Communication scientifique
Séance du 13 novembre 2018

Évaluation de la tolérance de l’utérus à une ischémie froide prolongée après auto-transplantation chez la brebis

MOTS-CLÉS : TRANSPLANTATION D'ORGANE. UTÉRUS. MODÈLES ANIMAUX. ISCHÉMIE FROIDE
KEY-WORDS : ORGAN TRANSPLANTATION. UTERUS. MODELS, ANIMAL. COLD ISCHEMIA

Jérémy TRICARD (1), Sébastien PONSONNARD (2), Yannick THOLANCE (3), Laura MESTUROUX (4), Faraj TERRO (5), Catherine YARDIN (5), Pierre MARQUET (6), Claude COUQUET (7), François BERTIN (1) et Tristan GAUTHIER (6-8)

Les auteurs n’ont aucun conflit d’intérêt à déclarer.

Résumé

L’objectif de notre étude était d’évaluer la tolérance de l’utérus à une ischémie froide (IF) prolongée après auto-transplantation (ATU) chez la brebis. Quatorze ATU étaient réalisées au Laboratoire d’Analyses et de Recherches de Limoges entre Novembre 2015 et juin 2016 : 7 brebis transplantées après 3 heures d’IF et 7 brebis après 24 heures d’IF. Le transplant était évalué macroscopiquement à ≥J8. Une analyse histologique de l’utérus et du signal apoptotique (technique TUNEL et immunohistochimie de la caspase 3) était effectuée avant le prélèvement utérin (témoin), après 90 minutes de reperfusion et à ≥J8. Douze ATU étaient réalisées avec succès (12/14). Après 90 minutes de reperfusion, l’analyse histologique révélait une inflammation modérée de l’endomètre et de la séreuse utérine dans le groupe 3h d’IF, et une réaction inflammatoire importante dans le groupe 24 heures d’IF.  Aucun signal apoptotique significatif n’était observé dans les 2 groupes. Sept brebis étaient vivantes à J8. Deux utérus étaient macroscopiquement et histologiquement viables avec contractions utérines après 3h d’IF et 3 après 24h d’IF. Un utérus était nécrosé dans chaque groupe. L’utérus semble tolérer une IF prolongée avant sa transplantation. D’autres recherches sur le gros animal sont nécessaires pour confirmer ces premières données.

Summary

The aim of this study was to assess how the uterus tolerates extended cold ischemic storage before auto-transplantation in ewe.

Fourteen uterine auto-transplantations were performed in ewes from November 2014 to June 2015 at the Analysis and Research Laboratory of Limoges, divided into 2 groups: 7 after 3 hours of cold ischemia time, 7 after 24 hours. Transplant was assessed macroscopically ≥8 days after the transplantation. Histology and apoptosis analysis (TUNEL method and Cleaved Caspase-3 immunohistochemistry) were performed before uterus retrieval (control), after 90 minutes following reperfusion and ≥8 days after transplantation.

Twelve uterine auto-transplantations were successfully performed. The histological analysis at 90 minutes following reperfusion revealed moderate inflammation of the endometrium and serosa in the 3-hours group and severe inflammation in the 24-hours group, but no significant apoptotic signal in either group. Seven ewes were alive at ≥8 days after transplantation: the macroscopic and histological analysis revealed two viable uteruses with uterine contractions in the 3-hours group and three in the 24-hours group. One uterus was necrotic in both groups.

These first results in ewe suggest that the uterus is an organ that tolerates well extended-cold ischemic storage before transplantation. Further research on large animals are needed to confirm these preliminary data.

1. Service de Chirurgie Thoracique et Vasculaire et Médicine Vasculaire, Centre Hospitalier Universitaire de Limoges. 2. Servie d’Anesthésie-réanimation, Centre Hospitalier Universitaire de Limoges. 3. Service de Biochimie et Génétique moléculaire, Centre Hospitalier Universitaire de Limoges 4. Service d’Anatomopathologie, Centre Hospitalier Universitaire de Limoges. 5. Équipe de Recherche Médicale Appliquée (ERMA), Université de Limoges. 6. Service de Pharmacologie, Toxicologie and Pharmacovigilance et unité INSERM UMR S-850 (Pharmacologie des immunosuppresseurs et de la transplantation, Limoges), Centre Hospitalier Universitaire de Limoges. 7. Labortaoire Départemental d’Analyses et de Recherches de la Haute-Vienne, Limoges. 8. Service de Gynécologie-obstétrique, Centre Hospitalier Universitaire de Limoges

Version prépresse mise en ligne le 14/11/2018