Articles du bulletin

Depuis 2019 le Bulletin est édité en collaboration avec Elsevier-Masson. Les rapports de l'Académie sont disponibles intégralement sur le site internet de l'Académie. L'accès aux autres textes peut être obtenu sur le site Em-Consulte. Pour soumettre un article, merci de consulter nos instructions aux auteurs.



3313 résultats

  • Communiqué

    Réservoir animal de SARS-CoV-2 : une menace pour l’Homme ?

    Animal reservoir of SARS-CoV-2: a threat to humans?

    Lire la suite >
  • Communiqué

    La pandémie n’est pas finie

    The pandemic is not over

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Pour des cures sans danger, il faut élargir l’obligation vaccinale contre la Covid-19 à tous professionnels exerçant dans les établissements thermaux

    For safe spa-cures, the obligation to vaccinate against Covid-19 must be extended to all professionals working in thermal establishments

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Covid-19 et maladies cardiovasculaires : des liaisons dangereuses

    Covid-19 and cardiovascular diseases: dangerous links

    Lire la suite >
  • Éditorial

    Conduites agressives et médecine

    Aggressive behaviour and medicine

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les troubles bipolaires : de l’humeur aux émotions

    Bipolar disorders : From mood to emotion

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts pour cet article.
    Mathilde Bigot reçoit une bourse du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche franc¸ais et de la fondation Pierre Deniker.

    Les troubles bipolaires sont caractérisés par une alternance de phases dépressives et d’exaltations. Il s’agit d’une pathologie fréquente, survenant chez l’adulte jeune, qui peut avoir un l’impact considérable sur le fonctionnement des patients du fait de la fréquence et de la sévérité des épisodes, des comorbidités psychiatriques et somatiques, des symptômes résiduels ou encore de l’altération des fonctions cognitives. Le risque majeur est le suicide. Son traitement repose sur la prescription de régulateurs de l’humeur et des prises en charge psychothérapeutiques. La pathophysiologie implique des interactions gènes-environnement et au niveau cérébral est sous-tendue par des anomalies du système cortico-limbique. À l’heure actuelle, les modèles animaux qui permettraient de mieux comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires sont imparfaits car ils n’explorent qu’une partie limitée des dimensions qui constituent les troubles. L’évaluation de l’humeur du fait de son caractère subjectif est le propre de l’Homme et n’est donc pas accessible à l’expérimentation animale. Nous souhaitons montrer l’intérêt d’étudier à la fois chez l’homme et chez l’animal les biais émotionnels, en évaluant les biais d’attribution de valence en réponse à des stimuli hédoniques, qui sont quantifiables chez l’animal par les comportements d’approche et d’évitement. Nous proposons ainsi un nouveau modèle des troubles bipolaires basé non plus sur l’humeur mais sur l’étude des réponses émotionnelles tenant compte de leur intensité et valence.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Conduites agressives de l’enfant : de l’adaptation/survie à la pathologie

    Aggressive behaviors in children: From adaptation/survival to psychopathology

    David Cohen déclare avoir participé ces deux dernières années à deux essais thérapeutiques promus par les laboratoires Lundbeck (membre du comité de suivi des effets secondaires) et Janssen (investigateur principal France) ; être intervenu de manière ponctuelle pour les laboratoires Otsuka (rapport d’expertise, conférence) et Shire (conférence).

    Objectifs
    L’expression des conduites agressives chez l’enfant est un phénomène complexe. Nous proposons ici un modèle intégratif de leur développement normal ou dysfonctionnel.

    Méthodes
    À partir d’une revue sélective de la littérature, nous proposons d’illustrer comment les apprentissages dysfonctionnels des conduites agressives peuvent s’inscrire dans un modèle d’épigénèse probabiliste et une perspective double développementale et écologique définissant un axe temporel, un axe environnemental, et un axe des niveaux de fonctionnements.

    Résultats
    Les conduites agressives relèvent de conduites ordinaires normales héritées au plan phylogénétique et participent à la survie de l’espèce. Elles sont particulièrement fréquentes en cas d’adversité précoce soit dans une expression adaptative non pathologique définissant des traits d’histoire de vie (réactivité élevé, recherche de bénéfice à court terme, puberté et sexualité plus précoce) ; soit dans des expressions pathologiques dont les plus fréquentes sont les troubles dits externalisés (trouble déficit de l’attention avec hyperactivité, trouble oppositionnel, trouble des conduites). Le modèle d’épigénèse probabiliste proposé permet de rendre compte de la complexité des facteurs à l’œuvre en (1) distinguant facteurs prédisposants, facteurs de risque, de protection, et de modulation ; (2) inscrivant les pathologies et leur transition éventuelle sur un axe développemental lié à l’âge ; (3) en distinguant une perspective micro/macro tant au plan des facteurs environnementaux (ex : alcool pendant la grossesse vs. société compétitive) qu’au plan des niveaux de fonctionnements (ex : polymorphisme fonctionnel de la monoamine oxydase A vs. stéréotypes culturels).

    Conclusions
    Par les interactions bidirectionnelles en niveaux micro et macro qu’il autorise au cours du développement, le modèle d’épigénèse probabiliste, proposé à partir des années 2000, semble adapté pour rendre compte des apprentissages dysfonctionnels des conduites agressives.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Santé mentale et justice pénale en France : état des lieux et problématiques émergentes

    Mental health and criminal justice in France: State of play and some emerging issues

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiatriques et ayant commis une infraction pénale est extrêmement variable dans le monde. Cette problématique complexe vient, en effet, s’inscrire au croisement de la longue histoire du système pénal et du système de soins de chaque pays. Cet article propose une synthèse des liens entre santé mentale et justice pénale en France. Après une rapide contextualisation historique, les trajectoires possibles des personnes souffrant de troubles psychiatriques ayant commis une infraction sont décrites à partir de la décision judiciaire concernant la responsabilité pénale. L’organisation des soins psychiatriques aux personnes détenues est exposée ainsi que les dispositifs psychocriminologiques mis en place par l’administration pénitentiaire et les mesures de soins pénalement ordonnés. L’articulation complexe entre le système de santé mentale et la justice pénale mais aussi les nombreuses problématiques émergentes sont finalement abordées. La prévalence élevée des troubles psychiatriques sévères dans les prisons soulève, en effet, de multiples inquiétudes, en particulier en ce qui concerne la situation de l’expertise psychiatrique, le manque de formation des soignants et l’absence d’alternative à l’incarcération pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques sévères. La reconnaissance de la psychiatrie légale dans la formation des psychiatres français pourrait constituer un facteur d’amélioration pour l’avenir.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Comportements prédictifs d’un risque de transition psychotique

    Predictive behaviors of psychotic transition

    L’auteur a recu des honoraires de consultant de BristolMyers Squibb, Janssen-Cilag, Lilly, Lundbeck, Otsuka, Recor-datti, Sanofi ; et a donné des conférences pour Abbvie,AstraZeneca, Bristol Myers Squibb, Janssen-Cilag, Lundbeck,Otsuka, MSD, Sanofi.

