Rapport
Séance du 6 mars 2018

Multimorbidité : Prise en charge par le médecin généraliste

MOTS-CLÉS : MULTI MORBIDITÉ, PERSONNES AGÉES, MALADIE CHRONIQUE, ORGANISATION DES SOINS, MÉDECIN GÉNÉRALISTE
Multimorbidity : Clinical practice by the general practitioner
KEY-WORDS : MULTIMORBIDITY, ELDERLY, CHRONIC DISEASE, HEALTH CARE SYSTEM, GENERAL PRACTITIONER

Rissane OURABAH, Régis GONTHIER, Claude DE BOURGUIGNON, Philippe JAURY, Claude LARANGOT-ROUFFET, Gérard BRÉART*.

Les rapporteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêt en relation avec le contenu de ce rapport.

Résumé

La multimorbidité vise à décrire l’ensemble des maladies chroniques qui impacte la prise en charge d’un sujet. En France, l’enquête INSEE-Credes sur la santé et les soins médicaux a montré que la multimorbidité est la règle chez les personnes âgées et occupe une place importante dans les soins de premiers recours. La prise en charge de ces patients multi morbides est difficile, car la symptomatologie clinique appartient à plusieurs maladies chroniques sous-jacentes qui interagissent entre elles. La plupart des recommandations pour la pratique clinique sont construites selon une approche de «maladie unique». En présence d’un patient porteur d’une multimorbidité, les praticiens généralistes sont censés additionner toutes les recommandations préconisées pour chaque maladie considérée isolément, ce qui aboutit à des prises en charge médicamenteuses complexes, fort onéreuses et augmente le risque iatrogénique.

La réponse des médecins généralistes face à la multimorbidité ne doit pas être centrée uniquement sur les moyens pour ralentir la symptomatologie, mais doit intégrer d’autres paramètres comme : le maintien de la qualité de vie des patients, la réduction des déficits fonctionnels et des troubles sensoriels souvent méconnus ou délaissés, la prise en compte des aspects techniques, humains et financiers de la dépendance. Dans cet objectif il faut confier au médecin généraliste une responsabilité spécifique de coordination des soins et des prescriptions. Un dispositif de prise en charge à mettre en œuvre dans ces situations est proposé.

Summary

Multi-morbidity aims to describe the chronic diseases that affect the care of a subject. In France, the INSEE-Credes survey on health and medical care showed that multi-morbidity was the rule in the elderly and plays an important place in primary care. The management of these multimorbid patients is difficult because the clinical symptomatology belongs to several underlying chronic diseases that interact with each other. Most clinical practice guidelines are constructed using a « single disease » approach. General practitioners are supposed to synthesize all the recommendations developed for each individual disease in the management of patients with multiple morbidity, resulting in complex and costly medication management and increase the iatrogenic risk.

General practitioner response to the increase in chronic disease and multimorbidity should not be focused solely on ways to slow down symptoms, but must incorporate other parameters such as: maintaining the quality of life of patients, reducing the impact of induced disabilities, correcting sensory disturbances that are often unknown or neglected, taking into account the technical, human and financial aspects of dependence. General practitioner must conduct all prescriptions.

Entretien avec M. Rissane Ourabah à l’Académie nationale de médecine :

Membres d’un groupe de travail de la Commission XVI (Parcours de soins et organisation des soins).