Communication scientifique
Session of 6 novembre 2018

Endométriose pelvienne : de la résection à la préservation rectale

MOTS-CLÉS : Endométriose. Chirurgie générale
Pelvic endometriosis: from colorectal resection to conservative surgery
KEY-WORDS : Endometriosis. General Surgery

Valérie BRIDOUX *, Julien COGET *, Horace ROMAN **, Jean-Jacques TUECH *

Résumé

L’endométriose digestive est définie par une infiltration endométriosique de la musculeuse pariétale du tube digestif et affecte 8 % à 30 % des patientes porteuses d’endométriose. Les localisations rectales et de la charnière rectosigmoïdienne sont les plus fréquentes et représentent jusqu’à 90 % de l’ensemble de ces lésions. Deux approches chirurgicales existent dans la prise en charge de ces patientes que sont l’approche radicale et conservatrice.
L’approche radicale a pour objectif la résection micro- et macroscopiquement complète des implants digestifs d’endométriose afin de réduire au minimum le risque de récidives digestives ; elle consiste à réaliser de manière systématique des résections colorectales segmentaires et expose à un risque de séquelles fonctionnelles. L’approche conservatrice vise à réaliser chaque fois que possible des exérèses sélectives afin d’éviter les séquelles fonctionnelles, mais nécessite un traitement hormonal postopératoire pour éviter les récidives. Il n’existe à ce jour, aucune étude permettant de recommander une stratégie plutôt que l’autre.

Summary

Digestive endometriosis is defined by infiltration of the muscular layer of bowel wall with endometriotic tissue. This condition affects 8 to 30 % of the patients suffering from endometriosis. Rectal wall and low sigmoid are commonly affected (90 % of digestive locations). Surgical approaches can be radical or conservative. Radical approach aims to resect the whole digestive implants of endometriotic tissue to offer the patient a maximum healing rate. In that case, colorectal resection is mandatory. Morbidity is fair but severe complications have been reported, particularly on the functional results.  Conservative approach aims to limit the resection and the risk of functional sequelae. It renders necessary a post-operative hormone treatment to avoid recurrences. So far, there is no study allowing to recommand one strategy over another.

* Service de Chirurgie viscérale et digestive, Hôpital Charles Nicolle, CHU de Rouen, 1 rue Germont, 76031 Rouen cedex ** Service de Gynécologie, Hôpital Charles Nicolle, CHU de Rouen, 1 rue Germont, 76031 Rouen cedex

Bull. Acad. Natle Méd., 2018, 202, nos 8-9, 1827-1837, séance du 6 novembre 2018