    La vision de la schizophrénie s’est totalement transformée au cours des dernières décennies. Longtemps considérée comme une pathologie au pronostic inéluctablement péjoratif, il est maintenant admis que l’évolution peut s’avérer souvent favorable. Parallèlement, le concept de staging a fait son introduction dans le champ de la psychiatrie, distinguant plusieurs stades cliniques comme autant d’étapes distinctes répondant à une physiopathologie et des prises en charges spécifiques. L’intérêt s’est alors porté sur les phases précoces de la schizophrénie, notamment la phase prodromique des signes annonciateurs de la maladie. Dès lors, une caractérisation précise des symptômes prodromiques s’est établie. L’ambition est non seulement de débuter la prise en charge au plus tôt afin de préserver le pronostic, mais également de cerner les sujets à risque qui développeront la maladie, c’est-à-dire qui réaliseront une transition psychotique. L’identification de marqueurs de transition psychotique constitue ainsi une préoccupation centrale et continue des cliniciens et des chercheurs. Plusieurs aspects liés au comportement ont été décrits et ont pu être associés à une valeur prédictive tels que des symptômes négatifs, des troubles de la pensée, le déclin du fonctionnement social ou encore les troubles du contrôle de l’agressivité. Il est intéressant de remarquer que certaines particularités des symptômes basiques, caractéristiques de la phase prodromique, rejoignent les descriptions physiopathologiques des auteurs plus anciens.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Une anémie ferriprive génétique rare : le syndrome IRIDA

    A rare genetic iron deficiency anemia: The IRIDA syndrome

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Devant une anémie chronique ferriprive non inflammatoire, typiquement caractérisée par une diminution combinée du taux d’hémoglobine plasmatique, du volume globulaire moyen, de la concentration du fer plasmatique (avec baisse de la saturation de la transferrine) avec un taux de ferritine plasmatique le plus souvent bas, l’orientation première est celle d’un saignement, en premier lieu d’origine digestive ou gynécologique. En cas de négativité de ces recherches, il convient d’évoquer un défaut d’apport de fer d’origine digestive, qu’il s’agisse d’une carence alimentaire en fer ou d’un défaut d’absorption du fer. Ce défaut d’absorption peut être consécutif à une inhibition de l’absorption du fer par prise excessive de thé ou de médicaments, ou à une malabsorption comme dans la maladie coeliaque. En l’absence de détection d’une cause acquise, et notamment chez un sujet jeune chez qui l’effondrement de la sidérémie contraste avec l’absence d’hypoferritinémie, et qui ne répond pas, ou seulement partiellement, à la supplémentation orale en fer, il faut penser à la possibilité d’une origine génétique telle que le syndrome IRIDA (« Iron-Refractory Iron Deficiency Anemia »). Ce syndrome s’explique par une hyperhepcidinémie constitutionnelle due à des mutations du gène TMPRSS6 de la matriptase 2. La présente observation d’une enfant de trois ans, outre qu’elle montre un profil génétique original, illustre, dans la vraie vie, les difficultés rencontrées pour évoquer ce syndrome dont la pénétrance et l’expression sont hétérogènes, ainsi que les conséquences favorables, pour l’enfant et sa famille, qui découlent de l’affirmation du diagnostic.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La radiothérapie stéréotaxique extra crânienne robotisée

    Stereotactic body robotic radiotherapy

    Dans les 5 dernières années, EFL a été investigateur dans des études cliniques soutenues par la société Accuray.

    La radiothérapie stéréotaxique (RST), initiée en neuro-oncologie, est devenue une thérapeutique majeure et largement diffusée depuis plus d’une décennie dans le champ des tumeurs extra crâniennes. Le défi a été de transférer une technique conçue pour une cible fixe de petit volume traitée en une séance unique à très forte dose, en une technique capable de traiter de volumineuses cibles mobiles par des séances répétées protégeant au mieux les tissus sains avoisinants. La RST est devenue un standard en oncologie thoracique ou urologique. Différentes techniques sont à la disposition des oncologues y compris des équipements robotisés intégrant un suivi avec traitement en temps réel de cibles mobiles. Cet article de synthèse fait le point sur les principales indications de la RST robotisée extra crânienne.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Prévalence à la maternité des facteurs de risque de développer une obésité infantile

    Maternity prevalence of risk factors for childhood obesity

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Introduction
    Durant la période périnatale plusieurs facteurs de risque maternels et obstétricaux sont connus pour être associés au surpoids et à l’obésité infantile.

    Méthode
    Une étude de la prévalence des facteurs de risque d’obésité infantile a été menée à partir du dossier médical de 1977 femmes ayant accouché à la maternité du CHU de Bordeaux entre le 01/06/2016 et le 30/06/2017.

    Résultats
    Les femmes avaient un âge moyen de 31,6 ans [±5,2] et un IMC moyen était de 23,9kg/m2 [±4,9] en début de grossesse. Un tiers d’entre-elles était en surpoids ou obèses, et la moitié ont eu une prise de poids excessive. Un diabète gestationnel était survenu chez 15,9 % des femmes, 15,9 % ont fumé pendant la grossesse, et 18,1 % étaient en situation de précarité. Les enfants sont nés par césarienne dans 15,3 % des cas. Selon la définition utilisée, poids exact de naissance (PN) ou formule Audipog (percentile), ils étaient macrosomes dans respectivement 6,7 % des cas (PN> 4000g) ou 11 % (>90e percentile) et hypotrophes dans respectivement 3 % des cas (PN< 2500g) et 6,8 % (<10e percentile). Ils ont été mis d’emblée en allaitement artificiel dans 28,7 % des cas.

    Conclusions
    Ce travail fournit des chiffres de prévalence des différents facteurs de risque d’obésité infantile présents à la naissance. Ces données vont permettre la mise au point d’un score de risque de développer une obésité infantile. Celui-ci permettra le repérage des nouveau-nés à risque afin de mettre en place des actions précoces de prévention de l’obésité infantile dès la maternité.

