Communication scientifique
Séance du 20 novembre 2018

Cibles des biothérapies au cours des maladies inflammatoires

MOTS-CLÉS : RÉCEPTEURS AUX FACTEURS DE NÉCROSE TUMORALE. INTERLEUKINE-6. INTERLEUKINE-17. LYMPHOCYTES. BIOTHÉRAPIE
Targets of biotherapies in inflammatory diseases
KEY-WORDS : RECEPTORS, TUMOR NECROSIS FACTOR. INTERLEUKIN-6. INTERLEUKIN-17. LYMPHOCYTES. BIOLOGICAL THERAPY

Pierre MIOSSEC*

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.

Résumé

Les mécanismes physiopathologiques des maladies inflammatoires font intervenir une contribution variable des lymphocytes T et B et des cytokines de d’inflammation TNF, IL-6 et IL-17. Parmi ces maladies différentes sur le plan clinique figurent des pathologies articulaires, polyarthrite rhumatoïde, rhumatisme psoriasique et spondylarthrite ankylosante ; cutanées comme le psoriasis ; digestives comme la maladie de Crohn. La recherche physiopathologique a montré les similitudes et les différences dans leurs mécanismes retrouvées lors des essais thérapeutiques avec différentes biothérapies. Le TNF est impliqué dans toutes ces maladies et ses inhibiteurs utilisés dans toutes. A l’inverse, le ciblage de l’IL-6 est indiqué uniquement dans la polyarthrite rhumatoïde et celui de l’IL-17 dans le psoriasis, le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite ankylosante. Les inhibiteurs de lymphocytes T et B sont utilisés principalement dans la polyarthrite rhumatoïde. Au sein de chaque maladie, il y a une aussi hétérogénéité de réponse aux biothérapies, qui justifie la recherche de biomarqueurs vers une médecine personnalisée.

Summary

The pathophysiological mechanisms of chronic inflammatory diseases involve a variable contribution of T and B lymphocytes and of the proinflammatory cytokines TNF, IL-6 and IL-17. Among these diseases with different clinical expression are joint diseases, rheumatoid arthritis, psoriatic rheumatism and ankylosing spondylitis; skin diseases such as psoriasis; gut diseases such as Crohn’s disease. Pathophysiological research has shown the similarities and differences in their mechanisms, as also demonstrated by therapeutic trials with various biotherapies. TNF is involved in all these diseases and its inhibitors used in all. In contrast, the targeting of IL-6 is indicated only in rheumatoid arthritis and that of IL-17 in psoriasis, psoriatic rheumatism and ankylosing spondylitis. T and B lymphocyte inhibitors are used primarily in rheumatoid arthritis. Within each disease, there is also a heterogeneity of response to biotherapies, which justifies the search for biomarkers towards personalized medicine.

* Département d'immunologie et de rhumatologie, et Laboratoire Immunogénomique et inflammation EA 4130, Université de Lyon, Lyon, France.

Version prépresse mise en ligne le 21/11/2018