Contribuer à la recherche médicale : une des missions de l’Académie

Dans un monde en pleine mutation, l’Académie nationale de médecine demeure un pôle scientifique d’excellence qui contribue à la recherche médicale à travers les legs et dons dont elle est destinataire.

Si traditionnellement le rôle de l’Académie nationale de médecine consiste à conseiller le gouvernement en matière de santé publique, celui de s’occuper de tous les objets d’études et de recherche qui peuvent contribuer aux progrès de l’art de guérir est tout aussi fondamental. C’est dans ce cadre que l’Académie nationale de médecine est habilitée, depuis son origine, à recevoir et gérer des legs et dons afin d’encourager la recherche médicale.

Bien que de nombreux legs et dons ont permis à l’Académie nationale de médecine de contribuer à remplir cette mission, la multiplication des organismes et associations de lutte contre des pathologies ciblées a détourné ces dernières décennies les légataires et donateurs vers d’autres institutions.

Mais force est de constater que la gestion pérenne des legs et dons par l’Académie nationale de médecine permet encore aujourd’hui de financer des prix et bourses pour encourager des chercheurs, grâce à des legs et dons très anciens. En outre, le large champ d’intervention de l’Académie nationale de médecine permet aux légataires et donateurs de rédiger leurs volontés pour encourager la recherche dans des domaines extrêmement précis.

Par ailleurs le statut de l’Académie nationale de médecine, en tant que personne de droit public autonome, placée directement sous la protection du Président de la République et dont les finances sont soumises au contrôle de la Cour des comptes, est une garantie supplémentaire de bonne gestion des fonds.

Enfin, les legs et dons faits à l’Académie nationale de médecine, en tant qu’organisme d’intérêt général, ne sont pas imposés dans le cadre des successions d’une part et bénéficient de réductions d’impôt d’autre part.