ; proposer une consultation de fin de séjour sont deux mesures qui semblent efficaces.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Hommage à René Küss et Jean Hamburger

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Histoire du progrès médical en transplantation rénale. A propos d’une série de 3 000 transplantations consécutives réalisées dans le CHU de Bicêtre

    History of medical progress in renal transplantation : a review of 3 000 consecutive kidney grafts at Bicetre-Kremlin, Bicetre University Hospital — France

    Le progrès médical en transplantation rénale a été majeur au cours de ces quarante dernières années, la transplantation d’organe bénéficiant des avancées rencontrées dans d’autres secteurs de spécialité médicale, comme le domaine métabolique, immunologique, thérapeutique, anatomo-pathologique, etc. Ces progrès médicaux ont été associés à des changements profonds comme les changements juridiques, institutionnels et organisationnels encadrant la transplantation, le prélèvement d’organes et les donneurs vivants. A côté de l’aspect quantitatif de la transplantation rénale, l’aspect qualitatif a été la fantastique amélioration de la survie patients à un an, cinq ans et à plus long terme, et une amélioration constante de la survie du greffon rénal au moins à court et moyen terme, et peut être pas aussi évident à long terme tant les complications secondaires, en particulier de certains immunosuppresseurs peuvent avoir un effet délétère. En symétrique de ces progrès, les receveurs et les donneurs sont de plus en plus âgés et multipathologiques et les donneurs sont prélevés avec des critères élargis (donneurs en arrêt cardiaque…) expliquant le contraste saisissant entre progrès médicaux et la situation physiologique de plus en plus précaire des malades à traiter.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’aspect chirurgical de 3 000 transplantations rénales

    Surgical view of a series of 3 000 kidney transplantations

    Une série de 3 000 transplantations rénales adultes a été analysée. Les principales complications chirurgicales survenant sont les complications vasculaires dans 7,4 % des cas et urinaires dans 9,8 % des cas. Les thromboses artérielles ou veineuses et les fistules urinaires étaient les plus graves. Plusieurs approches chirurgicales ont permis d’en réduire la fré- quence : l’implantation de l’artère rénale dans l’artère iliaque externe plutôt qu’interne a été associée à une réduction du taux de sténoses de l’artère rénale de 18,8 % à 8,9 %. L’allongement de la veine rénale droite a été associé à une réduction du taux de sténose de l’artère rénale de 15,9 % à 9,5 %. Les fistules urinaires étaient précoces et leur fréquence a été réduite de 6,6 % à 2,8 % avec l’utilisation de sondes JJ. A l’inverse, les sténoses urinaires sont une complication tardive dont la fréquence reste élevée (5,4 %). Le traitement médical exclusif des sténoses de l’artère rénale était possible dans 94 % des cas et les résultats de la chirurgie et de la dilatation en radiologie interventionnelle étaient identiques avec un taux de succès de 82 %. Il est donc préférable de dilater les sténoses artérielles en cas d’échec d’un traitement médical. Les traitements endourologiques des complications urinaires avaient un taux de succès de 64 % pour les fistules et de 46 % pour les sténoses. L’analyse de cette série et de la littérature montre l’importance d’améliorer la technique du prélèvement et de réduire la durée de l’ischémie froide qui est un facteur de retard de reprise de la fonction rénale.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Conférence invitée La chirurgie cardiaque pédiatrique dans les pays en voie de développement. Vingt ans d’expérience de La Chaîne de l’Espoir

    Pediatric heart surgery in developing countries. Twenty years’experience of La Chaîne de l’Espoir (Chain of Hope)

    Les pathologies cardiaques chez l’enfant sont devenues par leur incidence un problème de santé publique. Ces pathologies doivent être prises en charge dans leur ensemble mais bon nombre d’entre elles n’ont qu’une solution chirurgicale. Deux grandes familles dominent : les cardiopathies congénitales et les valvuloplasties rhumatismales. La Chaîne de l’Espoir est active dans plus de trente pays (Afrique, Asie, Moyen-Orient).La chirurgie cardiaque pédiatrique dans les pays en voie de développement est un champ d’action très particulier étant donné le contexte socio-économique de ces pays et leur manque de moyens techniques. Ainsi, la chirurgie du nourrisson est peu pratiquée vu la complexité de la prise en charge, particulièrement en réanimation. La pratique de cette chirurgie oblige également à des gestes conservateurs ou réparateurs. Le profil des jeunes patients oblige également à des stratégies adaptées en évitant d’opérer les stades ultimes ou dépassés. Le contexte économique oblige les équipes chirurgicales à pratiquer des actes aussi peu coûteux que possible. C’est ainsi que nous avons développé la fabrication sur place des anneaux mitraux sous la direction de Daniel Roux. Après vingt ans de pratique, nous pensons que, seules des structures hospitalières à visée régionale permettent d’obtenir des résultats probants en terme de soins et de formation.

