10 octobre 2017

Communiqué

Addictions en milieu professionnel

Jean-Pierre GOULLE *, Françoise MOREL *

Résumé

Les conduites addictives constituent un problème de santé publique préoccupant. Elles sont susceptibles d’avoir un impact sur la vie professionnelle et d’engager la responsabilité de l’entreprise en cas d’accident. Elles peuvent menacer la sécurité des usagers, notamment lorsque les agents occupent des postes de sûreté et de sécurité. Les prévalences d’usage des substances psychoactives en population générale sont rappelées. Selon l’enquête du « baromètre santé 2014 », les consommations des substances psychoactives chez les actifs occupés étaient plus faibles que celles des demandeurs d'emploi tant pour les drogues licites (alcool p<0,05 ; tabac, p<0,001), que pour les drogues illicites (cannabis par exemple, p<0,001). En ce qui concerne les médicaments psychotropes, le « baromètre santé 2010 », montrait une prévalence d’usage dans l’année de 16,7 %. En 2014, trois milieux professionnels étaient concernés par des niveaux élevés de consommations de substances psychoactives licites ou illicites : le bâtiment et les travaux publics, le secteur englobant les arts, les spectacles et les services récréatifs, ainsi que le secteur de l’hébergement et de la restauration. Quant aux médicaments psychotropes l’enquête 2014 indiquait une prévalence d’usage dans l’année beaucoup plus élevée chez les femmes (de 13,1% à 30,0%), que chez les hommes (de 2,8% à 14,5%). Les conséquences des consommations de substances psychoactives dans le milieu professionnel sont rappelées : pertes de production, absentéisme, perte d'image pour l’entreprise, accidents du travail. L’Académie nationale de médecine propose un certain nombre de recommandations en raison de la gravité des conséquences sanitaires liées aux conduites addictives en milieu professionnel. 

Summary

Addictive behavior is a major public health concern. It may affect the professional life of individuals and expose the company to liability in case of an accident. Depending on the nature of the professional activity, the safety of users may be jeopardized, particularly for agents occupying safety and security posts. The level of use of psychoactive substances among the general population is reviewed. According to the « Health Barometer 2014 » survey, the use of psychoactive substances was lower among workers than in job seekers, for both licit substances (alcohol, p <0.05, tobacco, p <0.001) and for drugs of abuse (eg cannabis, p <0.001). For psychotropic drugs, the « health barometer 2010 » showed an annual consumption of 16.7%. Three professional categories occupied the top first places for the frequency of use of the different substances, whether legal or illegal: the building and public works, the arts, entertainments and recreational activities, as well as the accommodation and catering. For psychotropic drugs, the 2014 survey indicated a much higher use among women (from 13.1% to 30.0%) compared to men (from 2.8% to 14.5%). The consequences of psychoactive substances consumption on the professional environment are discussed: loss of production, absenteeism, loss of company image and accidents at work. The National Academy of Medicine proposes several recommendations for addictive behaviors in the workplace, due to their serious health consequences.




Télécharger le rapport (PDF) :

* Membre(s) de l'Académie de Médecine

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêt en relation avec le contenu de cet article