Articles du bulletin

Depuis 2019 le Bulletin est édité en collaboration avec Elsevier-Masson. Les rapports de l'Académie sont disponibles intégralement sur le site internet de l'Académie. L'accès aux autres textes peut être obtenu sur le site Em-Consulte. Pour soumettre un article, merci de consulter nos instructions aux auteurs.



3191 résultats

  • Communiqué

    Ne pas renoncer à l’immunité collective

    Do not give up on herd immunity

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Vaccination anti-Covid ; le temps des rappels est-il venu ?

    Anti-Covid vaccination; is it time for booster shots?

    Lire la suite >
  • Communiqué

    L’ARN messager : une arme vaccinale sûre et très efficace contre la Covid-19

    Messenger RNA: a safe and highly effective vaccine weapon against Covid-19

    Lire la suite >
  • Éditorial

    Rousseau, malade devenu son propre médecin

    Aucun lien d'intérêt.

    Lire la suite >
  • Éditorial

    Le concept « One Health », une seule santé : réalité et perspectives

    Aucun lien d'intérêt.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Vaccination ou isolement : du bon usage de l’obligation

    Vaccination or isolation: the proper use of the obligation

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Obligation vaccinale contre la Covid-19, un devoir de santé publique et un engagement démocratique

    Compulsory vaccination against Covid-19, a public health duty and a democratic commitment

    Lire la suite >
  • Rapport

    Tests de maladies infectieuses et pandémies : Leçons de la Covid 19

    Lessons from Covid-19: reviving the pandemic plan and regaining momentum in the field of testing

    Lire la suite >
  • Rapport

    Covid-19 et monde animal, d’une origine encore mystérieuse vers un futur toujours incertain

    Covid-19 and the animal world, from a still mysterious origin towards an always unpredictable future

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de lien d’intérêts avec le sujet abordé.

    Bien que l’émergence de la Covid-19 en Chine n’ait pas été clairement élucidée, l’hypothèse d’une origine animale reste la plus probable. Elle est étayée par la présence de la chauve-souris fer à cheval suspectée d’être le progéniteur du SARS-CoV-2 et par la raréfaction de la viande de porc, due à la peste porcine africaine, détournant les consommateurs vers des animaux exotiques d’élevage vendus sur les marchés. Au cours de cette pandémie, plusieurs espèces animales ont été atteintes par le SARS-CoV-2. Des cas sporadiques ont d’abord été rapportés chez des animaux de compagnie (chiens et chats) contaminés par leurs propriétaires, puis des grands félins et des gorilles contaminés dans des zoos par leurs soigneurs. La transmission la plus importante de l’Homme à l’animal a eu lieu dans les élevages de visons, surtout aux Pays-Bas et au Danemark, nécessitant l’euthanasie de plusieurs millions d’animaux, les visons ayant, à leur tour, contaminé des hommes et des chats errants. L’étude des transmissions naturelles ou expérimentales du SARS-CoV-2 a permis d’identifier les espèces animales les plus réceptives : les visons d’Amérique et les chiens viverrins, et dans une moindre mesure les chats errants, qui pourraient devenir un réservoir animal en raison de leur sensibilité à ce virus et de leur prolificité.  La Commission européenne a décidé le 17 mai 2021 de renforcer la surveillance des infections par le SARS-CoV-2 chez les visons et d’autres mustélidés, ainsi que chez des chiens viverrins, en soulignant que l’évaluation épidémiologique du risque que présente l’apparition du SARS-CoV-2 chez ces espèces sensibles était une priorité de santé publique.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La culture de plaquettes à partir de cellules souches pluripotentes induites

    Novel platelet pharming using human induced pluripotent stem cells

    K.E. a soumis des brevets liés aux travaux des références [16, 18, 33, 42, 44, 69]. K.E. est un co-fondateur de Megakaryon Corporation. Les intérêts de K.E. ont été investigués et sont gérés par l’université de Kyoto en accord avec ses règles de conflits d’intérêts.

    En raison des limitations de texte, plusieurs études ayant néanmoins grandement participé à l’avancement de la production de plaquette ex vivo n’ont pas pu être mentionnées. Les auteurs s’excusent de ces omissions.

    La production in vitro de plaquettes offre une opportunité de résoudre les problèmes liés aux limitations d’approvisionnement et à la sécurité des dons de produits dérivés du sang. Les cellules souches pluripotentes induites – ou iPSC – sont une source idéale pour la production de cellules à des fins de thérapies régénératives. Nous avons précédemment établi avec succès une lignée mégacaryocytaire immortalisée à partir d’iPSC. Celle-ci possède une capacité de prolifération fiable. Par ailleurs, il est possible de les cryoconserver. Elle est donc une source adaptée de cellules primaires pour la production de plaquettes suivant les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF). Dans le même temps, la capacité améliorée des bioréacteurs à reproduire certaines conditions physiologiques, telle que la turbulence, de pair avec la découverte de molécules favorisant la thrombopoïèse, a contribué à l’accomplissement de la production de plaquettes en quantité et qualité suffisantes pour répondre aux besoins cliniques. La production de plaquettes à partir de cellules iPS s’étend aussi aux patients en état de réfraction allo-immune, par la production de plaquettes autologues ou dont on a génétiquement manipulé l’expression des Antigènes des Leucocytes Humains (HLA) et des Antigènes Plaquettaires Humain (HPA). Considérant ces avancées fondamentales, les plaquettes iPSC avec expression des HLA modifiées se présentent comme un potentiel produit de transfusion universel. Dans cette revue, nous souhaitons apporter une vue d’ensemble de la production in vitro de plaquettes à partir de cellules iPS, et de son possible potentiel transformatif, d’importance capitale dans le domaine de la transfusion des produits sanguins.

