Communication scientifique
Session of 23 octobre 2018

Imagerie métabolique et moléculaire : l’exemple des maladies neurodégénératives

MOTS-CLÉS : TEP. BIOMARQUEURS. AMYLOIDE. TAU. MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES. MÉDECINE PERSONNALISÉE. DIAGNOSTIC PRÉCOCE
Functional and Molecular imaging: Neurodegenerative disorders as an example
KEY-WORDS : PET. BIOMARKERS. AMYLOID. TAU. NEURODEGENERATIVE DISORDERS. PERSONALIZED MEDICINE. EARLY DIAGNOSIS

Audrey GABELLE (1,2,3)

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.

Résumé

Les avancées issues des biomarqueurs diagnostiques dans le champ des maladies neurodégénératives ont révolutionné la compréhension de l’histoire naturelle de ces affections chroniques, dont la charge lésionnelle évolue de manière insidieuse et progressive jusqu’à l’apparition des signes cliniques 15 à 20 ans plus tard. Non seulement, le diagnostic clinique s’appuie sur des données physiopathologiques in vivo mais également sur des cartographies lésionnelles permettant d’accéder au pronostic potentiel de déclin cognitif. Ces biomarqueurs se développent conjointement avec des médicaments ciblant les lésions cérébrales et pourront servir, une fois leur validation effective, d’outil de sélection des sujets à risque de déclin pour proposer des stratégies innovantes de prévention et de médecine personnalisée. Utilisés avec mesure et toujours en fonction de la question clinique, ces outils sont un gain de performance pour le diagnostic et le pronostic afin d’offrir aux patients et à leur famille une prise en soins de qualité. Une réflexion sur leur coût et leur accessibilité sur l’ensemble du territoire national doit être menée pour garantir l’équité d’accès aux soins et aux protocoles de recherche innovants aux patients qui le souhaitent.

Summary

Advances from diagnostic biomarkers of neurodegenerative disorders changed in-depth the understanding of the natural history of these chronic diseases, in which the brain lesions progress insidiously until the occurrence of clinical symptoms from 15 to 20 years later. Clinical diagnosis is based on in vivo pathophysiological features and brain lesions mapping related to the potential prognosis of cognitive decline. These biomarkers have been developed in accordance with the anti-amyloid and anti-tau targeted-drugs. After their effective validation, these biomarkers could be used as tool of selection of subjects at-risk to develop AD or neurodegenerative disorders in order to propose innovative preventive and personalized strategies. Used with precision and in relation with the clinical question, these tools were very relevant for diagnosis and prognosis aiming to offer the best care practise to patients and their caregivers. Their cost and accessibility need to be discussed with the objective to guarantee the equity of access to healthcare and to innovative research protocols for patients avid to benefit from such researches.

1. Centre Mémoire de Ressources et de Recherche, Unité de Neurologie comportementale, Hôpital Gui de Chauliac, CHU de Montpellier 2. Université de Montpellier, i-site MUSE 3. Inserm U1061, Hôpital La Colombière, CHU de Montpellier

Bull. Acad. Natle Méd., 2018, 202, no 7, 1511-1521, séance du 23 octobre 2018