Communication scientifique
Publié le 12 mai 2020

Personnes âgées et réanimation

MOTS-CLÉS : Services de santé pour personnes âgées, Réanimation, Éthique
Intensive care for old patients
KEY-WORDS : Health services for the aged, intensive care, Ethics

B. Guidet*

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.
Étant donné le contexte sanitaire épidémique lié au Covid-19 du mois de mars 2020, la présentation orale de cette communication en séance à l’Académie a été reportée.

Résumé

Il n’existe actuellement aucune recommandation nationale ou internationale pour l’admission dans un service de réanimation de patients âgés de plus de 80 ans et il n’existe pas de score de sévérité pronostique spécifique aux patients âgés. Dans cette revue, nous envisageons successivement les spécificités des patients âgés avant d’aborder la question des critères et conditions d’admission dans un service de réanimation. Pendant le séjour de réanimation, l’intensité des traitements doit être réévaluée et des décisions de limitations de traitement peuvent être prises. Enfin, le meilleur critère de jugement du bien-fondé des décisions est le pronostic vital mais aussi fonctionnel et la qualité de vie à long terme pour le patient mais aussi pour son entourage. Nous proposons un algorithme intégrant toutes ces étapes et visant à éclairer les décisions pour les praticiens mais aussi pour les patients et leur famille. Les évolutions démographiques actuelles et à venir ainsi que les contraintes financières ne nous permettront pas de faire l’économie de cette réflexion. Nous souhaitons ouvrir un débat sociétal relayé par l’Académie nationale de médecine et s’appuyant sur les travaux nationaux et internationaux les plus récents.

Summary

There is currently no national or international guideline for admission of patients over the age of 80 to an intensive care unit (ICU), and there is no specific prognostic severity score tailored for elderly patients. In this review, we consider successively the specificities of elderly patients before addressing the issue of criteria and conditions for admission to an ICU. During the ICU stay, the intensity of the treatments should be reassessed and decisions on life-sustaining treatment limitations may be discussed. Finally, the best criterion for assessing the validity of the decisions is the vital prognosis together with functional status and quality of life over the long-term for the patient but also for family members and helpers. We propose an algorithm for all these steps intending to inform decision-making processes of practitioners but also of patients and their families. Current and future demographic trends and financial constraints justify addressing these issues with the latest scientific data. We hope to open a societal debate relayed by Académie nationale de médecine, based on the most recent research on the subject, and to contribute with our national and international personal works.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2019.11.016

Accès sur le site EM Consulte

* Service de réanimation, hôpital Saint-Antoine, Sorbonne université, Inserm, institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique, AP–HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France

Bull Acad Natl Med 2020;204:508—516. Doi : 10.1016/j.banm.2019.11.016