    Lire la suite >
  • Rapport

    POLLUTION LUMINEUSE ET SANTÉ PUBLIQUE

    Light pollution and public health

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts avec ce travail.

    La lumière artificielle peut être un agent polluant délétère pour la rétine, en rapport avec la toxicité de la bande bleue (380-500 nm) du spectre visible (380-700nm) notamment utilisée dans les diodes électro-luminescentes (LEDs). La photo-toxicité résulte de lésions photochimiques au niveau de l’épithélium pigmenté et des photorécepteurs rétiniens responsables de la fonction visuelle de la rétine. Leurs pigments photosensibles, opsines pour les cônes et rhodopsine pour les bâtonnets sont consommés le jour et régénérés la nuit. L’exposition à la lumière la nuit perturbe gravement leur métabolisme. La photo-toxicité constitue avec l’hérédité un facteur majeur pour les maladies dégénératives de la rétine avec, en plus, l’impact de l’âge pour la plus fréquente d’entre elles, la DMLA.

     

    L’exposition à la lumière artificielle la nuit (LAN) a un effet délétère sur l’horloge interne. Les cellules ganglionnaires intrinsèquement photo-sensibles (ipRGCs) sont responsables des fonctions non-visuelles de la rétine, et percoivent le signal lumineux qui est transmis à l’horloge interne pour aboutir à la glande pinéale. La lumière inhibe la sécrétion de mélatonine et est capable d’avancer ou de retarder l’horloge selon l’heure d’exposition, à l’origine d’une désynchronisation. Les travailleurs postés et de nuit, comme les adolescents, sont exposés à LAN. L’incidence de cancer du sein, 50 à 200 % plus élevée chez les infirmières exposées à LAN, est rapportée à l’inhibition de la mélatonine, la privation de sommeil et la désynchronisation. L’exposition des adolescents aux écrans fait aussi question car les LEDs des appareils émettent une lumière bleue, dont l’impact sur l’horloge est considérable. Les désynchronisations chroniques des travailleurs postés comme celles des adolescents doivent être considérées comme des préoccupations importantes de santé publique.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Plaquettes sanguines de culture : état de l’art

    Cultured platelets

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Les plaquettes sanguines sont des éléments anucléés du sang. D’un diamètre de 2 à 3μm, ce sont les plus petits éléments figurés du sang. Alors que leur rôle principal est d’arrêter ou prévenir les saignements, elles sont également impliquées dans d’autres fonctions, comme l’immunité, l’inflammation ou la progression tumorale. L’essor des biotechnologies et les connaissances acquises sur les mécanismes qui régulent la biogénèse des plaquettes permettent aujourd’hui d’envisager la production de plaquettes de culture. Dès lors, ce type de produit pourrait avoir sa place pour relever un certain nombre de défis transfusionnels comme l’allo-immunisation ou les états réfractaires. Cependant les rendements de culture restent faibles et de nombreux obstacles doivent encore être franchis avant d’envisager une application en transfusion. Cet article recense les arguments qui motivent la production de plaquettes de culture à visée transfusionnelle et récapitule les principales avancées dans le domaine tout en soulignant ses limites.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Du laboratoire à l’usage clinique : le défi de la production de plaquettes in vitro

    From the bench to the clinic: The challenge of translating platelet production in vitro

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Bouet a été financée par le National Institute for Health Research, UK ; Ghevaert et Foster par le National Health Service Blood and Transplant, UK ; Mookerjee par le Wellcome Trust. Les données ont été générées et analysées en utilisant les financements provenant des financeurs mentionnés précédemment et ont été incorporées dans cet article.

    La transfusion de plaquettes, aujourd’hui totalement dépendante des dons des bénévoles, constitue un besoin vital permanent pour tous les patients thrombo-cytopéniques suite à un trauma, une chirurgie ou des suites d’une pathologie (particulièrement le cancer). La production de plaquettes in vitro représente une avancée et une solution technologique et scientifique majeure qui permettrait de pallier des problématiques logistiques (approvisionnement, stockage, etc.) et médicales (compatibilité, biosécurité). L’émergence et la concrétisation de cette innovation vont de pair avec une maîtrise totale et harmonisée entre les laboratoires du contrôle de la qualité des plaquettes produites in vitro, ainsi que leur efficacité et leur biosécurité pour un usage clinique.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Il faut vacciner les personnes précaires et migrantes contre la Covid-19

    Precarious and migrant people must be vaccinated against Covid-19

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Pour vaincre la Covid-19, une bonne vaccination vaut mieux que des tests à répétition

    To defeat Covid-19, an extensive vaccination is better than repeated tests

    Lire la suite >
  • Rapport

    LA RELATION MÉDECIN-MALADE

    Physician-Patient Relationship

    La qualité de la relation médecin-malade est essentielle pour l’obtention d’un résultat thérapeutique optimal. Fondée sur l’écoute, l’empathie, le respect, l’examen physique, la clarté et la sincérité du langage, elle vise à établir la confiance, condition première de l’adhésion du patient et de l’alliance thérapeutique. Son action favorable s’exerce principalement par l’amélioration de l’observance des traitements, mais aussi par des effets propres, apparentés aux effets placebo, spécialement mis à profit dans le traitement des troubles non lésionnels. Le médecin d’aujourd’hui doit faire face, dans sa relation avec le patient, à plusieurs difficultés : malade plus informé et plus critique ; manque de temps du fait du poids des tâches administratives ; travail en équipes qui disperse et appauvrit la relation ; et surtout primauté des technologies. Les solutions à ces difficultés sont à rechercher dans la formation des praticiens, l’organisation des équipes, et dans un usage responsable des technologies, qui ne dispensent en aucun cas du nécessaire face à face, et, pour celles qui relèvent de l’intelligence artificielle, exigent toujours la garantie humaine du médecin.