    Lire la suite >
  • Rapport

    Rapport sur les mentions d’étiquetage des eaux conditionnées* (Saisine Direction générale de la santé – DGS – du 16 Juin 2021)

    Liens d’intérêt : aucun

    Certaines eaux conditionnées, eaux minérales naturelles (EMN, eaux de source principalement, peuvent avoir un contenu minéral à l’origine d’effets cliniques qui méritent d’être mentionnés pour l’information des consommateurs. L’effet diurétique est lié au volume d’eau et à la vitesse d’ingestion, mais les minéraux ne sont pas susceptibles de jouer un rôle concret ; il n’y a donc pas matière à mention.

    Les eaux bicarbonatées (à partir de 600 mg/L d’hydrogénocarbonate) facilitent la digestion en agissant sur le transit gastroduodénal et les fonctions hépatobiliaires. Les eaux sulfatées (à partir de 200 mg/L chez l’adulte et 140 mg/L chez l’enfant) sont susceptibles d’accélérer le transit intestinal et d’avoir un effet laxatif qui est accru si les eaux sont riches en magnésium (à partir de 50 mg/L). Ces effets doivent faire l’objet de mentions.

    La carence en fluor entraîne des caries dentaires que la fluoration des eaux de consommation humaine dans les limites fixées par les recommandations internationales permet de prévenir sans effet délétère, dentaire ou osseux. Un apport fluoré excessif conduit à une altération de la structure et de la qualité des dents et du squelette. Un apport supplémentaire de fluor qui serait bénéfique à la santé osseuse n’est pas déterminé à ce jour. Les apports quotidiens ne doivent pas dépasser 0,05 mg/kg de poids corporel par jour. Les nourrissons et jeunes enfants ne doivent pas consommer une eau dont la concentration en fluor soit supérieur à 0,3 mg/L s’ils font l’objet d’une supplémentation médicale en fluor.

    La composition physicochimique essentielle de toutes les eaux destinées à la consommation humaine doit être communiquée aux consommateurs de manière lisible. Les boissons, préparées à partir d’eaux conditionnées et addition de nutriments d’autre nature, doivent porter une information nutritionnelle adaptée à la consommation aux divers âges de la vie. Les eaux rendues potables par traitement peuvent exposer à des carences minérales encore mal évaluées.

    La consommation au long cours d’une eau conditionnée, EMN en particulier, doit être approuvée par le médecin traitant.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    La santé, une affaire d’État

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La chirurgie en zone rurale : L’expérience du Niger par la création de la formation « Capacité de Chirurgie de District (CCD) »

    Rural surgery: Experience of Niger with the creation of « Capacity of District Surgery Diploma »

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Le Niger, pays en voie de développement a besoin d’une alternative pour combler son déficit de main d’œuvre en vue de couvrir les besoins chirurgicaux et obstétricaux dans les zones rurales qui représentent plus de 70 % de la population. La chirurgie en zone rurale a débuté au Niger en 1974 pour répondre à la fréquence des hernies et des hydrocèles au sein de cette population par l’organisation des camps de chirurgie mobiles, démarche abandonnée en raison de son coût élevé.

    En 2005, la Faculté des Sciences de la Santé de Niamey (FSSN), en concertation avec le Ministère de la Santé Publique et avec l’appui des partenaires techniques et financiers (Coopération belge, Coopération italienne, OMS, Banque mondiale), a mis en place un programme de formation de médecins généralistes en capacité de chirurgie de district.

    Cette Capacité en Chirurgie de District (CCD) est une formation chirurgicale de 12 mois donnant droit à un diplôme. Elle se déroule en 2 étapes : 3 mois de formation théorique et pratique dans les hôpitaux universitaires de Niamey, suivis de 9 mois de formation pratique dans les hôpitaux régionaux reconnus comme ayant une capacité suffisante d’encadrement. Les étudiants sont des médecins généralistes. Le programme des enseignements porte sur les techniques chirurgicales de base, les conduites à tenir devant les pathologies courantes chirurgicales et obstétricales dans les districts identifiés à partir de l’expérience des camps de chirurgie mobiles. Le diplôme obtenu donne droit à un bonus sur le salaire mensuel.

    Depuis la création de ce diplôme, 157 médecins ont été formés. Dans une étude de 2006 à 2010, les médecins CCD ont réalisé 18 441 interventions chirurgicales dans 21 hôpitaux de Districts dont 51,8 % en urgence et 48,2 % en chirurgie élective.

    Le concept de chirurgie de district a prouvé son efficacité dans la prise en charge des urgences et des pathologies chirurgicales courantes en milieu rural. Il s’agit d’une formation de courte durée pouvant servir d’exemple dans les pays en voie de développement.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Vaccination des enfants de 5 – 11 ans contre la Covid-19 : ne plus hésiter

    Vaccination of children aged 5 to 11 against Covid-19: don’thesitate any longer

    Lire la suite >
  • Rapport

    Après la crise COVID, quelles solutions pour l’EHPAD de demain ?

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts

    Le vieillissement de notre population génère des situations de grande vulnérabilité et de dépendance. Le maintien à domicile demeure habituellement la meilleure réponse pour respecter la volonté de la personne, le souhait de la famille et l’intérêt de la société. Il existe cependant un nombre important de situations où la prise en charge dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) s’avère nécessaire. La pandémie de COVID-19 a mis sur le devant de la scène les EHPAD et leurs limites pour assurer des soins de qualité. Pour analyser la place actuelle des EHPAD dans la filière de soin et pour comprendre leurs difficultés de fonctionnement, il paraît indispensable de décrire les mutations accélérées qu’ont connues les EHPAD depuis leur création en 1999, puis, à la lumière de la crise actuelle, d’élaborer des pistes pour développer une vision positive du rôle que ces établissements ont à assurer dans le futur.

    Lire la suite >
  • Rapport

    Psychothérapies : une nécessaire organisation de l’offre

    Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt avec ce rapport.

