Communication scientifique
Séance du 13 avril 2021

L’épigénétique ou le changement transmissible du phénotype sans modification de la séquence de l’ADN

MOTS-CLÉS : Épigénomique, Méthylation de l’ADN, Chaperons d’histones
Epigenetics or transmissible phenotypic change without DNA sequence modification
KEY-WORDS : Epigenomics, DNA Methylation, Histone Chaperones

M. Delpech (a, ⁎) , C. Junien (b), J.-L. Guéant (c), P. Debré (d, e)

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

L’épigénétique est la discipline qui étudie les mécanismes permettant une modification du phénotype sans aucune modification de la séquence de l’ADN. Cette modification phénotypique est notamment induite par l’environnement. Elle peut être réversible mais aussi transmissible de génération en génération. Les mécanismes impliqués sont multiples et ne sont pas encore tous connus. La méthylation de certaines cytosines de l’ADN ainsi que les méthylations et les acétylations des histones jouent un rôle majeur. D’autres mécanismes moins bien connus, comme les modifications de la structure de la chromatine et l’intervention de divers ARN non codants courts, comme les miARN ou microARN, et long, comme les lncARN ou long ARN non codant, ou encore des événements impliquant des phénomènes biochimiques ou de régulation jouent aussi un rôle important. Les modifications épigénétiques peuvent être à l’origine de pathologies et pratiquement tous les domaines de la Médecine peuvent être concernés, des maladies chroniques aux infections microbiennes. Les progrès dans le domaine de l’épigénétique ont permis d’apporter une explication à des observations telles que certaines discordances du phénotype chez les jumeaux monozygotes, qui partagent pourtant le même patrimoine génétique, ou la transmission à la descendance d’une obésité ou de maladies cardiovasculaires.

Summary

Epigenetics is the discipline that studies the mechanisms that allow for a phenotype modification without any change in DNA sequence. This phenotypic modification can be induced by the environment. It can be reversible but also transmissible from generation to generation. The mechanisms involved are multiple and are not yet all known. The methylation of certain DNA cytosines as well as the methylation and acetylation of histones play a major role. Other less well-known mechanisms, such as specific changes in chromatin structure and the intervention of various noncoding RNA, short such as miRNAs or microRNAs, and long noncoding RNAs, lncRNAs, or events involving biochemical or regulatory phenomena, also play an important role. Epigenetic modifications can be the cause of pathologies of practically all fields of Medicine, from chronic diseases to microbial infections. Progress in epigenetics allowed to explain some observations such as phenotypic mismatches in monozygotic twins, which share the same genetic heritage, or the transmission to offspring of pathologies such as obesity or cardiovascular diseases.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2021.03.007

Accès sur le site EM Consulte

a. Faculté de Santé de l’Université de Paris, 15, rue de l’école de Médecine, 75006 Paris, France
b. Inra UMR1198, Biologie du développement et de la reproduction, Domaine de Vilvert Bâtiment 230, 78350 Jouy-en-Josas, France
c. N-GERE (Nutrition Génétique et Exposition aux Risques Environnementaux), Université de Lorraine et INSERM UMRS 954, Nancy, France
d. Sorbonne Université, Inserm U1135, CNRS ERL 8255, Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (CIMI-Paris), Paris, France
e. Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Département d’Immunologie, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France

⁎Auteur correspondant.

Bull Acad Natl Med 2021;205:775-81. Doi : 10.1016/j.banm.2021.03.007