Rapport
Séance du 4 octobre 2022

La Biologie Médicale en France : évolutions et enjeux.

MOTS-CLÉS : Financiarisation, Innovation technologique, Intelligence Artificielle, Laboratoire de Biologie Médicale, Mégadonnées (big data)
Laboratory Medicine in France : developments and challenges
KEY-WORDS : Artificial intelligence, Big data, Financialization, Medical biology laboratory, Technological innovation

BONNEFONT-ROUSSELOT Dominique, DELPECH Marc (rapporteurs)

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêt

Résumé

La Biologie Médicale est un maillon essentiel de la prise en charge des patients, tant pour le diagnostic et le suivi des maladies que pour certaines avancées thérapeutiques. Elle est toutefois, depuis quelques années, confrontée à des questions fondamentales concernant son avenir. Le présent rapport s’inscrit dans le prolongement de celui publié en 2018 par les Académies Nationales de Médecine et de Pharmacie et ne fait malheureusement que conforter une forte dégradation à tous les niveaux. Les pouvoirs publics n’assument pas leur rôle de régulateur, permettant ainsi que la financiarisation à outrance de la Biologie Médicale s’amplifie considérablement et conduise à des regroupements démesurés des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM), destructeurs et sources de risques sanitaires. Le résultat est que les LBM de ville, dont on connait déjà la mauvaise répartition territoriale, deviennent progressivement de simples sites de prélèvement, les patients se retrouvant alors seuls, souvent angoissés, avec leurs résultats transmis par internet sans interprétation. Par ailleurs, bien que les progrès dans le domaine de la Biologie Médicale soient incroyables et devraient constituer un pôle d’attractivité majeur pour les jeunes, la désaffection de la discipline est totale et inquiétante. Enfin, l’innovation, dans le cadre des progrès technologiques actuels : dispositifs connectés, intelligence artificielle et mégadonnées (big data), représente un enjeu majeur pour l’avenir. Là encore rien n’est fait, ou presque, alors que les chantiers sont immenses. Après ces constatations alarmantes, le rapport se terminera par une série de recommandations visant à optimiser l’entrée des LBM dans une nouvelle ère.

Summary

Medical Biology is an essential part of patient care, both for the diagnosis and monitoring of diseases and for certain therapeutic advances. However, in recent years, it has been confronted with fundamental questions concerning its future. This report is the follow-up to the one published in 2018 by the National Academies of Medicine and Pharmacy and unfortunately only confirms a strong deterioration at all levels. The public authorities do not assume their role of regulator, thus allowing the excessive financialization of Medical Biology to grow considerably and lead to disproportionate groupings of Medical Biology Laboratories (MBL), destructive and sources of health risks. The result is that the Medical Biology Laboratories in towns, which are already known to be poorly distributed, are gradually becoming simple sampling sites, with patients finding themselves alone, often anxious, with their results sent to them by Internet without interpretation. Moreover, although progress in the field of Medical Biology is incredible and should constitute a major pole of attraction for young people, the disaffection of the discipline is total and worrying. Finally, innovation, in the context of current technological progress: connected devices, artificial intelligence and big data, represents a major challenge for the future. Here again, little or nothing is being done, even though the challenges are immense. After these alarming observations, the report will end with a series of recommendations aimed at optimizing the entry of MBL into a new era.

Groupe de Travail Inter-Académique des Académies Nationales de Médecine et de Pharmacie