    L’efficacité thérapeutique des psychothérapies contre certains troubles tels que phobies, troubles dépressifs ou troubles addictifs est démontrée. La diversité des méthodes psychothérapiques impose une évolution de l’organisation d’une offre jusqu’ici trop peu lisible. La compétence en psychothérapie ne devrait être reconnue qu’à la condition d’une formation initiale clairement définie garantissant au patient un parcours de soin adapté à ses besoins et un choix de la thérapeutique proposée y compris non médicamenteuse. L’examen médical préalable à l’engagement dans une psychothérapie devrait assurer que l’indication le justifie parce que susceptible d’améliorer la symptomatologie et son pronostic. La solidarité nationale ne saurait être engagée sans ces garanties.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les différentes phases de l’évolution moléculaire et antigénique des virus SARS-CoV-2 au cours des 20 mois suivant son émergence

    The different phases of molecular and antigenic evolution of SARS-CoV-2 viruses during the 20 months following its emergence

    L’auteur est membre du Conseil scientifique COVID-19.

    Depuis son émergence en décembre 2019 jusqu’à la fin de la quatrième vague pandémique en octobre 2021, la circulation du SARS-CoV-2 a été associée à des évolutions moléculaires significatives du virus. Ces évolutions ont été la conséquence de mutations qui ont entraîné l’apparition de lignages présentant des avantages réplicatifs, tant par augmentation de leur transmissibilité que du fait d’un échappement partiel à la réponse immunitaire progressivement croissante. Le contexte pandémique, avec des bouffées épidémiques massives observées dans des zones de forte densité de population, a incontestablement créé des conditions favorables à l’apparition de ces « variants ». Durant ces vingt mois, au moins trois périodes évolutives peuvent être identifiées, conduisant à la situation observée en octobre 2021. C’est la première fois qu’un effort sans précédent est fait pour surveiller les virus circulant à l’échelle planétaire de manière transparente et avec un partage de données rapide. Cette surveillance moléculaire a permis la description précise des virus circulant et de leur évolution. Les outils et moyens déployés pour faire l’épidémiologie moléculaire du SARS-CoV-2 reflètent incontestablement une montée en puissance de la capacité d’analyse à l’échelle planétaire, et peuvent nous permettre d’être mieux préparés pour le prochain épisode pandémique.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La cardiomyopathie hypertrophique – une maladie génétique en développement continu

    Hypertrophic cardiomyopathy – a genetic disease in continuous development

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La cardiomyopathie hypertrophique est une maladie cardiaque génétique fréquemment rencontrée avec un développement continu depuis le premier rapport il y a plus de 60 ans. Le diagnostic de la maladie repose principalement sur l’échocardiographie, mais la résonance magnétique joue un rôle émergent apportant des informations précieuses pour le pronostic et la planification chirurgicale. Le traitement a évolué progressivement vers de nouvelles molécules prometteuses, les défibrillateurs cardiaques implantables, la myomectomie personnalisée et la plastie de la valve mitrale. Cette revue générale est concentrée sur le rôle de l’imagerie multimodale dans le diagnostic et la stratification de la maladie ainsi que sur le traitement personnalisé ayant comme but la baisse du risque de mort cardiaque subite afin d’atteindre une survie comparable à celle de la population générale de même âge.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’analyse des sténoses coronaires : au-delà de la coronarographie

    Coronary stenosis analysis: Beyond coronary angiography

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La maladie coronaire est la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. Deux traitements peuvent être proposés : le traitement médical ou la revascularisation coronaire. La revascularisation coronaire dominée actuellement par l’angioplastie coronaire a participé à l’amélioration de la prise en charge des patients ayant un syndrome coronaire aigu, avec une efficacité significative sur la morbi mortalité. Mais la pertinence de la revascularisation chez le patient stable reste discutée. Chez le patient instable la revascularisation est guidée par la coronarographie. Chez le patient stable une revascularisation ne doit être faite que s’il existe des signes d’ischémie (tests d’ischémie positifs). Chez les patients ne présentant pas de signe d’ischémie ou n’ayant pas réalisé de test avant la coronarographie, la « Fractional Flow Reserve » (FFR) est un atout majeur. Elle permet d’estimer la répercussion hémodynamique d’une sténose coronaire et de guider les revascularisations.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Obligation vaccinale contre la Covid-19 : osons franchir le pas

    Compulsory vaccination against Covid-19: let's dare to make the final step

    Lire la suite >
  • Discours

    Bilan de l’activité académique de l’année 2021

    Lire la suite >
  • Autre

    Allocution du président pour l’année 2022

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Covid-19 et mesures d’isolement : des lacunes à corriger

    Covid-19 and isolation measures: shortcomings to be corrected

    Lire la suite >
  • Discours

    De la littérature considérée comme un remède

    Lire la suite >
  • Rapport

    Rapport 21-13. Formation des chirurgiens / des équipes chirurgicales à la chirurgie robot-assistée État de la situation actuelle. Propositions d’améliorations

    Training of surgeons / surgical teams in robot-assisted surgery Current status. Proposed improvements

    D. Poitout et P. Vouhe ne déclarent pas de conflit d’intérêt concernant ce travail
    J. Hubert ne déclare pas de conflit d’intérêt concernant ce travail, mais un lien avec Medtronic et Surgical Science

    Contexte : La robotique chirurgicale connaît un développement exponentiel, avec 6000 robots da Vinci (Intuitive Surgical®, Sunnyvale, CA, USA) actuellement implantés dans le monde. L’apparition de firmes concurrentes laisse prévoir une diffusion de cette technologie dans la plupart des blocs opératoires. Comme pour toutes les nouvelles technologies se pose la question d’une formation adaptée des utilisateurs et celle de la validation des compétences.

     Objectif : Évaluer les conditions actuelles de formation des équipes chirurgicales à l’utilisation du robot et, en l’absence actuelle de toute règlementation spécifique, apporter des recommandations.

     Méthode : Plus de 30 auditions d’experts extérieurs ou membres de l’ANM ont été réalisées par les membres de la Commission XV, ainsi qu’une analyse de la littérature.

     Résultats : Les besoins de formations techniques et non techniques concernent toute l’équipe : chirurgien, aide, infirmières, anesthésiste, techniciens et également formateurs.
    Les moyens de formation sont multiples, bénéficiant de la simulation et bientôt de l’intelligence artificielle, mais doivent être optimisés et standardisés.

    Comme en aéronautique ou en conduite automobile, la séparation des fonctions entre constructeur / utilisateur / formateur / certificateur est un gage d’indépendance et de sécurité, garantissant la protection des patients, mais également celle des chirurgiens, hôpitaux et industriels.

     Conclusion : La formation à ces nouvelles interfaces chirurgicales reste encore balbutiante et réclame amélioration, structuration et règlementation, sous le contrôle d’une entité nationale / internationale.