    Lire la suite >
  • Chronique historique

    Dostoïevski épileptique : un hémisphère droit aux abois

    Dostoevsky with epilepsy: A right hemisphere at bay

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Durant toute sa vie active, Fédor Dostoïevski fut handicapé par des crises d’épilepsie généralisées. Leur alternance avec des états de rêve et des crises extatiques conduit au diagnostic rétrospectif d’une épilepsie temporale droite. La vie et l’œuvre de l’écrivain sont revues en fonction de l’hypothèse d’un hémisphère droit maintenu en permanence en situation d’infériorité dans la compétition inter-hémisphérique.

    Lire la suite >
  • Éditorial

    L’épilepsie temporale, maladie de tout un hémisphère

    Temporal epilepsy, an hemispheric disease

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Battin J. Histoires de médecine d’hier et d’aujourd’hui. Editions GlypheParis (2020)

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Germain M. Médecines antiques des Romains et des Germains: confrontation et analyse. Préface du professeur Patrice Le Floch-Prigent. L’HarmattanParis (2021)

    Lire la suite >
  • Communiqué

    « Obligation » n’est pas un gros mot quand il s’agit de vacciner contre la Covid-19

    "Obligation" is not a foul word when it applies to vaccinating against Covid-19

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Le diable et ses métamorphoses, genèse et iconologie. J. Battin. Les dossiers d’Aquitaine, Bordeaux, 2020

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Peut-on rouvrir sans danger les établissements thermaux ?

    Is it safe to reopen spa thermal baths?

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La sinistralité en médecine : des recommandations sont-elles utiles ?

    Claims in medicine: Are recommendations useful?

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Depuis 2014, date du dernier colloque organisé par l’Académie de chirurgie, au fil de l’évolution de la jurisprudence et de la législation, les malades sont progressivement devenus des consommateurs de santé. Le corollaire en est que les professionnels de santé sont devenus, en un peu plus de 20 ans, des suspects. Ils se savent exposer au risque d’une procédure, amiable ou judiciaire, ce qui a sensiblement modifié leurs pratiques, leurs relations aux patients et leur budget d’assurance. Dans le système français, la loi du 4 mars 2002, l’aide juridictionnelle gratuite ou partielle, la judiciarisation constitue une véritable incitation à rechercher la responsabilité d’un médecin dès qu’une complication survient. Cette évolution n’est pas que négative, puisque la loi précitée a permis l’organisation des consultations d’annonce et, d’une façon générale une meilleure délivrance de l’information. Mais l’analyse des chiffres de la sinistralité médicale montre qu’il est indispensable d’aider le praticien à mieux prévenir et mieux gérer les accidents médicaux, de façon à diminuer cette sinistralité dont souffrent les patients, mais aussi les médecins et les assureurs.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La lente prise en compte de la dimension de l’attachement de l’enfant hospitalisé en pédiatrie et en protection de l’enfance. Une brève histoire de l’hospitalisme et de la reconnaissance des besoins d’attachement des jeunes enfants, en l’Europe et aux États-Unis

    The slow recognition of the attachment needs of hospitalized and institutionalized infants. A brief history of ‘hospitalism’ and of the recognition of the attachment needs of Institutionalized infants, in Europe and the USA

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Ce travail explore les débuts de la reconnaissance des effets psychologiques et sur le développement du séjour prolongé de jeunes enfants en pouponnière depuis le début du siècle dernier jusqu’à aujourd’hui, et de l’Europe aux États-Unis. D’abord à Vienne, puis aux États-Unis, René Spitz décrit la dépression anaclitique et l’hospitalisme, et ses films ont un grand retentissement. En Angleterre, John Bowlby et les Robertson observent les effets dévastateurs de la séparation précoce entre les jeunes enfants et leur famille, et montrent la nécessité de respecter les besoins d’attachement des jeunes enfants. Leur film « John, neuf jours à la nurserie » va révolutionner l’attitude des hôpitaux et des professionnels vis-à-vis de la séparation des jeunes enfants de leurs parents. Dans les années 1970–1980, la question de l’impacts des facteurs relationnels dans le bien être des jeunes enfants se déplace sur la question des causes du retard de croissance, qu’il soit ou non de cause organique, dans les pays développés, mais aussi dans les pays en voie de développement. La reconnaissance de la place de l’attachement dans le développement précoce conduit à des changements de pratiques quant aux séjours prolongés de jeunes enfants en institution, et vis-à-vis des prématurés. La présence des parents auprès de leurs enfants dans les services hospitaliers devient permise, et l’on renforce le suivi des enfants placés en familles d’accueil, mais ces changements ont tardé à se mettre en place en France.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Publicité des médecins et code de déontologie : évolution juridique

