Communication scientifique
Séance du 6 novembre 2018

Reconstruction après exentération pelvienne antérieure

Reconstruction after anterior pelvic exenteration

Gilles HOUVENAEGHEL*

Résumé

Les exentérations pelviennes (EP) antérieures pour cancer gynécologique sont réalisées le plus fréquemment en cas de récidive locale ou loco régionale pelvienne ainsi que pour des tumeurs localement évoluées, dans la grande majorité des cas après radiothérapie et curiethérapie. Les reconstructions pelviennes réalisées dans le même temps opératoire ont pour objectif de préserver au mieux les fonctions urinaires, digestives et si possible sexuelles tout en diminuant le risque de complications post opératoires et en préservant la meilleure qualité de vie possible. Les différents types de dérivation urinaire, de reconstruction vaginale et comblement pelvien sont présentés en exposant les morbidités liés à ces procédures et l’évolution des pratiques.

Summary

Anterior pelvic exenterations for gynecologic cancer are usually performed for local or loco-regional recurrences and advanced local tumors, in most cases after radiotherapy and brachytherapy. The aim of pelvic reconstructions achieved during the same time are preservations of urinary, digestive and, when possible, sexual functions, with a decrease of post-operative complication rate and preservation of quality of life. The different techniques of urinary diversion, vaginal reconstruction and pelvic filling are discussed with analyze of specific morbidity and practice evolution. 

* Department of surgical oncology, Paoli Calmettes Institute and CRCM, CNRS, INSERM, Aix Marseille Université., 232 Bd de Sainte Marguerite, 13009 Marseille, France.

Version prépresse mise en ligne le 7/11/2018