    Lire la suite >
  • Rapport

    Rapport 21-14. Les cancers en France : vers un registre national de fonctionnement centralisé

    Cancers in France: towards a centrally operated national register

    Les auteurs n’ont pas de conflits d’intérêt sur le sujet.

    Les données concernant l’épidémiologie des cancers en France donnant l’incidence, la prévalence et la mortalité du cancer reposent sur des estimations. Celles-ci sont calculées à partir des données collectées par les registres territoriaux, généraux et spécialisés du cancer, couvrant environ 24 % de la population nationale. Les méthodes d’estimation se sont améliorées avec actuellement la publication des incidences pour 74 sous-types de cancers. Le fonctionnement des registres reste difficile du fait de la complexité du recueil des données et des ressources financières difficiles à pérenniser. Les pays européens à faible densité de population se dotent tous progressivement de registres nationaux. L’Académie nationale de médecine considère la mise en place d’un registre national comme une importante étape en vue d’une prochaine harmonisation européenne. Un registre national du cancer bien défini par son cadre juridique, conforme au Règlement Général de la Protection de Données, devrait être hébergé à l’Institut National du Cancer, doté d’un financement pérenne et enrichi des données du Health Data Hub où il pourra trouver les outils d’intelligence artificielle indispensables à une recherche de qualité.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Réanimation et Covid

    Intensive care and Covid

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La crise sanitaire liée à la COVID-19 a mis l’ensemble de l’hôpital en tension. Les services de réanimation ont été en première ligne pour prendre en charge les cas les plus graves. Le bilan des entrées et de l’occupation des lits de réanimation a été et est toujours un élément clé de mesure de l’intensité de la crise. La réanimation est une spécialité largement méconnue du grand public alors que des questions majeures se posent : capacité d’augmentation de l’offre de soins sans altérer la qualité de la prise en charge ; perte de chance pour les malades non-COVID du fait de la déprogrammation. Les facteurs limitants de l’augmentation du capacitaire sont multiples mais la principale difficulté concerne la mobilisation de personnel formé à la réanimation et la relative pénurie de médicaments. L’inadéquation entre la demande et l’offre a conduit à édicter des règles de priorisation d’accès à la réanimation. Cette revue peut contribuer à une réflexion sur l’adaptation des secteurs de soins critiques en situation de crise sanitaire majeure.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Place de la médecine connectée dans la détection de la fibrillation atriale

    Use of connected health and Atrial Fibrillation detection

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Depuis le début des années 2010, les technologies numériques ont trouvé une large application en cardiologie. La médecine connectée, ou santé digitale, qui en résulte utilise les technologies de l’information et de la communication pour colliger partager et analyser les informations à visée médicale. La fibrillation atriale qui est l’arythmie la plus fréquente est une des plus grandes pourvoyeuses de complications emboliques et à type d’insuffisance cardiaque. Dans presque la moitié des cas, elle est cependant asymptomatique et ces technologies ont grandement aidé à son diagnostic. Cet article passe en revue l’historique récent des technologies utilisées, et montre qu’elles sont à fort pouvoir diagnostique et influencent de la prise en charge thérapeutique. L’introduction récente de l’intelligence artificielle augmente fortement la puissance diagnostique des technologies classiques et influencera dans un avenir proche considérablement les processus de décision.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Cancer de la thyroïde : le surdiagnostic doit aussi être évité chez l’enfant et l’adolescent

    Thyroid carcinoma: Overdiagnosis should also be avoided in children and adolescents

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Le surdiagnostic des cancers de la thyroïde chez l’adulte est lié à l’existence d’un important réservoir de formes asymptomatiques dans la population générale et de la large disponibilité de l’échographie qui est un moyen sensible de détection. Les données obtenues à la suite de l’accident de Fukushima ont montré qu’un réservoir important de formes asymptomatiques existe aussi chez les enfants et les adolescents. Les études de registres ont par ailleurs confirmé l’augmentation de l’incidence du cancer de la thyroïde chez les enfants et les adolescents et suggéré que cette augmentation est au moins en partie liée au surdiagnostic. Ces données suggèrent de ne pas pratiquer de dépistage du cancer de la thyroïde chez l’enfant ou l’adolescent asymptomatique et sans facteur de risque.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’intentionnalité dans l’observance aux traitements à long terme

    Intentionality in adherence to long-term therapy

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    L’observance dans les traitements à long terme est analysée du point de vue de l’intentionnalité, c’est-à-dire du rôle de la formation d’une intention dans la décision d’accomplir un geste thérapeutique comme, par exemple, prendre un comprimé. Nous montrons que la non-observance peut être intentionnelle, conséquence d’une décision active du patient (ici, l’intention étant de ne pas prendre le comprimé), et non intentionnelle, phénomène passif qui ne dépend pas de sa volonté, comme, par exemple, le simple oubli. Inversement, l’observance est le plus souvent intentionnelle, le but étant d’éviter les complications de la maladie. Mais elle peut aussi ne pas être précédée par la formation d’une intention et être accomplie par habitude, conduisant à proposer le concept d’observance non intentionnelle. Cette réflexion sur la place de l’intentionnalité dans l’observance a des implications pratiques et éthiques.

    Lire la suite >
  • Correspondance

    Diabète, tabagisme et facteur de transcription 7-like 2 (Tcf7L2) dans la cohorte de la UK Biobank

    Diabetes, cigarette smoking and transcription factor 7-like 2 (Tcf7L2) in the UK Biobank cohort

    The authors declare that they have no competing interest.

    Dr. Lehrer and Dr. Rheinstein contributed equally to the conception, writing, and data analysis of this study.

    Contexte
    Les fumeurs sont 30 à 40% plus susceptibles de développer un diabète de type 2 que les non-fumeurs. Un gène du diabète de type 2, Tcf7L2, qui avait perdu son activité, a poussé les rats à consommer plus de nicotine. Dans la présente étude, nous avons utilisé les données de la UK Biobank pour examiner la relation entre le tabagisme, le diabète de type 2 et le Tcf7L2 chez des sujets humains.

    Méthodes
    Le gène Tcf7L2 possède deux SNPS, rs7903146 et rs4506565, qui seraient associés au diabète de type 2. Ils ont à peu près la même puissance pour estimer le risque de diabète de type 2, et les résultats de l’un sont en corrélation à 92% avec l’autre. Nous avons examiné les génotypes de ces SNP et la consommation de cigarettes.