    Advertising of physicians and code of deontology: Legal evolution

    L. Collet déclare être Conseiller d’État.

    Le code de déontologie des médecins a été modifié par le décret du 22 décembre 2020 afin de lever l’interdiction générale et absolue de toute publicité. Ces modifications sont consécutives à un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne du 4 mai 2017, saisie par un chirurgien-dentiste établi en Belgique, qui a considéré que la directive 2000/31CE du Parlement européen et du Conseil s’oppose à une législation nationale « qui interdit de manière générale et absolue toute publicité relative à des prestations de soins buccaux et dentaires, en tant que celle-ci interdit toute forme de communications commerciales par voie électronique, y compris au moyen d’un site Internet créé par un dentiste ». Cet arrêt suivi par une mise en demeure de la France par la Commission européenne a conduit à modifier les dispositions correspondantes des codes de déontologie de six professions de santé. Les nouvelles dispositions maintiennent l’interdiction de pratiquer une profession de santé comme un commerce, suppriment les dispositions interdisant la publicité et d’une manière générale le mot « publicité » et ses dérivés, affirment le principe de libre communication des informations et prohibent le référencement numérique payant. Toutefois, la CJUE, dans un arrêt du 1er octobre 2020, a considéré l’interdiction de référencement payant, non pour les professionnels de santé visés par les six codes de déontologie modifiés mais pour la vente en ligne par des pharmaciens de médicaments non soumis à prescription médicale, comme une « restriction à la libre prestation des services de la société de l’information ». Cette jurisprudence peut conduire à des recours futurs contre l’interdiction du référencement payant des professions de santé pratiquant la téléconsultation.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Évolution et impact du numérique dans la relation médecin généraliste-patient. Cas du patient atteint de cancer

    Evolution and impact of digital technology in the general practitioner-patient relationship. Case of the cancer patient

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Devant le développement des applications numériques en santé, nous assistons à une transformation progressive de la médecine. La relation entre le médecin généraliste et le patient se modifie, ainsi que la posture de chacun, rendant le patient plus informé et acteur de sa prise en soins. L’organisation sanitaire, développée pour améliorer les soins au patient atteint de cancer, met en lumière l’importance des outils et des interfaces numériques associées au parcours « ville-hôpital ». Les conséquences de cette digitalisation comportent d’importants enjeux et risques éthiques autour de la protection, de la sécurité, de la pertinence et de la confidentialité des données numériques de santé. Il existe également des interrogations associées à la responsabilité médicale, le libre arbitre, l’autonomie, la garantie humaine, l’exclusion et la non-discrimination que cette nouvelle relation tripartite médecin-patient-digital suscite. Dès lors, il est essentiel que cette médecine algorithmique réponde, à la fois, aux attentes des patients, mais également aux exigences des professionnels de santé. Cela passera nécessairement par une forte sensibilisation, éducation et formation centrées sur de l’éthique appliquée au numérique auprès de tous les acteurs de notre système de santé.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Nouveaux aspects de la lutte contre la rage

    New aspects of rabies control

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La rage est encore aujourd’hui responsable d’environ 60 000 décès humains par an, principalement dans les populations démunies en Afrique et en Asie. Pourtant, depuis le développement du premier vaccin par Louis Pasteur, il y a 130 ans, les mesures prophylactiques se sont considérablement améliorées et allégées. Elles sont désormais composées du vaccin associé à des immunoglobulines antirabiques d’origine équine ou humaine purifiées. Mais, d’une manière générale, les protocoles de prophylaxie post-exposition sont longs et coûteux et les immunoglobulines, qui servent à la sérothérapie associée, sont chères et peu accessibles dans les pays en voie de développement. Enfin, la rage chez l’Homme reste incurable lorsque les symptômes apparaissent, voire même lorsque les patients sont pris en charge trop tardivement pendant la période d’incubation. Dans ces deux cas, des approches, qui laissent espérer un changement de paradigme au bénéfice des populations exposées, ont été développées. Enfin, les campagnes de vaccination antirabique de masse des chiens, qui constituent la mesure de prévention de la rage chez l’Homme la plus efficace et la moins coûteuse, se heurtent à des difficultés d’implémentation et présentent, parfois, une efficacité modérée. À ce titre, l’identification et l’analyse des moteurs épidémiologiques, conditionnant la circulation du virus dans les populations canines, permettent de mieux comprendre les points clés du contrôle qui doivent être associés à ces campagnes.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    De nouvelles habitudes alimentaires, de nouveaux risques parasitaires : l’exemple du poisson

    New eating habits, new parasitic risks: The example of fish

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Introduction

    Il y a une vingtaine d’années l’explosion massive de restaurants « japonais » servant du poisson cru a popularisé de nouvelles habitudes culinaires en France. Parallèlement, les consommateurs ont pris pour habitude de préparer eux-mêmes, à domicile, des plats à base de poissons crus ou marinés. En conséquence, la mise en évidence de larves de vers parasites vivants dans la chair de poisson crue est fréquente et une source d’inquiétude pour les professionnels ou les cuisiniers amateurs. Parfois, ces vers sont recrachés ou extirpés après fibroscopie chez des patients ayant présenté de violentes douleurs épigastriques rapidement après consommation de poissons crus. L’objectif de cet article est de faire le point sur les principales parasitoses transmises à l’Homme par la consommation de poisson cru en France.

    Méthodes

    Cet article est basé sur l’expérience personnelle des auteurs, sur des références bibliographiques choisies préférentiellement dans la littérature française et sur les résultats du programme de recherche Fish Parasites (ANR).

