Communication scientifique
Session of 28 mars 2023

Mélanome métastatique, immunothérapie et survie à long terme : où en sommes-nous ?

MOTS-CLÉS : Naevus et mélanomes, Métastase tumorale, Immunothérapie, Survie
Metastatic melanoma, immunotherapy and long-term survival: Where do we stand?
KEY-WORDS : Nevi and Melanomas, Neoplasm Metastasis, Immunotherapy, Survival

Caroline Robert ⁎

Caroline Robert est consultante avec des interventions ponctuelles pour les laboratoires : Roche, Novartis, BMS, MSD, AstraZeneca, Pierre Fabre, Sanofi, SunPharma et est cofondatrice de RiboNexus.

Résumé

Depuis une douzaine d’années, le pronostic du mélanome métastatique a radicalement changé avec l’avènement des immunothérapies par blocage des points de contrôle immunitaire et des thérapies ciblées, ces dernières uniquement pour les mélanomes porteurs d’une mutation de BRAF. La survie médiane globale des patients est passée de moins d’un an à plus de cinq ans avec les immunothérapies, et nous pouvons pour certains patients parler de guérison. Cette révolution thérapeutique a nécessité une modification des critères d’évaluation des cancers car les cinétiques et les profils de réponses étaient modifiés. Le spectre des toxicités est aussi tout à fait différent de celui des traitements classiques du cancer avec des effets secondaires immuno-médiés parfois sévères. Aujourd’hui, il persiste de nombreuses inconnues concernant les mécanismes de résistance primaires ou secondaires, l’existence de marqueurs prédictifs de réponse ou de toxicité. Pour lutter contre les résistances thérapeutiques, de nouvelles immunothérapies sont en développement, parfois combinées avec les inhibiteurs des points de contrôle. L’objectif, pour les prochaines années, est de pouvoir traiter efficacement plus de patients, de les traiter plus tôt dans le cours de leur maladie en proposant ces traitements en contexte adjuvant, voire néoadjuvant mais en optimisant le rapport entre leur efficacité anti-tumorale et leur toxicité potentielle. Au total, depuis maintenant plus de 12 ans, les progrès dans la prise en charge du mélanome continuent de montrer la voie pour le développement de l’immunothérapie en cancérologie.

Summary

Over the past dozen years, the prognosis of metastatic melanoma has changed radically with the advent of immunotherapies using immune checkpoints blockers and targeted therapies, the latter only for melanomas carrying a BRAF mutation. The overall median survival of patients has increased from less than one year to more than five years with immunotherapies, with a real hope for cure for some patients. This therapeutic revolution required a modification of cancer assessment criteria because the kinetics and response profiles are different than the ones observed with chemotherapy or targeted therapies. The spectrum of adverse events is also quite different from conventional cancer treatments with sometimes severe immune-mediated side effects. Today, there are still many unknowns concerning primary or secondary resistance mechanisms and the existence of predictive markers of response or success. To fight against therapeutic resistance, new immunotherapies are being developed, sometimes combined with checkpoint inhibitors. The objective, for the next few years, is indeed to be able to cure more patients and to treat them earlier in the course of their disease by offering these treatments in an adjuvant or even a neoadjuvant context. We also need to optimize the efficacy/toxicity ratio of these treatments. In total, for more than 12 years now, progress in the management of melanoma continues to pave the way for the development of immunotherapy in oncology.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2023.03.020 (Discussion)

Accès sur le site EM Consulte (Discussion)

*Service de Dermatologie, et équipe « Résistance thérapeutique » Unité Inserm U981, Gustave Roussy et Université Paris-Saclay, Villejuif, France

Bull Acad Natl Med 2023;207:749-55. Doi : 10.1016/j.banm.2023.03.020