    Résultats
    Le génotype TT, lié au diabète de type 2, fumait le moins. Mais en raison de la grande taille de l’échantillon (environ 111 000 sujets), la petite différence de cigarettes fumées quotidiennement par chaque groupe de génotypes (taille de l’effet), bien que statistiquement significative, est probablement sans signification clinique. Le sujet moyen fumait 19 cigarettes par jour, avec une différence de 0,12 cigarette entre chaque groupe de génotype.

    Conclusion
    Le fait que le Tcf7L2 soit impliqué dans la dépendance à la nicotine chez le rat mais pas chez l’homme, comme le suggèrent les données de l’UKBB, n’est guère surprenant. Les humains et les rongeurs descendent d’un ancêtre commun il y a environ 80 millions d’années, les rats et les souris divergeant il y a entre 12 et 24 millions d’années. Ainsi, au cours de millions d’années, Tcf7L2 peut avoir développé des fonctions très différentes chez les rongeurs et les humains. Des études sur l’association à l’échelle du génome ont révélé au moins 65 loci différents liés au diabète de type 2. Les gènes associés au diabète de type 2 comprennent Tcf7L2, PPARG, FTO, KCNJ11, NOTCH2, WFS1, IGF2BP2, SLC30A8, JAZF1, HHEX, DGKB, CDKN2A, CDKN2B, KCNQ1, HNF1A, HNF1B MC4R, GIPR, HNF4A, MTGNR1B, ZNF4A, MTGNR1B, SLC30A8, CDKAL1, GLIS3, GCK, GCKR, entre autres. Peut-être qu’un ou plusieurs de ces gènes pourraient être l’intermédiaire entre le diabète de type 2 et le tabagisme. D’autres études sont justifiées.

    Lire la suite >
  • Éditorial

    La loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique : quelles mesures nouvelles ?

    The law of 2 August 2021 on bioethics: What new measures?

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Infections pendant la grossesse : progrès thérapeutiques

    Infections in pregnancy: Recent therapeutic advances

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Les infections bactériennes, virales et parasitaires touchent des femmes enceintes, qu’il s’agisse d’infections aiguës ou chroniques ou de portage asymptomatique. L’utilisation d’anti-infectieux permet le traitement de l’infection maternelle, la prévention de la transmission mère-enfant, le traitement in utero d’un fœtus infecté.

    Des traitements efficaces existent depuis longtemps pour la syphilis, la listériose. De nouvelles approches émergent pour dépister et traiter les infections ascendantes à partir des voies génitales, responsables d’infections néonatales par le streptocoque B et d’autres bactéries. Les antiviraux, qui traitent l’infection VIH de la mère, permettent aussi de supprimer sa transmission. Ce concept s’applique maintenant à l’hépatite B, dans l’avenir peut-être à l’hépatite C. Un progrès récent est la prévention par un antiviral de la transmission mère-enfant du cytomégalovirus en cas de primo-infection maternelle au premier trimestre de grossesse.

    La recherche sur les anti-infectieux pendant la grossesse est d’actualité. Il y a un paradoxe entre les mises en garde par précaution (avec des pictogrammes pas toujours judicieux) et l’utilisation en pratique des médicaments qui expose le fœtus hors d’une surveillance exigeante. L’étude du passage transplacentaire humain doit être systématique, ainsi que la pharmacovigilance utilisant les données massives et des cohortes prospectives. L’exclusion systématique des femmes enceintes des essais cliniques est désormais contestée lorsque le pathogène comporte un danger pour la mère et/ou l’enfant.

    La plupart des infections congénitales résultent d’infections ou de colonisation maternelle asymptomatique. Pour déployer une prévention secondaire, il est donc nécessaire de mener une politique de dépistage actif. La prévention primaire et la vaccination ont toujours le meilleur bénéfice/risque.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La transplantation hépatique, un singulier mélange de technique, de stratégie et d’éthique

    Liver transplantation, a singular blend of techniques, strategy and ethics

    L’auteurs déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La transplantation hépatique, il y a 60ans, était avant tout un exploit technique et scientifique mais posait également de nombreux problèmes philosophiques et éthiques notamment autour du don d’organe. Aujourd’hui, malgré les considérables progrès en chirurgie et en médecine, de nombreux débats éthiques et la mise en place de cadres juridiques et administratifs, la transplantation du foie garde une singularité dans sa pratique quotidienne mais également dans son évolution. En fait, chaque transplantation, réalisée toujours en urgence, dans un cadre exclusivement public, assujetti à un donneur anonyme (ou plus rarement) vivant, reste une extraordinaire aventure humaine collective. Cette activité continue de poser des problèmes éthiques, du fait d’un pool limité de greffons et du caractère vital de cette greffe. À travers l’expérience d’un chirurgien transplanteur, il est montré que chaque greffe soulève, dans des proportions variables, des réflexions techniques et/ou éthiques, obligeant à adapter nos stratégies thérapeutiques et décisionnelles.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Chirurgie sur l’œil inflammatoire, perspectives

    Inflammatory eye surgery, perspectives

    Liens d’intérêts :
    BB : Allergan-AbbVie, Alimera, HorusPharma, Novartis, Optos, Santen, Zeiss.
    ST : Allergan-AbbVie, Bayer, HorusPharma, Novartis.

    L’inflammation intraoculaire et les corticoïdes utilisés pour son traitement entrainent de nombreuses complications pouvant compromettre le pronostic visuel chez des patients, souvent jeunes. La chirurgie est parfois nécessaire au cours de l’évolution, en cas de cataracte, de glaucome mal équilibré, d’affections maculaires ou de décollement de rétine. Les progrès médicotechniques récents permettent d’une part de prévenir ou de retarder la survenue de ces affections et d’autre part de sécuriser les procédures interventionnelles en améliorant significativement les résultats anatomiques et fonctionnels.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Faut-il vacciner les enfants contre la Covid-19 ?

    Should children be vaccinated against Covid-19?

    Lire la suite >
  • Rapport

    Rapport 21-12. L’endométriose pelvienne : Maladie préoccupante des femmes jeunes

    Pelvic Endometriosis:a worrying disease of young women

    Depuis près de deux décennies, l’endométriose est devenue pour l’ensemble du corps médical et plus particulièrement pour les gynécologues-obstétriciens, une pathologie féminine préoccupante. Son pic d’incidence chez les jeunes femmes, son impact sur la fertilité et la grossesse, la sexualité, la vie conjugale, familiale ou professionnelle dépassent largement le cadre de la santé et concerne toute la société dans toutes ses composantes.

