Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2021

69 résultats 

rétine ciliaire l.f.

partie ciliaire de la rétine

rétine irienne l.f.

partie irienne de la rétine

rétine neurosensorielle l.f.

neuro sensory retina

rétine optique

rétine optique l.f.

pars optica retinae (TA)

optic part of retina

Ensemble des couches rétiniennes assurant la réception et la transduction des stimuli et signaux lumineux.

Syn. rétine neurosensorielle

rétine proprement dite l.f.

partie optique de la rétine

rétine tachetée l.f.

flecked retina syndrome

Kandori (syndrome de)

rétine tachetée familiale bénigne l.f.

fleck retina benign

Groupement hétérogène d'affections donnant des taches sur la couche cuticulaire de la membrane de Bruch.
Terme inventé par A.E. Krill englobant de nombreuses affections comme le fundus albipunctatus, le fundus flavimaculatus, les drusen familiales, la maladie de Kandori, et bien d'autres, dont le seul point commun est d'avoir des dépôts rétiniens visibles en ophtalmoscopie. L’affection est autosomique récessive (MIM 228980) ou sporadique.

A. E. Krill, ophtalmologiste américain (1977) ; F. Kandori, ophtalmologiste japonais (1959)

fundus albipunctatus, fundus flavimaculatus, Kandori (syndrome de)

soulèvement tractionnel de la rétine l.m.

retinal tractional uprising

décollement de rétine par traction

stries angioïdes de la rétine l.f.p.

angioid streaks of the retina

Lésions rétiniennes correspondant à une rupture de la membrane de Bruch avec prolifération choroïdienne fibrovasculaire.
Les ruptures ont lieu le plus souvent en péripapillaire et au pôle postérieur. Elles sont accompagnées d'un aspect particulier du fond d'œil appelé en "peau d'orange" ou fond d'œil moucheté multicolore, plus net en périphérie temporale. Cet aspect est dit précurseur de stries : on peut le constater chez les porteurs "encore sains" de l'affection.
Les stries angioïdes peuvent être observées dans les maladies du tissu collagène et du tissu élastique telles que le pseudoxanthome élastique, le syndrome d'Ehlers-Danlos, la maladie de Paget, la drépanocytose, ainsi que la maladie de Marfan (beaucoup plus rarement). 15% des malades atteints de pseudoxanthome élastique font des accidents vasculaires avec rupture des parois artérielles dans le courant de la troisième décennie. Un syndrome dominant avec sphérocytose a été décrit par N. J. McLane en 1984.

H. J. Knapp, ophtalmologue américain, d’origine allemande (1892) ; Ester Grönblad, ophtalmologue suédoise (1929) ; J. Strandberg, dermatologue suédois (1929-1930) ; K. W. Bruch, anatomiste allemand (1819-1884) ; N. J. McLane, ophtalmologue américain (1984)

Étym. gr. aggeion : vaisseau ; eidos : ressemblance

Syn. elastosis dystrophica, stries de Knapp

Bruch (membrane de), Grönblad-Strandberg (syndrome de)

[P2]

synaptogénèse de la rétine n.f.

synaptogenesis (of retina)

Stade au cours de l’embryogénèse de l'œil où il y a formation de synapses entre les neurones situés dans les différentes couches de la rétine.
Elle apparaît dès la 9ème semaine après la formation des couches plexiformes.

temps bras-rétine l.m.

Mesure du temps compris entre l’injection de fluorescéine dans une veine du pli du coude et son apparition angiographique dans les artères rétiniennes.
Ce temps (10 à 12 secondes en moyenne) est allongé lorsqu'il existe une pathologie des artères carotides et de ses branches.

trichomégalie avec retard mental, nanisme, et dégénérescence pigmentée de la rétine l.f.

trichomegaly with mental retardation, dwarfism, and pigmentary degeneration of retina

Association de sourcils et cils très développés, d'un retard mental et d'une dégénérescence rétinienne.
Il existe un faible poids de naissance, un retard de croissance, un retard mental, une hypothyroïdie, une insuffisance antéhypophysaire, et un infantilisme sexuel. On peut également observer une neuropathie périphérique avec aréflexie tendineuse. La trichomégalie concerne les cils qui sont longs et les sourcils d’aspect broussailleux, au niveau des yeux la dystrophie rétinienne est proche de la choroïdérémie avec un ERG éteint. L’affection est autosomique récessive (MIM 275400).

G.L. Oliver et D.C. McFarlane, ophtalmologistes canadiens (1965)

Syn. Oliver McFarlane (syndrome de)

trichomégalie-cataracte-sphérocytose

vaisseaux sanguins de la rétine l.m.p.

vasa sanguinea retinae (TA)

retinal blood vessels

Réseau vasculaire de la rétine irrigué par l’artère centrale de la rétine et drainé par la veine centrale de la rétine.

veine centrale de la rétine l.f.

vena centralis retinae (TA)

Veine grêle satellite de l’artère centrale de la rétine dans son origine et son trajet.
Comme celle-ci, elle comporte une partie intraoculaire et une partie extraoculaire. Elle se jette le plus souvent directement dans le sinus caverneux. Elle s’anastomose avec la veine ophtalmique supérieure dans laquelle elle peut se terminer en totalité. Plus rarement elle se jette dans la veine ophtalmique inférieure.

[A1, P3, K4, H5]

Édit. 2020

veinule nasale inférieure de la rétine l.f.

venula nasalis retinae inferior (TA)

inferior nasal retinal venule

Branche de la veine centrale de la rétine

[K4, P2]

Édit. 2020

veinule nasale supérieure de la rétine l.f.

venula nasalis retinae superior (TA)

superior nasal retinal venule

Branche de la veine centrale de la rétine

[K4, P2]

Édit. 2020

veinule temporale inférieure de la rétine l.f.

venula temporalis retinae inferior (TA)

inferior temporal retinal venule

Branche de la veine centrale de la rétine.

[K4, P2]

Édit. 2020

veinule temporale supérieure de la rétine l.f.

venula temporalis retinae superior (TA)

superior temporal retinal venule

Branche de la veine centrale de la rétine.

[K4, P2]

Édit. 2020

hamartome astrocytaire de la rétine l.m.

Syn. phacome rétinien

phacome rétinien

[P2]

Édit. 2018

| page précédente | /3