Communication scientifique
Séance du 11 mai 2021

Évolution et impact du numérique dans la relation médecin généraliste-patient. Cas du patient atteint de cancer

MOTS-CLÉS : Évolution culturelle, Applications de l’informatique médicale, Éthique, Oncologie médicale
Evolution and impact of digital technology in the general practitioner-patient relationship. Case of the cancer patient
KEY-WORDS : Cultural evolution, Medical informatics applications, Ethics, Medical oncology

M.-E. Rougé-Bugat (a, b, c, d) , J. Béranger (d, e, ⁎)

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

Devant le développement des applications numériques en santé, nous assistons à une transformation progressive de la médecine. La relation entre le médecin généraliste et le patient se modifie, ainsi que la posture de chacun, rendant le patient plus informé et acteur de sa prise en soins. L’organisation sanitaire, développée pour améliorer les soins au patient atteint de cancer, met en lumière l’importance des outils et des interfaces numériques associées au parcours « ville-hôpital ». Les conséquences de cette digitalisation comportent d’importants enjeux et risques éthiques autour de la protection, de la sécurité, de la pertinence et de la confidentialité des données numériques de santé. Il existe également des interrogations associées à la responsabilité médicale, le libre arbitre, l’autonomie, la garantie humaine, l’exclusion et la non-discrimination que cette nouvelle relation tripartite médecin-patient-digital suscite. Dès lors, il est essentiel que cette médecine algorithmique réponde, à la fois, aux attentes des patients, mais également aux exigences des professionnels de santé. Cela passera nécessairement par une forte sensibilisation, éducation et formation centrées sur de l’éthique appliquée au numérique auprès de tous les acteurs de notre système de santé.

Summary

Faced with the development of digital health applications, we are witnessing a progressive transformation of medicine. The relationship between the general practitioner and the patient is changing, as well as the posture of each, leading the patient to be more informed and an actor of his or her healthcare. Health organization developed for improving the care associated with cancer patients highlights the importance of tools and digital interfaces associated with “primary healthcare” pathways. The consequences of this digitalization encompasses major ethical issues and risks concerning the protection, security, relevance and confidentiality of digital health data. It also raises questions associated with medical responsibility, free will, autonomy, human guarantee, exclusion and non-discrimination that this new three part system – doctor-patient-digital technology – generates. Therefore, it is essential that this algorithmic medicine meets both the patients’ expectations but also health professionals’ requirements. This will necessarily require strong awareness, education and training centred on ethics applied to digital technology, involving all actors in our health system.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2021.04.017

Accès sur le site EM Consulte

(a) Département universitaire de médecine générale Toulouse, université Paul-Sabatier Toulouse III, 133, route de Narbonne, 31062 Toulouse cedex, France
(b) Maison de santé pluriprofessionnelle universitaire (MSPU) « La Providence », 1, avenue Louis-Blériot, 31500 Toulouse, France
(c) Mission « ville-hôpital », institut universitaire du cancer de Toulouse–oncopole, 1, avenue Hubert-Curien, 31100 Toulouse, France
(d) Inserm, UPS, CERPOP (centre d’épidémiologie et de recherche en santé des populations), université de Toulouse, 37, allées J.-Guesde, 31000 Toulouse, France
(e) ADELIAA, 58, boulevard d’Arcole, 31000 Toulouse, France
*Auteur correspondant

Bull Acad Natl Med 2021;205:822-30. Doi : 10.1016/j.banm.2021.04.017