     

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les cardiopathies acquises de l’enfant dans les pays en voie de développement

    Acquired childhood cardiopathies in developing countries

    Les valvulopathies rhumatismales représentent la première cause de cardiopathie acquise de l’enfant dans les pays en voie de développement. Toutes les valves peuvent être atteintes avec une prédominance sur la valve mitrale. L’échocardiographie joue un rôle essentiel pour le dépistage et la prise en charge. Les valvulopathies rhumatismales sévères entraînent une lourde morbi-mortalité. Les traitements chirurgicaux comprennent le remplacement valvulaire prothétique ou la chirurgie conservatrice qui doit être préférée chaque fois qu’elle est possible. La commissurotomie percutanée est aujourd’hui le traitement de première intention pour la sténose mitrale. Dans le futur la prévention sera la solution pour éliminer le rhumatisme articulaire aigu et ses conséquences valvulaires.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Présentation

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les cardiopathies congénitales dans les pays pauvres et la prévention de leurs complications

    Preventing complications of cardiac malformations in poor countries

    Le tri naturel et le choix de l’efficacité limitent les malformations cardiaques dont il faut s’occuper dans les pays pauvres. La grande majorité des patients étudiés ici ont, soit un shunt gauche-droite par une communication artérielle, atriale et surtout ventriculaire, soit un shunt droite-gauche par obstacle pulmonaire associé à une communication interventriculaire (Tétralogie de Fallot) ou inter-auriculaire (Trilogie de Fallot), soit enfin un obstacle pulmonaire ou aortique. L’exposé insiste sur la nécessité d’une détection précoce des cardiopathies qui ne peut être efficace que par une nouvelle politique de santé publique, organisée autour d’infirmiers ou de techniciens de santé, formés à l’utilisation des appareils récents peu coûteux d’Echographie Doppler couleur portables. Elle précise les modalités simples de surveillance et de traitement médicaux de ces cardiopathies communes et « rentables » et insiste sur la nécessité de pouvoir disposer d’une structure (nationale ou régionale) pour offrir une possibilité de chirurgie (cœur fermé et si possible cœur ouvert) et de KT pour traiter sur place à temps et éviter les détériorations et les transferts par les ONG dans les pays industrialisés.Lefermeturechirurgicaleàcœurouvertd’uneCIVchezlenourrissonétantlebut à atteindre et le test d’efficacité de nos actions de formation de ces équipes locales.

    Lire la suite >
  • Rapport

    11-02 Les eaux de consommation humaine et la Santé publique en France métropolitaine

    Water for human consumption and the Public health

    Notre pays, qui possède d’importantes ressources d’eaux souterraines et superficielles, a su conduire au service de la nation une politique équilibrée dans le domaine des eaux de consommation humaine. Il s’est appuyé pour cela sur les recommandations édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé, les Directives Européennes les plus récentes, les Lois et les Codes nécessaires ainsi que, plus récemment, sur les lois issues du « Grenelle de l’Environnement » et des PlansNationaux-Santé-Environnement 1 et 2. Il s’est doté également d’instances de gouvernance appropriées. Ce rapport confirme tout d’abord la nécessité d’améliorer et de préserver la qualité des ressources en eau en vue du développement durable et de poursuivre les efforts entrepris pour améliorer à la fois le traitement des eaux usées et la qualité de l’eau de consommation, grâce à l’évolution constante des recherches et des innovations techniques dans ces domaines ainsi que le développement de l’assurance qualité. Les différentes caractéristiques des eaux de consommation humaine : eaux minérales naturelles, eaux de source conditionnées et eaux de distribution publique sont précisées. Ces dernières font l’objet d’explications sur leur gestion, leur origine, leur transport, leurs modalités de production et les contrôles de qualité auxquels elles sont assujetties. La qualité de l’eau de consommation humaine, qui est définie sur la base de normes considérées comme des limites de qualité pour certaines et des références de qualité pour d’autres, fait l’objet de précisions qui ont été associées à d’importants problèmes de santé publique. Les recherches dans ce domaine sont essentielles. La communication sur l’eau doit être établie en toute transparence. Le prix de l’eau de distribution publique mérite une explication simple nécessaire à une bonne communication. Ce rapport évoque également dans son dernier chapitre les problèmes de l’eau au niveau mondial en insistant sur les difficultés de nombreux pays du monde tropical et intertropical, dans ce domaine essentiel pour l’équilibre du monde

