Communication scientifique
Séance du 7 novembre 2023

Organelles de réplication du virus de l’hépatite C et du SARS-CoV-2 : étonnantes similitudes et pistes pour des antiviraux de large spectre

MOTS-CLÉS : Covid-19, Syndrome respiratoire aigu sévère, Hépatite C, Infections à virus à ARN, Réplication virale, Antiviraux
Replication organelles of hepatitis C virus and SARS-CoV-2: Surprising similarities and avenues for broad-spectrum antivirals
KEY-WORDS : COVID-19, Severe acute respiratory syndrome, Hepatitis C, RNA virus infections, Virus replication, Antiviral agents

Philippe Roingeard ⁎

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêt.

Résumé

Les virus à ARN simple brin positif (ARN+) peuvent remodeler les membranes des cellules hôtes qu’ils infectent pour induire des organelles de réplication. Ces organelles viro-induites servent à isoler la réplication du génome viral des capteurs déclenchant les mécanismes de l’immunité cellulaire innée. Certains de ces virus, dont le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère de type 2 (SARS-CoV-2), induisent des vésicules à double membrane (DMV) qui jouent ce rôle d’organelle de réplication virale. Comme dans le cas du virus de l’hépatite C (VHC), des pores traversant les deux membranes des DMV induites par le SRAS-CoV-2 ont été identifiés. Ces pores permettent vraisemblablement l’apport de métabolites essentiels à la réplication virale au sein d’une DMV, ainsi que l’exportation de l’ARN viral nouvellement synthétisé pour former le génome des futurs virions. On ne sait pas encore si, comme pour le VHC, des DMV à pores ouverts peuvent coexister avec des DMV entièrement scellées qui sont sans doute nécessaires au stockage de grandes quantités d’ARN viral. Cependant, de façon remarquable, des études récentes ont révélé de nombreuses similitudes dans les mécanismes de biogenèse des DMV entre ces deux virus pourtant phylogénétiquement très éloignés. La compréhension des mécanismes de formation et de fonctionnement des DMV pourrait être essentielle pour le développement de nouvelles approches antivirales de large spectre, pouvant agir sur des virus de différentes familles inducteurs de ces DMV.

Summary

Positive single-strand RNA (+RNA) viruses can remodel host cell membranes to induce replication organelles isolating the replication of their genome from cellular innate immunity mechanisms. Some of these viruses, including the severe acute respiratory syndrome coronavirus type 2 (SARS-CoV-2), induce double-membrane vesicles (DMV) to behave as replication organelles. As for the hepatitis C virus (HCV), pores crossing both membranes of SARS-CoV-2-induced DMV have been identified. These pores likely allow the supply of metabolites essential for viral replication within the DMV, and allow the export of the newly synthesized viral RNA to form the genome of the neo-synthesized virions. However, it remains unknown whether DMV with open pores can coexist with fully sealed DMV allowing the storage of large amounts of viral RNA, as seen for the HCV model. Interestingly, recent studies have revealed many similarities in the mechanisms of DMV biogenesis between these two phylogenetically distant viruses. Understanding the mechanisms of DMV formation and function will be essential for the development of new broad-spectrum antiviral approaches, able to inhibit DMV-inducing viruses from different families.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2023.10.003

Accès sur le site EM Consulte

*Inserm U1259 MAVIVH et plateforme IBiSA de microscopie électronique, université de Tours et CHU de Tours, 10, boulevard Tonnellé, 37032 Tours cedex, France

Bull Acad Natl Med 2024;208:187-92. Doi : 10.1016/j.banm.2023.10.003