    Résultats

    De 2011 à 2014, l’action Fish-Parasites (ANR) a évalué la prévalence du parasitisme chez des poissons de mer et d’eau douce appartenant à 29 espèces. Environ 57 % des poissons de mer étaient parasités par des Anisakidae. Des larves de Dibothriocephalus latus ont été retrouvées dans les brochets, perches et lottes du lac Léman, mais chez aucun des poissons examinés des lacs d’Annecy ou du Bourget. En ce qui concerne l’anisakidose humaine, une enquête rétrospective a été réalisée sur les années 2010 à 2014 auprès de tous les laboratoires hospitalo-universitaires de parasitologie de France. Trente-sept cas d’anisakidose ont pu être répertoriés dont 18 cas d’anisakidose allergique. Six cas supplémentaires d’allergie sévère aux Anisakidae ont été rapportés au réseau national d’allergovigilance sur cette même période.

    Conclusions

    Malgré l’augmentation de la consommation de poissons crus, et par rapport à des études antérieures, les cas d’anisakidose diminuent, mais leur potentiel allergisant est en augmentation. L’incidence de la dibothriocéphalose, après une certaine tendance à l’émergence sur les bords du lac Léman il y a une vingtaine d’années, est actuellement en diminution, mais des cas sporadiques d’importation sont toujours rapportés. Des actions auprès des professionnels (enquête, mise à disposition d’éléments d’information et de communication) et des programmes de recherche sur la maîtrise du risque lié aux parasites sont poursuivis et ont abouti à une mise à jour de l’instruction technique de la Direction générale de l’alimentation sur la maîtrise du risque parasitaire chez les poissons.

     

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Problèmes de santé publique liés à la consommation de fruits de mer

    Public health issues associated with seafood consumption

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Les produits alimentaires tirés de la mer pourraient être une solution pour faire face à la demande alimentaire mondiale qui sera multipliée par deux d’ici 2050. Les fruits de mer englobent une grande variété d’organismes marins comestibles, à l’exception des poissons et des mammifères. Il s’agit des mollusques, crustacés, échinodermes et algues. Comme tout aliment, les fruits de mer peuvent comporter des dangers transmis à l’Homme par la voie alimentaire, qui ont une incidence sur la santé du consommateur. Ces dangers sont à la fois biologiques (virus, bactéries, parasites) et chimiques (toxines, allergènes, substances chimiques, microplastiques). L’exposition des populations à ces dangers par la consommation de fruits de mer s’explique notamment par leur mode de production et les habitudes de leur consommation. Tout d’abord, la qualité sanitaire des fruits de mer reflète la qualité du milieu aquatique dans lequel ils sont prélevés, qui peut être contaminé par différentes pollutions (fécales ou chimiques, chroniques ou accidentelles). Ensuite, les produits sont manipulés, souvent traités sans emploi d’additifs ou de conservateurs chimiques, et finalement distribués sans autre moyen de conservation que la réfrigération ou la congélation. Enfin, les habitudes alimentaires de ces produits favorisent l’exposition à certains dangers. La sécurité sanitaire de ces produits doit être intégrée tout au long de la chaîne alimentaire, sous la responsabilité partagée par tous les acteurs de la filière de production. La sécurité sanitaire des fruits de mer apparaît comme un enjeu de santé publique émergent de portée mondiale, car la mer ne s’arrête pas aux frontières.

    Lire la suite >
  • Éditorial

    Maladies émergentes : médecins et vétérinaires en première ligne pour une seule santé

    Emerging diseases: Doctors and veterinarians on the front line for a single health

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Arboviroses émergentes : fièvre West Nile, fièvre catarrhale ovine et virus Schmallenberg

    Emerging vectorial diseases: West Nile fever, Bluetongue and Schmallenberg

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    L’augmentation des échanges internationaux, au cours de ces trente dernières années, les modifications climatiques engendrées par la révolution industrielle, les perturbations des écosystèmes, … sont quelques-uns des facteurs susceptibles d’expliquer la dynamique d’émergence de maladies dans les régions du monde où elles n’étaient pas présentes. Ainsi en 1999, le virus West Nile a été introduit sur le continent américain où il s’est disséminé à grand vitesse. Aux États-Unis, 2 381 décès et plus de 25 000 formes neuro-invasives ont été enregistrés chez l’Homme de 1999 à 2019. Dans le domaine des maladies animales, deux virus ont défrayé la chronique en Europe : le virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO) et le virus Schmallenberg (SBV). Le virus de la FCO, jusqu’alors absent d’Europe a été introduit en 1999. De nombreux sérotypes (1, 2, 4,6, 8, 9, 25, 27) ont depuis cette date, été identifiés dans l’Union Européenne. Le virus Schmallenberg, quant à lui, a été identifié en 2011 dans le nord de l’Allemagne et a rapidement diffusé sur tout le continent. Ce virus n’avait jamais été identifié dans le monde jusqu’à alors. Ces trois virus (WNV, FCO et SBV) sont transmis par des arthropodes vecteurs (moustiques et culicoïdes). Ces émergences illustrent bien les défis auxquels nos pays seront confrontés dans les années à venir, en santé publique, humaine et vétérinaire.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Certificat de vaccination contre la Covid-19 : un « passe » transitoire pour relancer l’activité du pays et faire adhérer à la vaccination

    Certificate of vaccination against Covid-19: a provisional "pass" to boost the country's activity and promote adherence to vaccination

    Lire la suite >
  • Communiqué

    La Covid-19 a ses escrocs ; attention aux vaccins proposés sur internet !

    Covid-19 has its crooks; beware of Internet-vaccine purchase offers!

