Communication scientifique
Session of 12 juin 2007

Conclusion

Pierre Ambroise-Thomas *

CONCLUSION

Pierre AMBROISE-THOMAS *

Il est évidemment, et heureusement, tout-à-fait exceptionnel que l’Académie nationale de médecine soit conduite à étudier la réponse sanitaire qu’il conviendrait d’opposer au terrorisme. Les évènements dramatiques survenus ces dernières années, en France et à l’étranger, ont néanmoins conduit notre Compagnie à se prononcer.

Même si on se limite aux domaines de compétences et de responsabilités qui sont les nôtres, il s’agit là d’un ensemble de problèmes, nombreux, complexes, de nature très différentes, en rapport avec l’extrême variété des risques potentiellement encourus.

Consacrée à ce sujet, cette remarquable séance fait suite à une longue réflexion conduite, au sein d’un groupe de travail, sous la responsabilité de Pierre Vayre et du Médecin général Jean-Etienne Touze, avec l’audition de nombreux experts et des principaux responsables de ces questions. Face à chacun des types d’actions terroristes possibles, chimiques, biologiques ou radionucléaires, des recommandations précises ont été formulées pour une « défense sanitaire » encore plus efficace. Ces recommandations ont été transmises aux autorités compétentes, civiles et militaires, avec évidemment l’espoir qu’elles n’auront jamais à être mises en application.

* Président de l’Académie nationale de Médecine.

Bull. Acad. Natle Méd., 2007, 191, no 6, 1033, séance du 12 juin 2007