Rapport
Séance du 29 mars 2022

LA RECHERCHE EN BIOLOGIE-SANTE : PROSPECTIVES

MOTS-CLÉS : recherche, médecine, CHU, biologie, santé
BIOLOGY AND HEALTH RESEACH : PROSPECTS

Ardaillou R, Barthélémy C, Berche P, Bioulac B, Boitard C, Clément B, Collet L, Couvreur P, Debré P, Galibert F, §Garbay C, Le Bouc Y, Migus A, Netter P, Nordlinger B.

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

Les étapes fondatrices de la recherche française en Biologie-Santé furent la création des Centres hospitalo-universitaires (CHU) en 1958, dans le prolongement du Colloque de Caen qui traita de l’ensemble de la recherche en 1956, l’action de la Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique et la création en 1964 de l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (Inserm). L’évolution de la recherche en Biologie-Santé s’est depuis éloignée de ses principes fondateurs. Au sous-financement chronique de ce domaine de la recherche en Biologie-Santé, s’est ajoutée la complexité de son organisation. Refinancer la recherche en Biologie-Santé, en simplifier l’organisation et les procédures administratives auxquelles elle est soumise, restaurer la place des chercheurs dans les organes décisionnels sont devenues des priorités sans lesquelles le pays s’exposerait à un déclin de l’innovation en santé qui pourrait devenir irréversible. L’organisation et la gouvernance des CHU doivent être révisées pour répondre aux impératifs d’une recherche dont les moyens, les outils, la masse critique requise, les objectifs d’innovation ont subi une révolution au cours des 20 dernières années. La recommandation du groupe de travail est d’organiser un colloque de refondation des CHU et de leur place dans une organisation simplifiée de la recherche. Placé sous l’égide des Académies nationales de Médecine et de Pharmacie, ce colloque aurait pour triple objectif : réunir les parties prenantes pour élaborer un plan de refonte de la recherche en biologie-santé ; alerter les pouvoir publics sur les impératifs d’une évolution nécessaire de la médecine universitaire française ; informer les citoyens sur les enjeux de cette reconstruction pour une recherche de haut niveau.

Summary

In France, the founding steps of research in Biology-Health were the creation of university hospital centers (CHU) in 1958, following the conclusions of the Colloque de Caen held in 1956, the action of the Délégation Générale à la Recherche Scientific and Technical Research (DGRST) and the creation of the National Institute of Health and Medical Research (Inserm) in 1964. Unfortunately, this field of research has slowly moved away from its founding principles. In addition to the chronic underfunding of this field of research, its organisation has become increasingly complex over the years. Increasing the funding in this field of research, simplifying the organisation and the administrative procedures facing scientists, reviewing the attractiveness of research positions, and restoring the place of researchers in the decision-making bodies are urgent measures to address the decline of french research in medicine. The organisation and gouvernance of University-Hospitals must be revised to cope with evolutions of research over the last 20 years. The recommendation of the working group is to organize a national forum to discuss the new bases in the organization of biological and medical research under the umbrella of the National Academies of Medicine and Pharmacy, with three main objectives : to bring together stakeholders in order to recommend actions to reorganize research in biology and health; to alert public authorities to the need for a change in this organization; and to inform citizens of the challenges ahead in order to regain a high level of research.