    Lire la suite >
  • Éditorial

    L’intelligence artificielle au service de la santé

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Éditorial

    La pandémie actuelle rappelle que Semmelweiss et le docteur Knock étaient des précurseurs

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Sous la direction de Jean-Paul Tillement et Jean-Jacques Hauw. Déclin cognitif, obésité, diabète et autres troubles métaboliques. Synergies franco-québécoises, dixième année (2009–2019). Paris : Lavoisier, 2020

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les organoïdes : une modélisation tridimensionnelle des organes in vitro aux usages multiples

    Organoids: Three-dimensional modelling of organs in vitro for multiple uses

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Les organoïdes sont des copies d’organes chez l’animal et l’homme. Ils sont utilisés essentiellement in vitro. Les cellules à leur origine sont les cellules souches induite pluripotentes (iPS), les cellules souches embryonnaires, les cellules souches multipotentesinduites d’organes et les progéniteurs. Les plus utilisées sont les iPS, soit allogéniques pour un usage multiple, soit autologues comme outil d’une médecine personnalisée. Pratiquement, tous les organes ont été copiés. Les avantages de la méthode sont nombreux : éviter l’expérimentation sur l’animal in vivo, étudier les interactions cellulaires et les médiateurs paracrines qui les conditionnent, analyser le génome de sujets atteints de maladies héréditaires et rechercher quel médicament peut modifier leur phénotype, cribler les médicaments actifs, en particulier sur des copies de cancers. Il existe aussi des limites : les organoïdes sont des copies imparfaites ; les réponses aux médicaments constatées in vitro ne sont pas constantes in vivo ; leur utilisation soulève des problèmes éthiques dont le consentement du donneur de cellules et la protection des données génétiques individuelles. Les cérébroïdes en posent de particuliers : leur personnalité dont on ne sait jusqu’à quel point elle copie un cerveau humain et le caractère aventureux des xénogreffes. Les utilisations in vivo commencent à voir le jour avec l’injection chez le malade de cellules régénératrices provenant de l’organoïde et l’espoir de parvenir dans le lointain à suppléer un organe défaillant. S’opposent actuellement à ce dernier usage le caractère imparfait des organoïdes, leur faible capacité fonctionnelle, leur durée de vie et les réactions immunitaires. Quelques exemples suivent concernant un nombre limité d’organes : le pancréas avec la double utilisation du choix du médicament face à un adénocarcinome et de l’injection de cellules β dans les vaisseaux porte d’un malade atteint de diabète de type 1, le poumon et le rectum chez des enfants atteints de mucoviscidose en vue de définir la ou les mutations et les associations médicamenteuses qui corrigent leurs effets, la moelle épinière, ce qui permet d’étudier la genèse et le traitement du spina bifida, l’intestin grêle et le côlon avec l’étude des interactions entre cellules de la muqueuse et la reconnaissance des mutations du cancer du côlon, le rein et la formation des kystes dans la polykystose rénale, la rétine comme source de cellules et modèle de maladies, le cœur avec la copie d’un ventricule et de cardiomyocytes contractiles et électrogènes. Tous ces exemples sont une illustration de l’utilité des organoïdes et de l’avenir de la méthode.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’épigénétique ou le changement transmissible du phénotype sans modification de la séquence de l’ADN

    Epigenetics or transmissible phenotypic change without DNA sequence modification

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    L’épigénétique est la discipline qui étudie les mécanismes permettant une modification du phénotype sans aucune modification de la séquence de l’ADN. Cette modification phénotypique est notamment induite par l’environnement. Elle peut être réversible mais aussi transmissible de génération en génération. Les mécanismes impliqués sont multiples et ne sont pas encore tous connus. La méthylation de certaines cytosines de l’ADN ainsi que les méthylations et les acétylations des histones jouent un rôle majeur. D’autres mécanismes moins bien connus, comme les modifications de la structure de la chromatine et l’intervention de divers ARN non codants courts, comme les miARN ou microARN, et long, comme les lncARN ou long ARN non codant, ou encore des événements impliquant des phénomènes biochimiques ou de régulation jouent aussi un rôle important. Les modifications épigénétiques peuvent être à l’origine de pathologies et pratiquement tous les domaines de la Médecine peuvent être concernés, des maladies chroniques aux infections microbiennes. Les progrès dans le domaine de l’épigénétique ont permis d’apporter une explication à des observations telles que certaines discordances du phénotype chez les jumeaux monozygotes, qui partagent pourtant le même patrimoine génétique, ou la transmission à la descendance d’une obésité ou de maladies cardiovasculaires.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Phénomène de radicalisation à l’adolescence : comment intégrer les recherches de ces dernières années ?

    Radicalization during adolescence: What have we learned from the last 4 years of empirical research?

