Rapport
Séance du 25 janvier 2022

Drogues licites et illicites et modifications de l’épigénome

MOTS-CLÉS : EPIGENETIQUE, ADDICTIONS, HERITAGE TRANSGENERATIONNEL, TABAC, ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE
Legal and illegal drugs and epigenomic alterations
KEY-WORDS : EPIGENETICS, ADDICTION, TRANSGENERATIONAL INHERITANCE, TOBACCO, ALCOHOL, CANNABIS, COCAINE

GOULLÉ J.-P., HAMON M., HAUW J.-J., LÉGER J.-M.

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

Les enquêtes attestent de la prévalence élevée d’usage du tabac, de l’alcool et du cannabis, débutant dès l’adolescence, période critique pour la maturation cérébrale qui s’en trouve perturbée. Les consommateurs sont exposés à une double peine : pour eux-mêmes en raison des effets délétères directs de ces drogues, mais aussi par les marques épigénétiques qu’ils acquièrent et qu’ils pourraient transmettre à leur descendance. Les études chez animal démontrent que ces marques épigénétiques, qui n’affectent pas la séquence de l’ADN, modifient à la fois le niveau d’expression de certains gènes impliqués dans la réponse comportementale aux drogues et la vulnérabilité aux addictions. Les marques épigénétiques correspondent, en quelque sorte, à une mémoire cellulaire de l’exposition à certaines substances qui peut être transmise à la génération suivante, voire aux suivantes. Les régulations épigénétiques peuvent concerner différentes pathologies, et pourraient rendre compte en particulier de vulnérabilités aux comorbidités psychiatriques associées aux addictions. L’épigénétique des addictions devrait être mieux connue des décideurs et inspirer une politique de prévention par l’information à tous les âges de la vie.

Summary

Prevalence surveys all confirm the high level of tobacco, alcohol and cannabis use, which begins in adolescence, a critical period for brain maturation which will then be disturbed. Adult users are concerned in two ways: – because of the direct harmful effects of these drugs of abuse (legal or illegal), and – through the epigenetic marks that these consumers could convey to their descendants. Convergent studies in animals have demonstrated that these epigenetic marks, which do not alter DNA sequence, affect both the expression of genes implicated in the behavioral response to drugs and the vulnerability to drug addiction. Epigenetic marks correspond to a cellular memory due to exposure to certain substances whose transmission is possible to the next generation, or even to the following ones. Epigenetic regulation can affect peripheral and central functions, and may play a causal role in comorbid psychiatric disorders associated with addiction. The implication of epigenetics in addiction should be known to decision-makers and inspire a real prevention policy through information at all ages of life.

Sous-commission addictions rattachée à la Commission V (Santé mentale – Neurosciences - Addictions)