Rapport
Séance du 18 septembre 2018

De la bientraitance en obstétrique. La réalité du fonctionnement des maternités.

MOTS-CLÉS : BIENTRAITANCE, ACCOUCHEMENT, NAISSANCE, PRATIQUES ; OBSTÉTRICALES
KEY-WORDS : CLINICAL RESEARCH, CLINICAL TRIALS, PHARMACEUTICAL INDUSTRY, FRANCE

René Charles RUDIGOZ, Jacques MILLIEZ, Yves VILLE, Gilles CREPIN (rapporteurs)

Les auteurs déclarent ne pas avoir de lien d’intérêts avec le sujet abordé.

Résumé

Au fil des années, les actions visant à améliorer la sécurité de la naissance ont porté leurs fruits ; les morbi-mortalités maternelle et périnatale ont diminué de façon spectaculaire.

Cependant, ces excellents résultats sont tempérés par de nombreuses critiques concernant l’hétérogénéité des pratiques et des carences manifestes dans l’accompagnement humain de la naissance.

Dans ce rapport, nous décrivons la réalité du fonctionnement des maternités tout en  faisant état des motifs d’insatisfaction exprimés par les patientes.

Nous proposons des axes d’amélioration : meilleure formation des soignants, meilleure information des femmes et leur famille, harmonisation des pratiques, modification du fonctionnement des maternités, en insistant sur la nécessaire implication des usagers dans l’élaboration des projets de service.

Ces propositions pourront servir de support aux actions à entreprendre progressivement dans chaque maternité afin d’améliorer la qualité des soins.

Summary

Over the years, actions to improve the safety of childbirth and delivery have shown significant progress. Maternal and perinatal morbidity and mortality have declined dramatically. However, these promising results are tarnished by numerous criticisms regarding shortcomings in the discrepancy of practices and obvious deficiencies in the human support during delivery.

 

In this report, we confront the actual running of maternity service bound by medical performance to the motives for dissatisfaction as articulated by the women.

We propose the following areas for improvement: better training of caregivers, better education of women, harmonization of practices, as well as changes in the running of maternity services, particularly through a larger involvement of the users.

 

These proposals could serve as a foundation for action to be undertaken gradually in each maternity hospital in order to improve the quality of care.

Au nom de la Commission X (Reproduction et Développement)