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La radicalisation de l’adolescent est un phénomène relativement récent qui est devenu un problème de santé publique depuis les attentats de 2015 et l’avènement de l’État Islamiste. Nous proposons, dans cet article, un point de vue basé sur l’étude de la littérature, et notre propre expérience, pour délimiter les principaux facteurs de risques et les trajectoires possibles qui peuvent mener à la radicalisation. Pour cela, nous revenons sur les premières définitions de la radicalisation issues des études de criminologie sur le terrorisme, nous résumons la littérature en distinguant enquêtes sur la sympathie aux idées radicales, enquêtes sociologiques, études longitudinales sur échantillons, et séries de cas provenant de consultations spécialisées ou d’expertises judiciaires. Cet ensemble de données montre la diversité des trajectoires et comment le phénomène de radicalisation à l’adolescence est infiltré de la question adolescente avec ses enjeux d’individuation et de sexualité. Pourtant, trois situations semblent émerger. La première, la plus rare, s’inscrit sur une décompensation psychiatrique aiguë. La seconde concerne des jeunes pour qui les enjeux développementaux sont au premier plan (individuation, fragilité dépressive, doute identitaire) et qui recourent au début presque exclusivement aux réseaux sociaux. Elle est plus fréquente chez les convertis et les enjeux familiaux y sont très fréquents, mais elle est plus sensible aux interventions éducatives et psychologiques. La dernière enfin, plus fréquemment associée à une radicalisation violente assumée, s’inscrit dans un terreau de proximité ou de quartier avec des individus, particulièrement perméables à l’emprise extérieure, dans une forme d’accrochage relationnel ou déjà inscrits dans une radicalité religieuse depuis plus longtemps. Au plan de la prévention, il nous paraît légitime de prendre en compte tous ces facteurs et trajectoires, et de considérer, comme pour les conduites suicidaires, différents niveaux de radicalisation : la sympathie, les idées sans ou avec engagements sectaires ou violents, l’intentionnalité et le passage à l’acte. Cette gradation a aussi l’avantage de pouvoir s’appliquer à d’autres expressions de la radicalisation (mouvances d’extrême droit, Black Blocs, militance écologique par l’action directe) que l’on voit également émerger dans nos sociétés occidentales de plus en plus polarisées.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Transmission iatrogène des protéines ?-amyloïde et tau : importance clinique et pour la recherche biomédicale sur la maladie d’Alzheimer

    Iatrogenic transmission of ?-amyloid and tau proteins: Importance for clinical and biomedical research on Alzheimer's disease

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Depuis la découverte du caractère transmissible des maladies à prions, d’autres maladies neurodégénératives ont été soupçonnées d’être transmissibles. La maladie d’Alzheimer est caractérisée par des dépôts cérébraux de peptide β-amyloïde (Aβ, sous la forme de plaques et angiopathie amyloïdes) et de protéines Tau hyperphosphorylées (dégénérescences neurofibrillaires, fibres tortueuses, couronnes de prolongements cellulaires dilatés autour des plaques amyloïdes neuritiques). Plusieurs études épidémiologiques suggèrent 75 cas de transmissions iatrogènes des dépôts β-amyloïdes chez l’Homme suite à différentes procédures médico-chirurgicales. Cette transmission aurait dans certains cas un impact clinique majeur pouvant entraîner la mort par hémorragies cérébrales. Au-delà de cette importance clinique, la transmission des protéines β-amyloïde et tau a permis de créer des nouveaux modèles animaux afin d’explorer les mécanismes fondamentaux associés à cette maladie. Ces modèles sont en train de révolutionner la recherche sur les maladies neurodégénératives.

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Accélérer la vaccination contre la Covid-19

    Accelerating vaccination against Covid-19

    Lire la suite >
  • Communiqué

    Les prélèvements nasopharyngés ne sont pas sans risque

    Nasopharyngeal swabs are not risk-free

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Les trois nez de la théorie EVO-DEVO

    The three noses of the EVO-DEVO theory

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    L’anatomie compliquée de l’organe naso-sinusien paraît résulter d’une mise en place au cours de l’évolution, dont quelques étapes semblent rappelées par le développement embryonnaire humain. Les crâniates (premiers vertébrés) rassemblent près de la vésicule encéphalique autour d’une bouche sans mâchoire les placodes sensorielles olfactives, visuelles et cochléo-vestibulaire. Dans un registre fossile incomplet, l’organe olfactif borgne de la lamproie, dernier représentant vivant des poissons agnathes, fait le lien entre placode olfactive des crâniates et canal olfactif des poissons dipneustes ouvert dans la bouche par des narines internes. Le nez olfactif participe à la respiration aérienne des amphibiens et ouvre la voie à la formation du nez respiratoire chez les premiers reptiles terrestres. L’histoire fossile des crocodiliens montre un déplacement fonctionnel progressif des narines internes qui parallèlement à leur ouverture définitive au-dessus de la glotte s’accompagne d’une réorganisation des os du palais secondaire (vomers, palatins, ptérygoïdes, ectoptérygoïdes) qui deviennent les parois des conduits respiratoires sous les chambres olfactives. Au cours de l’embryogénèse humaine, les placodes olfactives s’invaginent en puits vers le télencéphale dont elles restent séparées par une capsule cartilagineuse qui deviendra l’os ethmoïde. La margelle des puits olfactifs, ouverts en bouche, se scinde en processus médians et latéraux donnant naissance aux cartilages septolatéraux et alaires du nez fibro-cartilagineux. Cartilage septal et lame perpendiculaire de l’ethmoïde s’articulent en cloison du nez olfactif sous lequel les os du palais secondaire forment les parois du nez respiratoire ouvert au-dessus de la glotte. Les sinus paranasaux se forment après la naissance, indépendamment des deux nez.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    L’implantation percutanée d’une valve en position aortique : pour quel patient ?

    Percutaneous aortic valve implantation: For which patient?

