Communication scientifique
Séance du 6 février 2024

Fibrillation auriculaire et fibrillation ventriculaire : similitudes et différences

MOTS-CLÉS : Cartographie, Fibrillation auriculaire, Fibrillation ventriculaire, Mort subite, Purkinje
Atrial fibrillation and ventricular fibrillation: Similarities and differences
KEY-WORDS : Mapping, Atrial fibrillation, Ventricular fibrillation, Sudden death, Purkinje

Michel Haissaguerre (a, b, ⁎) , Karim Benali (a, c), Nicolas Derval (a, b), Thomas Pambrun (a, b), Olivier Bernus (a), Sylvain Ploux (a, b)

Michel Haïssaguerre déclare une subvention de recherche : Biosense Webster.
Les autres auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

Les fibrillations auriculaires ou atriales (FA) et les fibrillations ventriculaires (FV) constituent les arythmies cardiaques les plus graves rencontrées en clinique. Les FA affectent des millions d’individus, et augmentent les risques d’accident vasculaire cérébral embolique, d’insuffisance cardiaque, et de mortalité cardiaque. Les FV sont responsables de mort subite, soit la moitié de la mortalité cardiaque, principale cause mondiale de décès (OMS, 2020). Les fibrillations cardiaques ont en commun d’être liées à des mouvements électriques tourbillonnants, multiples et diffus dans l’organe affecté. Ces phénomènes électriques sont dynamiquement changeants et résistent aux agents pharmacologiques. En dépit de cette complexité, les fibrillations cardiaques prennent naissance dans des sources localisées : les veines pulmonaires pour les FA, et le tissu de Purkinje ou des zones altérées individuelles pour les FV. L’isolation des veines pulmonaires est devenue le traitement de référence international pour l’ablation des FA, et sa technique s’améliore par des innovations méthodologiques ou technologiques. Les essais thérapeutiques menés ont montré une réduction des AVC, des altérations cognitives, et de la mortalité cardiaque. Les sources générant les FV sont aussi des cibles d’ablation efficace, qui viennent en complément des traitements pharmacologiques et des défibrillateurs implantables. Cependant le problème fondamental des morts subites n’est pas thérapeutique, mais préventif. Il réside dans l’identification des sujets à risque et la prévention des cardiopathies. Le phénotypage (basal et dynamique) des sources de FV sera une clé essentielle pour la mise en œuvre d’une méthode efficace de détection.

Summary

Atrial fibrillation (AF) and ventricular fibrillation (VF) are the most devastating cardiac arrhythmias encountered in clinical practice. AF affects millions of people, and increases the risk of embolic stroke, heart failure and cardiac mortality. VF is responsible for sudden death and accounts for half of all cardiac deaths, the leading cause of death worldwide (WHO, 2020). What cardiac fibrillations have in common is that they are linked to swirling, multiple and diffuse electrical movements (reentries) in the affected organ. These electrical phenomena are dynamically varying and are resistant to pharmacological agents. Despite their complexity, cardiac fibrillations originate in localized sources: pulmonary veins for AF, and Purkinje tissue and individual alterations for VF. Pulmonary vein isolation has become the international reference treatment for AF ablation, and its technique is being improved by methodological and technological innovations. Therapeutic trials have shown a reduction in strokes, cognitive impairment and cardiac mortality. The sources of VF are small areas which may be present in any type of structural heart disease, or in apparently normal hearts. They can also be effective targets for ablation, as a complement to implantable defibrillators and pharmacological treatments. However, the fundamental problem of sudden death is not therapeutic, but preventive. It relies on preventing heart diseases and identifying subjects at risk, in order to prevent the first lethal event (using available treatments). The characteristics of VF sources, assessed under basal and dynamic conditions, are likely an essential key to developing a method for detecting vulnerable subjects.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2024.02.013 (Discussion)

Accès sur le site EM Consulte (Discussion)

(a) IHU Liryc, électrophysiologie et stimulation cardiaque, université de Bordeaux, hôpital Xavier-Arnozan, avenue du Haut-Lévêque, 33604 Pessac cedex, France
(b) Centre de reference et prévention des arythmies héréditaires (CMARY), hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, avenue de Magellan, 33600 Pessac, France
(c) Cardiologie et rythmologie, hôpital Nord, CHU de St.-Étienne, université de St.-Étienne, avenue Albert-Raimond, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France

⁎Auteur correspondant.

Bull Acad Natl Med 2024;208:632-9. Doi : 10.1016/j.banm.2024.02.013