    Maladie oestrogéno-dépendante, elle puise, en l’état actuel de nos connaissances et de nos moyens, l’essentiel du traitement médical dans l’association d’antalgiques de palier I ou II (parfois III avec une surveillance spécifique) et de traitements hormonaux anti-estrogènes parfaitement identifiés pour leur efficacité mais non adaptés à un souhait de procréation. Des stratégies de traitement de la douleur chronique axées sur l’amélioration de la qualité de vie, en particulier celles intégrant des prises en charge spécifiques en centre de la douleur, traitements comportementaux et physiques, sont privilégiées. Le recours à la chirurgie, orienté vers les cas complexes non résolus par les traitements médicaux ou liés aux récidives ou désir de grossesse, s’effectue selon un protocole multidisciplinaire (gynécologique, digestif, urologique …) dans lequel l’objectif est d’éradiquer la totalité des lésions sans pour autant altérer le potentiel de fertilité de ces patientes souvent nullipares et donc en privilégiant les voies mini-invasives et les techniques conservatrices pour limiter les complications et séquelles.

    Les enjeux actuels, outre cette spécificité de la fertilité, concernent particulièrement l’accessibilité aux soins et la qualité de ceux-ci. Celles-ci vont de pair avec l’instauration d’un parcours de soins labellisé, la création de Centres Spécialisés, en mesure d’offrir toutes les solutions thérapeutiques adaptées validées ou innovantes, un suivi qualifié, et une stratégie déterminée dans la formation et la recherche fondamentale et clinique.

    La nécessité  de connaitre l’incidence  précise de la maladie dans  l’ensemble de la population, de réunir toutes les conditions pour un diagnostic précoce (trop tardif à l’heure actuelle), d’assurer un suivi rigoureux à long terme ne peut trouver de réponse que dans une prise de conscience à tous les échelons de responsabilité locale, régionale et nationale.
    Ce sont toutes ces questions que soulève ce rapport, et les réponses que propose l’Académie Nationale de Médecine dans ses recommandations.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Qu’apporte l’imagerie hybride TEP-IRM dans l’étude des pathologies neuro-dégénératives ?

    What does hybrid PET-MRI imaging bring to the study of neurodegenerative pathologies?

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    L’intérêt des machines hybrides associant la tomographie à émission de positons (TEP) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM), est de réaliser l’acquisition simultanée d’images métaboliques et moléculaires issues de la TEP, et d’images anatomiques et fonctionnelles issues de l’IRM. Pour parvenir à la mise au point de ces machines, il a fallu surmonter un certain nombre d’obstacles technologiques liés en premier lieu au mode de détection traditionnellement utilisé dans les machines TEP, celui-ci étant incompatible avec le champ magnétique de l’IRM. Le second défi technologique concerne la correction d’atténuation des images TEP à calculer à partir d’informations IRM, alors que celles-ci dépendent des propriétés magnétiques des tissus, sans relation directe avec leur coefficient d’atténuation. La TEP-IRM intégrée a de nombreuses applications, en particulier en imagerie cérébrale pour l’étude des maladies neurodégénératives. Cette technique donne accès à l’évaluation simultanée de biomarqueurs topographiques et physiopathologiques, augmentant ainsi les performances diagnostiques de chacune des deux modalités prise séparément. Elle permet de valider de manière croisée des techniques IRM avancées ou des traceurs TEP émergents dans le cadre du diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Elle joue aussi un rôle capital pour une meilleure connaissance du fonctionnement cérébral normal et pathologique, basée sur les effets synergiques des deux techniques. Les machines hybrides TEP-IRM constituent une nouvelle modalité d’imagerie à part entière, ouvrant de nouveaux horizons pour l’étude des pathologies neurodégénératives, aussi bien en recherche qu’en pratique clinique.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Cervelet et cognition

    Cerebellum and cognition

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Longtemps considéré comme régulateur des seuls mouvements, le cervelet apparaît désormais moduler l’ensemble des activités cognitives et émotionnelles. En particulier, sa région caudale, la plus récente phylogénétiquement, correspondant aux lobules VII et VIII, s’est massivement développée parallèlement aux néocortex associatifs notamment préfrontal, et a été incorporée à de multiples circuits cortico-cérébello-corticales impliqués dans les fonctions non-motrices : exécutives, affectives, attentionnelles, mnésiques et linguistiques. Ainsi coexistent au sein du cortex cérébelleux des régions motrices (lobules I-VI rostral et VIII) avec, majoritairement, des régions cognitives/affectives (lobules VI caudal et VII étendus aux lobules VIII et IX). Les lésions des premières conduisent cliniquement à un syndrome d’ataxie motrice, tandis-que les lésions des secondes entraînent l’émergence de dysfonctionnements cognitifs et émotionnels. De plus, ces symptômes peuvent se retrouver au sein de troubles psychiatriques ou neurodéveloppementaux pour lesquels des atteintes du cervelet ont été rapportées. Enfin, en raison de son homogénéité structurale, il est postulé que le cervelet doit accomplir la même fonction que ce soit pour la motricité ou pour la cognition. Le cervelet jouerait ainsi un rôle de modulateur général contrôlant, rectifiant, optimisant et automatisant les opérations cérébrales dont le domaine fonctionnel dépendrait de la spécificité des connections cérébello-corticales. En d’autres termes, une révolution conceptuelle concernant le cervelet s’est opérée en une trentaine d’années. Nous nous proposons dans cet article de présenter les principales données récentes tant cliniques qu’issues de l’imagerie cérébrale morphologique et fonctionnelle, qui ont contraint de redéfinir le rôle du cervelet et d’en élargir la sphère d’influence.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Physique et sens de l’audition : d’une approche acoustique à une intégration aux neurosciences moléculaires

    Physics and sense of hearing: From an acoustic approach to integration into molecular neurosciences