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les atteintes pulmonaires de la sclérodermie

    Pulmonary involvement in systemic scleroderma

    Les atteintes pulmonaires de la sclérodermie systémique sont, soit des atteintes parenchymateuses, soit des atteintes vasculaires. Toutes deux sont d’une extrême sévérité et entraî- nent en quelques mois ou années le décès des patients. Elles sont responsables d’insuffisance respiratoire et/ou cardiaque. La détection de l’hypertension artérielle pulmonaire par échographie et sa confirmation par cathétérisme cardiaque droit permettent de traiter. La détection précoce et la mise en place immédiate des traitements permettent d’améliorer le pronostic. La pneumopathie interstitielle pulmonaire est d’évolution lente, conduisant à une insuffisance respiratoire, à une hypertension artérielle pulmonaire secondaire et à une défaillance cardiaque. Les traitements immunosuppresseurs sont décevants mais leur prescription précoce pourrait permettre d’empêcher ou de retarder une aggravation inéluctable.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Génétique et physiopathologie de la sclérodermie systémique

    Genetics and pathophysiology of systemic sclerosis

    La sclérodermie systémique appartient au groupe des connectivites. Elle est caractérisée par une microangiopathie précoce et généralisée, des perturbations immunitaires et la synthèse excessive de collagène et autres protéines matricielles puis leurs dépôts vasculaires et interstitiels. Bien que rare, la SSc représente un problème important de santé en raison de sa morbi-mortalité ; elle est en effet considérée comme la plus grave des connectivites. La biologie moléculaire a permis d’importants progrès dans l’identification de facteurs de susceptibilité génétique et a amélioré la compréhension de sa physiopathologie complexe. L’étude de grandes cohortes a permis d’identifier des associations génétiques robustes avec plusieurs acteurs de l’auto-immunité, par contre les associations apparaissent plus faibles ou n’ont pas pu être répliquées de façon indépendante pour les facteurs vasculaires et les acteurs de la fibrose. Les gènes du complexe majeur d’histocompatibilité représentent la région génétique prédominante de la majorité des maladies auto-immunes, ce qui a également été observé pour la SSc. Des approches gènes candidats ou pan-génomiques ont aussi montré le rôle clé de gènes codant pour des protéines impliquées dans l’immunité innée et adaptative. Des travaux post-génomiques sont maintenant attendus pour mieux comprendre le rôle exact de ces différents acteurs. Les interactions entre gènes et environnement devront également être étudiées. Ceci devrait permettre dans le futur des améliorations diagnostiques et pronostiques, ainsi que le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques tant attendues dans cette affection, orpheline également dans ce domaine . * Rhumatologie A, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, Inserm U1016 et APHP, 27, rue du Faubourg Saint-Jacques — 75679 Paris cedex 14, e-mail : yannick.allanore@cch.aphp.fr ** Laboratoire de Biochimie Hormonale et Génétique, Hôpital Ambroise, Boulogne, Université Versailles Saint Quentin Yvelines et INSERM U698, Hôpital Bichat, Paris, AP-HP, France Tirés à part : Professeur Yannick Allanore, même adresse Article reçu le 20 décembre 2010, accepté le 24 janvier 2011

    Lire la suite >
  • Rapport

    11-01 Réflexions et propositions relatives aux allégations de santé, et aux complements alimentaires

    Remarks and proposals regarding health claims for food complements

    Le développement quelque peu anarchique du marché alimentaire de la santé dans la dernière décennie a conduit à la multiplication d’allégations abusives voire trompeuses, et rendu nécessaire une harmonisation de la réglementation communautaire pour une protection accrue du consommateur. Les Académies nationales de médecine et de pharmacie ont souhaité faire le point de la situation concernant le cas général des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires (objet du Règlement européen 1924/2006) et le cas particulier des compléments alimentaires (objet de la Directive 2002/46/ CE). Les multiples retards à la mise en œuvre d’un Règlement censé être entré en application au 1er juillet

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Sur la proposition de loi no 229 en date du 18 janvier 2011 relative à l’assistance médicalisée pour mourir, en prochaine discussion au Sénat

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Présentation

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’atteinte myocardique primitive de la sclérodermie systémique

    Primary scleroderma myocardial disease

    L’atteinte myocardique « primitive » est fréquente chez les patients souffrant de sclérodermie systémique ; quand elle devient symptomatique, elle a un pronostic péjoratif. De nombreuses études suggèrent qu’elle est liée, au moins en partie, à un spasme des petites artères ou artérioles coronaires, ultérieurement associé à des anomalies organiques de ces vaisseaux coronaires. L’évaluation, d’abord par des méthodes conventionnelles, a mis en évidence les anomalies de perfusion myocardique, ainsi que les anomalies de fonction des ventricules gauche et droit. Récemment, des techniques plus sensibles, comme le doppler tissulaire ou l’imagerie par résonance magnétique, ont confirmé ces données. Les médicaments vasodilatateurs, comme les inhibiteurs des canaux calciques, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, et un antagoniste des récepteurs de l’endothéline, améliorent les anomalies de perfusion et fonction myocardiques ; leur utilisation continue systématique pourrait prévenir l’aggravation de cette complication majeure de la maladie.

