Rapport
Séance du 26 mars 2024

Pour une éducation des jeunes citoyens à la prévention en santé

MOTS-CLÉS : prévention, santé, déterminants de santé, éducation à la santé, éducation, école.
Educating young citizens about preventive health care
KEY-WORDS : prevention, health, determinants of health, health education, education, school.

Alain BONNIN, Nathalie RIVES, Yves LÉVI

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts

Résumé

En France où la qualité des soins est reconnue, la prévention en santé est insuffisante. Il en résulte d’importantes inégalités de santé, et les valeurs médiocres de certains indicateurs comme l’espérance de vie en bonne santé ou la prévalence de d’obésité. Dans ce contexte, renforcer la prévention est un enjeu majeur pour la santé des français, et un objectif prioritaire à développer par les pouvoirs publics. C’est également un enjeu pour la maîtrise des dépenses liées aux soins, et donc pour la pérennité de notre système de santé.

 

La méconnaissance, par les citoyens, des principaux enjeux sanitaires et des déterminants de la santé représente un handicap au déploiement d’une politique de prévention. En effet, pour être efficace, une politique de prévention doit être acceptée et comprise par tous. Ceci rend indispensable d’inculquer à la population française une culture de la prévention en santé, qui passe par l’éducation de tous à la compréhension des enjeux et déterminants de santé.

 

Faisant le constat que l’éducation est un déterminant essentiel de la santé, et que dans notre pays les pouvoirs publics font de l’école le pivot de l’éducation à la santé, il apparaît que si la biologie, la physiologie et la santé sont présentes dans les programmes scolaires, leur lien avec la prévention y est insuffisamment formalisé. D’autre part, le « parcours éducatif de santé » mis en place en 2016 pour mettre en œuvre des actions de prévention hors programmes scolaires, est déployé de façon hétérogène sur le territoire national. Les volumes d’enseignement consacrés aux thématiques de santé et prévention dans les programmes scolaires sont insuffisants au regard d’autres disciplines importantes.

 

Compte tenu de ces éléments, l’Académie nationale de médecine appelle à une nouvelle alliance entre le monde éducatif et le monde de la santé, et recommande l’inscription dans les programmes scolaires d’une « éducation des jeunes citoyens à la prévention en santé » graduée de la maternelle au lycée. C’est l’école de la république qui doit assurer cette mission, pour ancrer dès l’enfance les connaissances et comportements qui permettront aux futurs citoyens d’adhérer aux politiques de prévention. Une éducation de la jeunesse à la prévention en santé est aussi indispensable à l’école que l’enseignement moral et civique. Parce-que prendre soin de sa santé, c’est aussi protéger les autres et agir de façon responsable pour la société.

Summary

The french health system is characterized by a high quality of care, that contrasts with prevention being insufficiently developed. This results in inequalities of health, and health status indicators such as « healthy life expectancy » or « obesity rate » displaying poor values. Reinforcing health prevention is therefore a critical issue for the french population, and a priority for public authorities. It is also an issue to control health care expenses, and ensure sustainability of the french health system.

 

Ignorance of health issues and determinants by the citizens is a handicap to the deployment of a prevention policy. Indeed, to be effective, prevention measures should be understood and accepted, which implies a shared culture of health prevention by the population. Such a culture can be achieved through educating citizens to health issues and determinants.

 

Education is a key determinant of health. In France, school has been the backbone of health education since the 19th century. We therefore undertook a detailed analysis of French health education curricula. Our study showed that human biology, physiology and health are addressed in school programs. However, no systematic relation to health prevention is established.  Moreover, the « health educationnal course » set up in 2016 to implement prevention actions outside school programs is applied heterogeneously on the french territory. Finally, health-related courses in school programs are insufficient compared to other important subjects.

 

 

On this basis, the french national Academy of medicine calls to a new alliance between the world of education and the world of health, and recommends including an « education of young citizens in health prevention » in school programs from nursery school to high school. « Education of young citizens in health prevention » should be provided by the « school of the republic ». The goal is to set up, early in life, knowledge and behaviours that are necessary for future citizen to adhere to preventive measures. An « education of young citizens in health prevention », just like school already ensures a « moral and civic education ». Because taking care of one’s health is also protecting others, and acting responsibly for society.