Communication scientifique
Séance du 20 juin 2023

Catastrophes, situations sanitaires exceptionnelles et hélicoptères

Disasters, exceptional health situations and helicopters

Catherine Bertrand (a, b, ⁎) , Matthieu Langlois (a, c), Arnaud Bourde (a), Benoît Vivien (a, d), Eric Lecarpentier (a, b), Henri Julien (a)

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

Résumé

En situation de catastrophe sanitaire, les soins à apporter aux blessés et aux malades deviennent rapidement complexes et saturants. Une organisation de flux et de transferts massifs est l’une des solutions mise en œuvre par les services de secours et de santé pour l’adaptation des besoins aux moyens. L’utilisation en nombre d’hélicoptères médicalisés permet de créer des norias et gérer les évacuations. Ce fut le cas dans des crises récentes comme la pandémie COVID-19 ou lors des attaques terroristes. Pour augmenter les capacités lors de ces situations de catastrophe, les héliSMUR ont bénéficié du renfort d’hélicoptères d’État non sanitaires (moyens de la sécurité civile, de la gendarmerie et des Armées). Cette mutualisation des moyens offre une capacité d’évacuation sanitaire de masse particulièrement agile dans un contexte dégradé. Ces moyens offrent aussi la possibilité de projeter des équipes médicales et des moyens logistiques sur des zones de catastrophe sanitaire. L’isolement des populations lors de nombreuses catastrophes est un argument majeur de l’atout d’une flotte d’hélicoptères dédiés aux missions de secours et sanitaires. Cela doit être intégré dans tous les plans de réponse à la catastrophe. Il est important de réfléchir aux limites actuelles de ce déploiement pour poursuivre des travaux afin d’optimiser l’utilisation de la ressource EVASAN NOVI par hélicoptère en cas de catastrophe métropolitaine.

Summary

In the event of a disaster, care for the sick and injured quickly becomes complex and saturating. The organization of flows and mass transfers is one of the ways in which the emergency and health services can match needs to resources. The use of large numbers of medical helicopters enables the creation of norias and evacuations. This has been the case in recent crises such as the COVID-19 pandemic and terrorist attacks. To increase capacity in these disaster situations, héliSMUR has been reinforced by non-medical government helicopters (Civil Security, Gendarmerie and Army resources). This pooling of resources offers a particularly agile mass medical evacuation capability in a deteriorated context. These resources also make it possible to deploy medical teams and logistical resources to health disaster zones. The isolation of populations during many disasters is a major argument in favor of a fleet of helicopters dedicated to rescue and health missions. This must be integrated into all disaster response plans. It is important to reflect on the current limits of this deployment to pursue work to optimize the use of the EVASAN NOVI helicopter resource in the event of a disaster.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2023.09.011

Accès sur le site EM Consulte

(a) Société française de médecine de catastrophe (SFMC), 1, place Laveran, 75005 Paris, France
(b) Samu 94, CHU d’Henri-Mondor, Créteil, France
(c) Service d’anesthésie-réanimation, hôpital de Bourg Saint-Maurice, Savoie, France
(d) Samu 75, CHU de necker – enfants malades, université Paris Cité, Paris, France

⁎Auteur correspondant.

Bull Acad Natl Med 2023;207:1263-9. Doi : 10.1016/j.banm.2023.09.011