Communication scientifique
Séance du 12 juin 2018

Les prothèses totales de hanche

MOTS-CLÉS : PROTHÈSE TOTALE DE HANCHE. COMPLICATIONS DES PROTHÈSES DE HANCHE. DURÉE DE VIE DES PROTHÈSES DE HANCHE. AMÉLIORATIONS DE LA QUALITÉ DE LE VIE APRÈS PROTHÈSE DE HANCHE
Total hip arthroplasties

Philippe HERNIGOU*

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.

Résumé

Chaque année, environ 140 000 patients subissent une arthroplastie totale de la hanche (THA). Ceci est considéré comme une intervention médicale sûre et efficace pour restaurer la fonctionnalité de la hanche et retrouver une mobilité indolore chez les patients souffrant d’arthrose. Le nombre de personnes opérées ou devant être réopérées devrait augmenter en raison du vieillissement de la population et de la diminution de l’âge moyen à la première opération. Les prothèses de hanche sont des produits d’ingénierie biomédicale innovants et de haute qualité. Alors qu’ils sont normalement conçus pour durer 20 ans ou plus, leur durée de vie peut être limitée par l’usure, ou d’autres complications. Le résultat clinique à long terme de la prothèse dépend de facteurs liés au type de prothèse, de l’état de santé du patient et de ses activités physiques postopératoires, et dépend également de l’expertise et de la pratique du chirurgien. Il est probable que le coût sociétal croissant des maladies musculo-squelettiques ne pourra être géré que par une technologie médicale améliorée mais aussi compte tenu de la demande croissante par des mesures adéquates qui devraient être prises pour réduire la demande de chirurgie de révision.

Summary

Every year, about 140 000 patients undergo total hip arthroplasty (THA) surgery. This is considered a successful, safe and cost-effective medical intervention to restore functionality of the hip joint and to regain pain-free mobility in patients suffering from osteoarthritis. The number of people undergoing primary THA and revision surgery is expected to increase further due to an ageing population and the decreasing average age at the first operation. Artificial hip joints are innovative, high-quality biomedical engineering products. Whereas they are designed to last for at least 20 years, their lifespan may be limited by wear, or other complications. The clinical long-term outcome of THA depends on factors related to the applied type of prosthesis, the health status of the patient and his post-operative physical activities, and also depends critically on the expertise and practice of the surgeon. It is likely that the increasing societal cost of musculoskeletal diseases should be managed by improved medical technology, but also by adequate measures that should be taken to reduce the demand for revision surgery.

Entretien avec le Pr Philippe HERNIGOU le 12/06/2018 à l’ANM :

* Universitée Paris Est. Hôpital Henri Mondor – 94010 Créteil

Version prépresse mise en ligne le 13/06/2018