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    À l’origine de trois grands concepts de la perception du monde sonore, résonance (Helmholtz), binauralité (Lord Rayleigh) et onde propagée (Békésy), la physique a ensuite été consacrée à l’étude in vivo des vibrations subnanométriques impliquées dans l’analyse périphérique des sons. Les performances spectaculaires mises en évidence sont à la fois indispensables, fragiles et, pour le moment, irremplaçables. Les manipulations des gènes de protéines spécifiques de l’audition, au nombre de quelques centaines, ont ensuite permis d’élucider, non seulement les assemblages de molécules, nécessaires pour assurer chaque performance, mais aussi l’effet spécifique, histologique et fonctionnel, de l’absence d’une molécule choisie. La plupart des gènes étudiés s’expriment, en effet, dans une structure subcellulaire bien spécifique. Les sons que réémettent certaines cellules neurosensorielles, les otoémissions acoustiques et les signaux électrophysiologiques, issus de la cochlée, offrent les outils objectifs d’une audiologie clinique de précision, validée par la physiologie moléculaire et la physique combinées. Une mutation crée, à un stade choisi, un défaut fonctionnel précis qui perturbe l’analyse des aspects temporels ou spectraux, aux faibles ou aux forts niveaux, en l’absence ou en présence de bruit. Première application, des recommandations s’ensuivent pour l’appareillage, qui concerne un sujet sur trois de plus de 60 ans, en attendant les thérapies géniques, le cas échéant. Celles-ci nécessiteront un état des lieux précis des structures anormales, mais aussi de la capacité d’adaptation du système auditif central à un flux d’informations potentiellement distordues.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’insulinothérapie chez les personnes âgées diabétiques de type 2 : l’éclairage de l’étude Gérodiab

    Insulin therapy in older people with type 2 diabetes mellitus: The lighting of the Gerodiab study

    Les auteurs déclarent avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande des firmes pharmaceutiques commercialisant des insulines : Lilly, Novo Nordisk, SanofiAventis.

    La nécessité d’initier une insulinothérapie chez les sujets âgés est une circonstance fréquente et souvent redoutée, par ces malades, dont le nombre va croissant. Les objectifs sont alors d’améliorer l’équilibre glycémique en limitant le risque d’hypoglycémie et de conserver la qualité de vie. L’important chez ces patients est de bien définir les objectifs en les adaptant à leur état de santé et de prescrire le schéma et le type d’insuline qui leur conviennent le mieux. Comme le montrent de très nombreuses études, en répondant à ce cahier des charges, les analogues lents de l’insuline prennent une place croissante dans le traitement des diabétiques âgés.

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Germain M.A. Enseigner aujourd’hui, le partage du savoir. Préface de Casanova G. Ed. Fiacre, Meaux (2021)

    Aucun lien d'intérêt.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Modélisation de la toxicité pré-médicamenteuse dans des cultures cellulaires et des organoïdes de foie

    Modeling pre-drug toxicity in liver cell cultures and organoids

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La prise de médicaments n’est pas dénuée de risques, en particulier dans un contexte de maladie chronique sous-jacente, de spécificités génétiques ou épigénétiques, de mésusage de médicaments, ou en raison d’un défaut d’observance des prescriptions médicales. Le foie, organe central du métabolisme des xénobiotiques est une cible privilégiée de la toxicité médicamenteuse. Celle-ci peut induire des lésions du parenchyme hépatique, associées à une importante morbidité, pouvant conduire à une insuffisance hépatocellulaire aiguë. Prédire la toxicité hépatique des médicaments repose essentiellement sur les études précliniques réalisées dans des modèles animaux. Des modèles alternatifs sont activement recherchés, notamment des systèmes cellulaires capables de récapituler les voies métaboliques de biotransformation et de toxicité des médicaments.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les variants du SARS-CoV-2 face au dépistage et aux vaccins

    SARS-CoV-2 variants in relation to screening and vaccines

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    À l’automne 2021, il est bien difficile de prédire comment va évoluer, en France et dans le Monde, la pandémie de SARS-CoV-2. L’objectif de cette revue est d’analyser les récentes études concernant le SARS-CoV-2, en particulier celles recherchant son origine, notamment au sein des virus de diverses populations de chauve-souris. La capacité des variants à échapper aux réponses vaccinales est une réelle préoccupation, d’autant que ces variants montrent un pouvoir pathogène accru. Le dépistage de sujets infectés et le séquençage à large échelle constitue des outils indispensables à renforcer, pour la surveillance du risque d’émergence d’éventuels nouveaux variants et pour le développement de vaccins de deuxième génération.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Ne pas outrepasser le passe sanitaire

    Do not overstep the health pass

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Introduction du colloque « Loi de bioéthique du 2 août 2021. Quel impact sur nos vies ? »

    L’Académie de médecine, l’Institut droit et santé de l’Université de Paris, le Comité éthique et cancer sont les partenaires dans l’organisation de cette journée consacrée à la loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique. Sans remettre en cause des dispositions adoptées après deux années de débats parlementaires et désormais en vigueur, l’objectif est d’étudier leur contenu et leur mise en pratique sur le terrain. La loi étant très vaste, le comité d’organisation a dû effectuer des choix sur les sujets traités. Il a retenu la procréation, les enfants présentant une variation du développement génital, et la génomique.

    La journée est organisée en hommage au professeur Axel Kahn, président du Comité éthique et cancer depuis son origine en 2003 jusqu’en 2019.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’accès à l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour les couples de femmes et pour les femmes non-mariées – les dispositions légales

    Access to Reproductive Medical Assistance (PMA) for Women's Couples and Non-Area Women – Legal Provisions

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’accès à l’Assistance médicale à la procréation (AMP) pour les couples de femmes et les femmes seules : témoignage d’un responsable d’un centre d’AMP, quelles conséquences en pratique ?

    Access to Assisted Reproductive Technologies (ART) for female couples and single women : Testimony from an ART center manager, what consequences in practice ?

    Après une très longue gestation, la loi dite de bioéthique a enfin été promulguée le 2 août 2021 mais nous attendons encore la publication de certains décrets d’application. Cette loi va-t-elle vraiment révolutionner la pratique de l’AMP en France, nombre de professionnels en doutent… En théorie, les couples de femmes et les femmes seules dénommées femmes non mariées dans la loi vont pouvoir être prises en charge, c’était la mesure phare de la loi, celle qui a éclipsé toutes les autres. En pratique, ces femmes vont consulter leur gynécologue ou les centres d’AMP qui vont les adresser au Cecos le plus proche pour obtenir la précieuse paillette de sperme. Dans quel délai l’obtiendront-elles, nul ne sait, mais pas plus rapidement que les couples hétérosexuels qui attendent un an voire plus. Quel effet va avoir la levée de l’anonymat sur les donneurs ? Si les donneurs français se comportent comme ceux des autres pays ou l’anonymat a été levé ils vont dans un premier temps diminuer et il n’est pas sûr que la campagne de presse de l’Agence de Biomédecine (ABM) ait un effet positif !

    Lire la suite >