Communication scientifique
Session of 28 novembre 2023

Le don du corps dans la formation chirurgicale actuelle en simulation : l’expérience du CHU de Poitiers sur le modèle SimLife

MOTS-CLÉS : Formation, Simulation, Chirurgie, Don du corps
Body donation in current surgical training in simulation: The experience of Poitiers on the SimLife model
KEY-WORDS : Training, Simulation, Surgery, Body donation

Jean-Pierre Richer (a, b, ⁎) , Jérôme Danion (a, b), Gianluca Donatini (a, b), Jean-Pierre Faure (a, b)

J.-P. R., J.-P. F. ont un lien d’intérêt avec Simedys, l’entreprise qui commercialise le P4P.

Résumé

Introduction
Les évolutions pédagogiques actuelles, dominées par les principes de la simulation, par les progrès du numérique et le développement des réseaux d’environnements virtuels, immersifs et partagés, interrogent sur la place actuelle du don du corps à la science dans la formation des chirurgiens.

Méthode
Le laboratoire d’anatomie, biomécanique et simulation (l’ABS Lab) de la Faculté de médecine et de pharmacie de l’université de Poitiers a développé la technologie « SimLife » reposant sur un corps frais (congelé/décongelé) donné à la science, rendu dynamique avec une vascularisation pulsatile par du sang simulé réchauffé à 37̊C et une ventilation par un module technique breveté. Ce corps simule un patient anesthésié au bloc opératoire, avec ses variations anatomiques, sur lequel peuvent être appliquées les techniques chirurgicales par tous les abords (« ciel ouvert », laparoscopie, robotique) pour la formation initiale mais aussi continue des chirurgiens selon les modalités de la pédagogie par simulation.

Résultats
Depuis sa validation pédagogique, de nombreuses spécialités chirurgicales ont confirmé, lors de séance dans les locaux de l’ABS Lab, la pertinence de ce modèle très immersif en simulation chirurgicale pour acquérir des compétences techniques mais aussi comportementales, dont la technologie commence à être adoptée par d’autres universités. Ce modèle SimLife peut être mis à disposition pour des formations pratiques nationales validantes.

Conclusions
L’anatomie et le don du corps à la science gardent une place essentielle dans la formation chirurgicale. Les outils numériques de formation sont complémentaires et ne se substituent pas à l’apprentissage sur corps donnés à la science.

Summary

Introduction
Advances in digital simulation and virtual, augmented and consensual reality platforms raise the question whether whole body donation to science programs has an ongoing role to play in surgical training.

Method
The Anatomy, Biomechanics and Simulation Laboratory (ABS Lab) of the Faculty of Medicine and Pharmacy of the University of Poitiers developed “SimLife” technology based on a fresh, or frozen and thawed, body gifted to science linked to pulsatile circulation of a blood substitute at 37̊C and coupled to ventilation in a shared technical module. The model exemplifies an anesthetized patient undergoing surgery with anatomical variations actually encountered in daily practice on which surgical techniques may be acquired by all approaches (e.g., “open”, laparoscopic and robotic procedures) for initial and refined training of surgeons according to the principles of surgical simulation.

Results
Since SimLife’s introduction, diverse surgical specialties including management of trauma, cancer, and reconstruction have confirmed the benefits of this immersive model in surgical simulation during sessions in the ABS Lab. In particular, the opportunity to train behavioral skills in addition to technical skills has spurred adoption by other Universities. Accordingly, the SimLife model is well-suited for teaching and validating national practical training.

Findings
Whole body donation to science programs provides an irreplaceable contribution to surgical training. Digital training platforms are complementary to but do not replace instruction on bodies gifted to science.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2023.12.006

Accès sur le site EM Consulte

(a) ABS Lab de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers, université de Poitiers, bâtiment D1, 6, rue de la Milétrie, TSA 51115, 86073 Poitiers cedex 9, France
(b) Service de chirurgie viscérale et endocrinienne, CHU de Poitiers, 2, rue de la Milétrie, CS 90577, 86021 Poitiers cedex, France

⁎Auteur correspondant

Bull Acad Natl Med 2024;208:242-7. Doi : 10.1016/j.banm.2023.12.006