Communication scientifique
Séance du 30 octobre 2018

Un deuxième souffle pour l’hypertension artérielle : propositions de la Société Française d’Hypertension Artérielle

MOTS-CLÉS : HYPERTENSION ARTÉRIELLE. PRÉVENTION CARDIO-VASCULAIRE
A second wind for Hypertension: Propositions from the French Society of Hypertension
KEY-WORDS : HYPERTENSION. CARDIOVASCULAR PREVENTION

Thierry DENOLLE*

Depuis début 2017, Thierry Denolle déclare avoir reçu une aide pour son déplacement à l’ESH en juin 2017 de Servier et n’avoir pas reçu d’honoraires.

Résumé

Toutes les études épidémiologiques réalisées en France depuis 2007 montrent une stabilité ou même une diminution du nombre de patients hypertendus traités et contrôlés.

La Société Française d’Hypertension Artérielle a lancé un travail afin d’analyser cette situation alarmante et proposer différentes actions afin d’améliorer la prise en charge de l’HTA en France. 37 médecins, chercheurs, pharmaciens, infirmiers et patients ont rédigé un document comportant 60 propositions réparties en 10 chapitres.

Une prévention hygiéno-diététique dès l’école doit être favorisée en particulier dans les DOM-ROM. Une plus grande transparence des réseaux de soins locaux du médecin généraliste au centre spécialisé doit exister pour nos concitoyens associant plus infirmiers et pharmaciens. Une meilleure prise en charge de l’HTA passe aussi par le remboursement de la mesure ambulatoire de la pression artérielle, des appareils d’automesure et des combinaisons de 2 ou 3 antihypertenseurs. Les dosages d’antihypertenseurs doivent être disponibles afin d’améliorer l’observance. La formation des professionnels de santé doit être accentuée. Il faut favoriser la recherche fondamentale, clinique et en organisation de santé. Enfin, les techniques non médicamenteuses, la E santé et en particulier la télémédecine doivent être validées avant leur diffusion.

Ces différentes propositions sont actuellement présentées aux autorités de santé.

Summary

All epidemiological surveys performed in France since 2007 report a plateau or even a slight decrease of treated and controlled hypertensive patients.

The French Society of Hypertension has initiated a six-month working party to analyze this alarming signal and look for actions useful to improve the quality of hypertension management. 37 physicians, researchers, pharmacists, nurses and patients have proposed a document structured in sixty actions covering ten domains of improvement.

A multifactorial prevention policy needs to be initiated earlier at school especially in the Overseas French territories. Improved local health pathways should be designed from GP to hypertension specialized centers for citizens. They should more closely associate nurses and pharmacists. Hypertension management must be improved by the reimbursement of ambulatory BP measurement and of home BP devices. Fixed dose antihypertensive combinations of 2 or 3 components should be reimbursed. Urinary or plasma drug levels should be more widely used to encourage compliance. Training of health professionals on hypertensive disorders should be increased and modified in its content. More support should be targeted to regional organizational research and to international cooperative studies. Innovative techniques, emerging E-health initiatives and telemonitoring practices should be validated. This set of initiatives is currently proposed to the health authorities.

* Président de la Société Française d’Hypertension Artérielle, 5 rue des Colonnes du Trône Paris 75012

Version prépresse mise en ligne le 30/10/2018