Communication scientifique
Session of 24 mai 2016

Aspects éthiques et psychologiques des allongements chirurgicaux des membres inférieurs chez les sujets de petite taille

MOTS-CLÉS : Allongement osseux, éthique. Allongement osseux, psychologie
Lengthening of the lower limbs of short stature people ethic and psychologics aspects
KEY-WORDS : Bone Lengthening, ethics. Bone Lengthening, psychology

Jacques H. CATON *, Jean DALERY **, Pierre CHATELAIN ***

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêt en relation avec le contenu de cet article. Éditeur associé à cet article : International Orthopaedics (Rédacteur en chef : Sicot J.)

Résumé

Notre expérience des allongements des membres inférieurs dans les inégalités de longueur des membres inférieurs et la sécurité donnée par les techniques chirurgicales actuelles développées depuis plus de 30 ans nous ont incités à utiliser ces possibilités thérapeutiques chez les sujets de petite taille, adolescents et adultes jeunes. En effet, notre société nous renvoie à une image normée du corps, ceci ayant pour conséquences d’entraîner parfois des difficultés d’ordre psychologiques et sociales chez les sujets porteurs d’une petite taille. Le traitement chirurgical permettra des allongements de 10 à 20 cm lorsque les aspects psychologiques de cette petite taille ont été correctement cernés, ces patients en tireront alors un bénéfice réel. Faut-il encore définir les limites éthiques de cette chirurgie en différenciant bien les indications cosmétiques des indications thérapeutiques vraies. Cette chirurgie réparatrice permettra alors de compléter un traitement médical insuffisant ou de suppléer celui-ci lorsqu’il s’est avéré impossible (par exemple achondroplasie).

Summary

Our experience and the security afforded by present day techniques of lengthening of the lower limbs prompted us to use these therapeutic possibilities (lengthening of 10 to 20 cm) on certain persons of short stature requesting a treatment. This short stature may have psychological and social consequences giving rise to a number of defense mechanisms which could impact adulthood.
The indications should be established according to the initial stature, so as to differentiate between cosmetic and therapeutic lengthening, to the psychological or psychiatric conditions of the patient and to the familial environment. So, it is possible to supplement with surgery a medical treatment with Growth Hormon or to replace it when impossible. This is the case in achondroplasia where it is possible to obtain a lengthening of all four limb segments (6 to 10 cm on the femur and 7 to 15 cm on the tibia). Above + 2 DS a lengthening falls within the scope of cosmetic surgery.

Télécharger l’article (PDF)

* Clinique Émilie de Vialar, 116 rue Antoine Charial, 69003 Lyon ** Hôpital Neuro Cardiologique Pierre Wertheimer, Bron *** Hôpital Mère Enfant, Bron

Bull. Acad. Natle Méd., 2016, 200, nos 4-5, 953-967, séance du 24 mai 2016