OGM et santé : Rapport bi-académique Académie nationale de médecine / Académie nationale de pharmacie

Auteur : RÉRAT Alain

Date de parution : 03-2003

Ouvrage 92 p. 15.5×24 cm Broché

ISBN : 9782743006198

Résumé : Les Académies nationales de médecine et de pharmacie se sont saisies de la question des OGM en matière de santé et ont procédé conjointement à une analyse approfondie des risques sanitaires pouvant éventuellement résulter de leur utilisation en alimentation et en thérapeutique. Leur bilan est clairement positif : les OGM, qui améliorent les productions agricoles en quantité, contribuent aussi à améliorer la qualité de l’alimentation sans présenter de risque pour la santé qui ne soit parfaitement contrôlable, les OGM ne présentent pas plus de risques toxiques et allergiques que n’importe quelle nouvelle protéine. La règle doit être celle de l’analyse au cas par cas, les OGM sont consommés quotidiennement depuis de nombreuses années par des centaines de millions de personnes dans les plus grands pays du monde (États-Unis, Canada, Brésil, Inde, Chine, etc.) sans qu’aucun effet nocif sur la santé n’ait été rapporté. Les OGM thérapeutiques ouvrent l’accès à une nouvelle variété de molécules dont la synthèse par voie chimique s’avère difficile, voire impossible, pour traiter aujourd’hui certaines maladies incurables. C’est pourquoi les Académies nationales de médecine et de pharmacie recommandent la création de structures de coordination scientifique et économique pour le développement et l’emploi des OGM. Elles expriment en particulier leur souhait que les dispositions législatives et réglementaires de l’Union européenne soient revues dans un sens moins restrictif. Dans le contexte actuel d’inquiétude et de méfiance de l’opinion européenne par rapport aux OGM, les deux académies estiment de leur devoir d’expliquer et de communiquer. Elles apportent ici les éléments scientifiques nécessaires à une compréhension raisonnée et à la levée de certaines inhibitions qui risquent, à terme, d’entraver la recherche et l’innovation et d’hypothéquer ainsi paradoxalement le bien-être et la santé de tous.

Publié dans Autres publications