Rapport
Séance du 7 décembre 2021

Formation des chirurgiens / des équipes chirurgicales à la chirurgie robot-assistée État de la situation actuelle. Propositions d’améliorations

MOTS-CLÉS : ROBOT, CHIRURGIE ROBOTIQUE, ENSEIGNEMENT, SIMULATION, COMPÉTENCES, EVALUATION, FORMATION
Training of surgeons / surgical teams in robot-assisted surgery Current status. Proposed improvements
KEY-WORDS : ROBOT, ROBOTIC SURGERY, TEACHING, SIMULATION, SKILLS, ASSESSMENT, EDUCATION, TRAINING

Jacques HUBERT, Pascal VOUHE, Dominique POITOUT †

D. Poitout et P. Vouhe ne déclarent pas de conflit d’intérêt concernant ce travail
J. Hubert ne déclare pas de conflit d’intérêt concernant ce travail, mais un lien avec Medtronic et Surgical Science

Résumé

Contexte : La robotique chirurgicale connaît un développement exponentiel, avec 6000 robots da Vinci (Intuitive Surgical®, Sunnyvale, CA, USA) actuellement implantés dans le monde. L’apparition de firmes concurrentes laisse prévoir une diffusion de cette technologie dans la plupart des blocs opératoires. Comme pour toutes les nouvelles technologies se pose la question d’une formation adaptée des utilisateurs et celle de la validation des compétences.

 Objectif : Évaluer les conditions actuelles de formation des équipes chirurgicales à l’utilisation du robot et, en l’absence actuelle de toute règlementation spécifique, apporter des recommandations.

 Méthode : Plus de 30 auditions d’experts extérieurs ou membres de l’ANM ont été réalisées par les membres de la Commission XV, ainsi qu’une analyse de la littérature.

 Résultats : Les besoins de formations techniques et non techniques concernent toute l’équipe : chirurgien, aide, infirmières, anesthésiste, techniciens et également formateurs.
Les moyens de formation sont multiples, bénéficiant de la simulation et bientôt de l’intelligence artificielle, mais doivent être optimisés et standardisés.

Comme en aéronautique ou en conduite automobile, la séparation des fonctions entre constructeur / utilisateur / formateur / certificateur est un gage d’indépendance et de sécurité, garantissant la protection des patients, mais également celle des chirurgiens, hôpitaux et industriels.

 Conclusion : La formation à ces nouvelles interfaces chirurgicales reste encore balbutiante et réclame amélioration, structuration et règlementation, sous le contrôle d’une entité nationale / internationale.

Summary

Background: Surgical robots are experiencing an exponential development, with 6000 da Vinci robots (Intuitive Surgical®, Sunnyvale, CA, USA) currently installed worldwide. The introduction of competing companies suggests that this technology will spread to most operating rooms. As with all new technologies, the question of appropriate user training and validation of skills arise.

 Objective: To evaluate the present conditions for training surgical teams in the use of the robot and, in the current absence of any specific regulations, to provide recommendations.

 Method: More than 30 interviews of external experts or members of the ANM were carried out by the members of Commission XV, as well as a literature review.

 Results: The needs for technical and non-technical training apply to the whole team: surgeon, assistants, nurses, anaesthetists, technicians, and also proctors.

The tools for training are multiple, taking advantage of simulation and soon of artificial intelligence, but need to be optimized and standardized.

As in aeronautics or automobile practice, the split of roles between manufacturer / user / trainer / certifier is a guarantee of independence and safety, ensuring the protection of patients but also that of surgeons, hospitals and manufacturers.

 Conclusion: Training methods in these new surgical interfaces is still in its infancy and requires improvement, structuring and regulation, under the control of a national/international entity.