Communication scientifique
Session of 21 mars 2017

Attentes et perspectives en recherche vaccinale

MOTS-CLÉS : vaccins.Hésitation vaccinale. Sciences humaines. Sciences du vivant. Génie génétique. Plateformes vaccinales. Immunogénicité. Sécurité vaccinale

Brigitte AUTRAN (1, 2, 3), Béhazine COMBADIÈRE (1, 3), Odile LAUNAY (3, 4, 5), Roger LEGRAND (6), Camille LOCHT (7), Frédéric TANGY (8), Pierre VERGER (9) et Nathalie GARÇON (10)

Résumé

L’explosion des vaccins pendant le XXe siècle a permis le contrôle de nombreux fléaux infectieux mais de multiples défis s’opposent à la préservation et l’extension de ces succès. L’hésitation des sociétés modernes face aux vaccinations nécessite, outre une meilleure compréhension par des recherches en sciences humaines et sociales, l’amélioration de l’acceptabilité et de la tolérance des vaccins et adjuvants. Le vieillissement des populations et l’augmentation des sujets à risque nécessitent d’améliorer l’immunogénicité et l’efficacité des vaccins existants. L’émergence constante de nouvelles épidémies, le développement de l’antibio-résistance imposent la création de nouveaux vaccins mais les difficultés du développement de vaccins contre le paludisme, la tuberculose ou le sida, illustrent la nécessité de dépasser les approches classiques pour élaborer de nouveaux vecteurs et adjuvants vaccinaux, mieuxcomprendre l’immunité vaccinale et des populations, définir des corrélats de protection et développer des voies nouvelles d’immunisation. Des recherches multidisciplinaires utilisant les progrès les plus récents de la biologie structurale et cellulaire, de la microbiologie, de l’immunologie et du génie biomoléculaire s’imposent pour répondre à ces défis.

Summary

The explosion of vaccines during the 20th century allowed the control of numerous infectious plagues but multiple challenges oppose conservation and extension of these successes. The hesitation of modern societies in front of vaccinations requires researches in life, human and social sciences in order to reach a better understanding of vaccines mechanism of action and to improve the tolerance and acceptability of vaccines and additives. The ageing of the populations and the increase of subjects at risk also require to improve the immunogenicity and the efficiency of existing vaccines. The constant emergence of new epidemics or the development of the antibio-resistance imposes innovation and development of new vaccines. The recent difficulties faced by the development of vaccines against malaria, tuberculosis or AIDS illustrate the necessity of moving beyond classical recipes and of elaborating new vectors and new adjuvants, of better understanding the heterogeneity of vaccine immunity and of developing alternative routes of immunization. Multidisciplinary researches using the most recent advances in molecular, structural and cellular biology, in microbiology, immunology and of genetic engineering to answer these worldwide challenges.

1. Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, INSERM, U1135, Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (CIMI- Paris, UMRS 1135), Paris, F-75013, France ; 2. Département d’Immunologie, Hôpitaux Universitaires Pitié-Salpêtrière C. Foix, AP-HP, Paris France ; 3. Comité de Pilotage de CoRevac, Institut Thématique Immunité-Infection-Inflammation-Microbiologie, AVIESAN, Paris France ; 4. Centre d’investigation clinique Cochin Pasteur ; 5. Fédération de maladies infectieuses et tropicales, Université Paris Descartes, AP-HP, Hôpital Cochin ; 6. CEA, Université Paris Sud, Inserm U1184, Infrastructure IDMIT, Fontenay-aux-Roses, France ; 7. Centre d’Infection et Immunité de Lille, Institut Pasteur de Lille ; Université de Lille ; Inserm U1019 ; CNRS UMR-8204 ; 8. Unité de Génomique Virale et Vaccination, Institut Pasteur, CNRS UMR-3569 ; 9. ORS Paca, UMR SESSTIM, AMU ; 10. BIOASTER IRT, Lyon France.

Bull. Acad. Natle Méd., 2017, 201, nos 1-2-3, 259-272, séance du 21 mars 2017