Articles du bulletin

Depuis 2019 le Bulletin est édité en collaboration avec Elsevier-Masson. Les rapports de l'Académie sont disponibles intégralement sur le site internet de l'Académie. L'accès aux autres textes peut être obtenu sur le site Em-Consulte. Pour soumettre un article, merci de consulter nos instructions aux auteurs.



3145 résultats

  • Communication scientifique

    Un nouveau concept pour expliquer les dysnatrémies : le bilan de la tonicité des entrées et des sorties

    A new concept to understanding of dysnatremias : the tonicity balance

    La natrémie dépend essentiellement de trois facteurs : le sodium (Na+) échangeable, le potassium (K+) échangeable et l’eau (H O) totale. Sa variation traduit souvent une 2 modification du volume cellulaire. La compréhension du mécanisme des dysnatrémies est primordiale pour leur correction et leur prévention. Le Na+ et ses anions constituent la quasi-totalité des tonomoles extracellulaires, leur dilution étant la tonicité. Le K+ est une tonomole essentielle de la tonicité intracellulaire. L’équilibre des tonicités intra et extracellulaires est réalisé par des transferts d’eau, donc des changements de volume des compartiments. Le volume cellulaire dépend de l’équilibre de la tonicité. Une variation de la tonicité (qui n’est pas l’osmolalité) peut être appréciée correctement et rapidement par le bilan des électrolytes (Na+ + K+) et celui de l’eau. Des exemples cliniques soulignent les conclusions erronées provenant du calcul de la clairance de l’eau libre ou de la seule étude des sorties. Ils montrent aussi que le bilan de la tonicité fournit des indications thérapeutiques, ce que ne permettent pas les autres paramètres. Les entrées doivent être quantifiées avec la même attention que les sorties. Une cohérence des unités employées permet un bilan rapide et simple, au lit du malade. L’équilibre de la tonicité doit être enseigné et le bilan (Na+ + K+) et H O devrait être de pratique courante par toute l’équipe soignante, notamment en 2 réanimation, médecine interne, néphrologie, pédiatrie et anesthésie réanimation.

    Lire la suite >
  • Information

    Les progrès de l’imagerie virtuelle : l’endoscopie cardiaque

    Lire la suite >
  • Rapport

    La situation internationale de la France du point de vue du coût et de l’efficacité des soins médicaux

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    A propos du tissu chondroïde

    About chondroid tissue

    Pratiquement impossible à mettre en évidence dans les coupes à la paraffine, le tissu chondroïde est régulièrement absent des chapitres de traités d’histologie consacrés à la croissance du squelette alors qu’il est un constituant essentiel de celui-ci. La microradiographie de coupes épaisses non décalcifiées et la coloration en surface à l’aide de bleu de méthylène sont les mieux à même de le mettre en évidence. L’analyse histomorphométrique du degré de minéralisation a permis d’établir que la calcification du tissu chondroïde est significativement différente de celle des autres tissus calcifiés. Toutes les techniques morphologiques disponibles indiquent qu’il représente une entité propre, à la fois différente du cartilage calcifié et de toutes les variétés connues de tissus osseux. Se déposant avant toute ébauche osseuse au niveau des régions classiquement considérées comme d’origine membraneuse, le tissu chondroïde est également présent en de nombreux points du squelette fœtal et notamment au niveau de la région symphysaire de la mandibule ainsi que des sutures du crâne. Il est également possible de le reproduire expérimentalement par des ostéotomies d’allongement.

    Lire la suite >
  • Communication scientifique

    La médecine périnatale en l’an 2000 vue par un anesthésiste-réanimateur

    Perinatal medicine on the edge of the XXIe century with respect to resuscitation

    Chaque année, environ 40 000 enfants naissent avant terme en France, dont 10 000 sont de grands prématurés nés avant 33 semaines de gestation. Ces derniers ne représentent que 1,2 % des naissances, mais 50 % des enfants mort-nés. Si 7 % des grands prématurés proviennent des naissances multiples obtenues par procréation médicalement assistée (PMA), celle-ci n’est à l’origine que de moins de 1 % des naissances. Si les progrès de la réanimation néonatale ont permis à un grand nombre d’enfants prématurés de petit poids d’évoluer sans séquelles, la rançon en est l’augmentation du nombre d’enfants survivants plus ou moins sévèrement handicapés. Il est donc nécessaire de mettre en place une « vigilance » de la procréation médicalement assistée comme cela a été recommandé par l’Académie nationale de médecine le 13 février 1996, de définir une bonne pratique de la réanimation néonatale et d’améliorer la prise en charge des enfants atteints de troubles du développement ou de l’apprentissage.

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Jacques BRÉHANT (1907-2000)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Lucien Brumpt (1910-1999)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Jean-Charles Sournia (1917-2000)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Philippe Blondeau (1926-2000)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Georges Cerbonnet (1922-2000)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Robert Moreau (1916-2000)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Lucien Leger (1912-1999)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de M. Stanislas de Sèze (1903-2000)

    Lire la suite >
  • Autre

    Remerciements aux personnalités extérieures

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de M. Guy Offret (1911-2001)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur André Sicard (1904-2002)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Jacques Salat-Baroux (1931-2001)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Monsieur Hugues Gounelle de Pontanel (1903-2001)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de M. Yves Bouvrain (1910-2002)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de M. Yves Raoul (1910-2001)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de M. Jacques Loeper

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Marcel Legrain (1923-2003)

    Lire la suite >
  • Communiqué

    L’animal et les progrès des connaissances médicales

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Pierre Desgrez (1909-2002)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Jean Cottet (1905-2003)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Jean Vague (1911-2003)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Claude Laroche (1917-2003)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Paul Lechat (1920-2003)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Jacques Ruffié (1921-2004)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Jacques Chrétien (1922-2003)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de André Bonnin (1937-2004)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Lucien HARTMANN (1915-2004)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Henri Bricaire (1914-2004)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Gabriel Blancher (1923-2004)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Paul Maillet (1913-2006)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de François Percheron (1926-2005)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Michel Verhaeghe (1914-2006)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Philippe Monod-Broca (1918-2006)

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de René Küss (1913-2006)

    Lire la suite >
  • Communiqué

    L’ostéopathie n’est pas une discipline médicale

    Lire la suite >
  • Autre

    Meulders, M. — William James, penser libre , Paris, Hermann, 2010, 349 p.

    Lire la suite >
  • Éloge

    Éloge de Jacques Charpin (1921-2003)

    Lire la suite >
  • Autre

    Compte-rendu de la septième rencontre franco-québécoise de l’Académie des 30 et 31 mai 2016 à Montréal, Québec, Canada

    Lire la suite >
  • Autre

    Poirier J. — Édouard Brissaud, un neurologue d’exception dans une famille d’artistes

    Lire la suite >
  • Autre

    Barone R., Simoes P. — Anatomie comparée des mammifères domestiques , Paris, Vigot édit., 2010, 7, Neurologie 2, 836 p.

    Lire la suite >