     

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Complications cardiovasculaires du diabète

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La modélisation mathématique des gliomes de bas grades

    Mathematical modelling of low-grade glioma

    L’avènement de l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) permet à présent de mesurer, au millimètre près, l’évolution de la taille d’un gliome de bas grade et de tracer, pour chaque patient, sa courbe de croissance du diamètre tumoral. L’interprétation de ces courbes nécessite de faire appel à des modèles mathématiques, afin de trouver le meilleur paramètre caractérisant chaque dynamique tumorale individuelle. Nous présenterons le modèle le plus couramment utilisé, reposant sur une équation de prolifération-diffusion. Nous montrerons comment ces efforts de modélisation mathématique font progresser notre compréhension de l’histoire naturelle de ces tumeurs et apporte un nouveau facteur à forte valeur pronostique. Enfin, ce travail ouvre de nouvelles pistes dans l’analyse de l’effet des traitements, ce qui pourrait conduire à une optimisation de ceux-ci dans un futur proche.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Présentation

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Progrès récents dan la génomique et dans le traitement médical des gliomes cérébraux

    Advances in molecular genetics and treatment of gliomas

    Les gliomes malins cérébraux sont des cancers bien connus pour leur hétérogénéité morphologique et évolutive ainsi que pour leur sombre pronostic malgré les traitements conventionnels que sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Les progrès récents de la génétique moléculaire ont permis d’identifier des sous-groupes moléculaires distincts permettant d’améliorer l’évaluation pronostique de ces tumeurs, de mieux prédire leur sensibilité aux traitements, et d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Leur tumorigénèse et les bases biologiques des mécanismes de résistance de ces tumeurs aux traitements sont aujourd’hui mieux connues et ouvrent des perspectives thérapeutiques prometteuses. Ainsi, une nouvelle ère commence où prendront place de façon croissante les traitements individualisés reposant sur des thérapies moléculaires ciblées (antiangiogéniques, inhibiteurs de voies de signalisation intracellulaires) combinées aux traitements conventionnels et guidés par des biomarqueurs plasmatiques et tumoraux.

     

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Nouveautés thérapeutiques chirurgicales dans les gliomes diffus de bas grade : cartographie cérébrale, hodotopie et neuroplasticité

    Update on surgery for diffuse low-grade gliomas : brain mapping, hodotopy and neuroplasticity

    La meilleure compréhension de l’histoire naturelle des gliomes diffus de bas grade (GDBG) et de leur relation étroite avec les mécanismes de plasticité cérébrale réactionnelle a débouché sur une attitude résolument interventionniste et non plus attentiste. De plus, les progrès des méthodes de cartographie fonctionnelle tant péri-opératoire (neuroimagerie) que per-opératoire (chirurgie éveillée) ont bouleversé la vision statique et localisationniste classique de l’organisation cérébrale, pour évoluer vers une vision hodotopique — i.e. en réseaux cortico-sous-corticaux parallèles distribués et dynamiques, capables de se compenser. De fait, la chirurgie d’exérèse, maximaliste et précoce est désormais considérée comme la première option thérapeutique dans les GDBG, puisqu’elle permet à la fois de retarder la transformation anaplasique et donc d’augmenter significativement les médianes de survie, mais aussi de préserver voire d’optimiser la qualité de vie, y compris pour les gliomes infiltrant les régions dites « éloquentes » jusqu’à lors considérées comme non opérables.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    À propos d’un projet de création en France de « salles d’injections pour toxicomanes »

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Réflexions sur la formation initiale du chirurgien en 2010 : l’acquisition des fondamentaux

    Basic surgical training in 2010

    La formation initiale du chirurgien qui a longtemps reposé sur le compagnonnage, doit intégrer les grands changements que connaît la spécialité. La formation à la gestuelle et aux techniques chirurgicales, la formation clinique et l’apport constitué par la recherche clinique et expérimentale, la formation au travail en équipe et à la gestion du risque doivent être menées de front et sont indispensables pour que perdure dans l’avenir la position de leader du chirurgien.

    Lire la suite >