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Dans les pays industrialisés, le rétrécissement valvulaire aortique est la valvulopathie la plus fréquente. Elle est responsable d’une morbi-mortalité importante. L’implantation d’une valve aortique par voie percutanée (TAVI) a permis à un plus grand nombre de patient de pouvoir bénéficier d’un traitement efficace malgré leurs comorbidités les contrindiquant à la chirurgie valvulaire, le traitement de référence. Le TAVI, depuis 2002, a bénéficié d’un nombre important d’études conduisant à une amélioration du matériel, de l’expérience des équipes et de la sélection des patients. Actuellement il est aussi efficace voir supérieur au traitement chirurgical. Cette efficacité encourage le développement de traitement percutané dans les autres valvulopathies. Il constitue une véritable révolution dans la prise en charge de nos patients.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Indications de l’occlusion de l’auricule gauche comme substitut à l’anticoagulation chez les patients qui ont un AVC lié à une fibrillation atriale : le registre WATCH-AF

    Indications for left atrial occlusion as a substitute for anticoagulation in patients with stroke associated with atrial fibrillation: The WATCH-AF Registry

    Au cours des 5 dernières années, j’ai reçu des fonds de recherche de Sanofi, BMS et AstraZeneca (TIAregsitry.org), de Pfizer, AstraZeneca et Merck (Treat Stroke to Target trial), de Boston Scientific (WATCH-AF registry), du gouvernement français (PHRC Treat Stroke to Target (TST) trial et TST-PL.U.S.) ; des honoraires comme membre d’executive committee du SOCRATES trial (AstraZeneca), du programme SPIRE trials (Pfizer), du registre XANTUS (Bayer), du PROMINENT trial (Kowa company), comme membre du steering committee de l’ESUS trial (Bayer) et du PARFAIT trial (BMS), comme membre de l’endpoint committee du SUMMIT trial (GSK), comme membre du DSMB de l’ALPINE studies program (Fibrogen), et de l’essai SHINGPOON ; des honoraires de participation à des advisory boards de la part de Bayer, Pfizer, Amgen, Kowa, Boston Scientific, Edwards, Shing Poon, Gilead ; des honoraires comme orateur de la part de Bayer, Amgen, Pfizer, Sanofi.

    Pré-requis

    Du fait de contre-indications (personne âgée fragile, troubles cognitifs, co-morbidités) ou du refus par le patient, 40 % des patients après un AVC lié à une fibrillation atriale ne sont pas traités par anticoagulant. Parmi ceux-là, nous ne connaissons pas la proportion de ceux qui seraient des candidats potentiels à la fermeture de l’auricule gauche ni leur risque de récidive d’AVC ou de handicap à 1 an.

    Méthodes

    Le registre prospectif WATCH-AF a inclus consécutivement des patients dans les 72heures suivant leur admission pour un AVC associé à une fibrillation atriale dans deux unités d’AVC. À l’admission, à la sortie de l’hôpital, à 3 mois et à 12 mois post AVC, nous avons collecté les résultats des échelles d’évaluation de la sévérité de l’AVC, du handicap, de l’indépendance fonctionnelle, du risque de chute, de la cognition, et de la stratification du risque ischémique ou hémorragique. Les critères de jugement ont été la mort ou la dépendance (mRS>3) et la récidive d’AVC (infarctus ou hémorragie cérébrale).

    Résultats

    Sur 400 patients inclus (370 avec un infarctus cérébral, et 30 avec une hémorragie cérébrale) 31 sont morts au cours de l’hospitalisation et 57 (14,3 %) avaient une indication potentielle de fermeture de l’auricule gauche selon les recommandations de l’ERHA/ESC et de l’AHA/ACC/HRS. Après 12 mois, parmi les 274/400 (68,5 %) patients sortis de l’hôpital sous anticoagulation à long-terme, 49 (17,9 %) patients étaient morts ou dépendants et le risque de récidive d’AVC était de 9,8 % (26 patients). Chez les 57 patients sortis sans anticoagulation et qui étaient candidats à la fermeture de l’auricule gauche, ces risques étaient de 17,5 % et 24,7 % (10 et 14 patients), respectivement. Comparativement aux patients traités à long-terme par anticoagulant, les candidats à la fermeture de l’auricule gauche avaient deux fois et demi plus de risque de récidive d’AVC à 1 an (HR ajusté 2,58 [IC à 95 %, 1,40–4,76 ; p=0,002]).

    Conclusions

    Au total, 14 % des patients qui ont un AVC associé à une fibrillation atriale sont des candidats potentiels à la fermeture de l’auricule gauche et leur risque de récidive à 1 an étaient 2 fois et demie celui des patients anticoagulés.

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Bitker G.D. La sagesse du chirurgien. Sagesse d’un métierParis (2019)

    Lire la suite >
  • Éditorial

    La psychiatrie depuis Jean-Martin Charcot

    Psychiatry since Jean-Martin Charcot

    L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

    Lire la suite >
  • Présentation ouvrage

    Rouëssé J. Louis XVIII et la médecine restaurée de la chute de l’Empire à l’Académie de Médecine. Ed. FiacreMontceaux-lès-Meaux (2020)

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    Un cahier de suivi psychologique périnatal : favoriser le dépistage et la continuité entre soins pré- et postnataux en maternité

    A booklet to help for perinatal psychological assistance in maternity wards. Enhancing early screening and continuity of care between pre- and post-natal periods

    Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

    La dépression prénatale est un problème important de santé publique, avec des conséquences dommageables potentielles sur la femme, sa famille, et sur le développement précoce du bébé. Son dépistage en France est encore très limité, malgré l’existence d’outils de dépistage efficaces. Le suivi de la grossesse en maternité est l’occasion d’un dialogue sur l’état mental, favorisé par ces outils de dépistage que sont l’EPDS, la PRAQ-R2 et la MBIS, tous validés en français. Notre proposition est de les regrouper dans un cahier de suivi périnatal, pour favoriser la continuité du suivi psychologique entre l’anté et le post natal.

    Lire la suite >