Communication scientifique
Published 10 June 2020

Cannabis et cannabinoïdes de synthèse. À propos de leur détection biologique

MOTS-CLÉS : Cannabis, Analyses toxicologiques, Milieu biologique, Cheveux, Air expiré
Testing for cannabis and synthetic cannabinoids in human specimens
KEY-WORDS : Cannabis, Forensic toxicology, Biological specimens, Hair, Exhaled breath

P. Kintz (a, b)

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.
Étant donné le contexte sanitaire épidémique lié au Covid-19 du mois de mars 2020, la présentation orale de cette communication en séance à l’Académie a été reportée.

Résumé

Parmi la soixantaine de cannabinoïdes présents dans le cannabis sativa indica on trouve essentiellement des terpénophénols, parmi lesquels figure le delta-9-trans tétrahydrocannabinol (Δ9-THC) qui constitue le principal produit psychoactif chez l’homme. Depuis une dizaine d’années, avec l’émergence du e-commerce et la recherche pharmaceutique sur des médicaments originaux, des dérivés synthétiques du Δ9-THC ont fait leur apparition. Ces molécules, sous le nom générique anglo-saxon de « spices », ont des structures chimiques très différentes, mais se lient toutes sur les mêmes récepteurs CB1 et CB2. Elles miment les effets du Δ9-THC, avec des effets pharmacologiques plus puissants, et donc des effets secondaires bien plus délétères et des durées d’action augmentées. L’usage de tous les cannabinoïdes est contrôlé, ce qui nécessite de disposer de méthodes analytiques performantes pour leur détection. L’objet de cette mini revue est de faire le point sur les possibilités actuelles de mise en évidence et de discuter, en fonction de la matrice biologique utilisée (sang, urine, salive, sueur, air expiré, cheveux) des avantages et des limitations de chaque approche.

Summary

Among the 60 or so various cannabinoids which are present in cannabis sativa indica, terpenophenols are mainly found, including delta-9-trans tetrahydrocannabinol (Δ9-THC) which is the major psychoactive ingredient. Over the last decade, due to the emergence of e-commerce and the continuous investigations by pharmaceutical groups to identify new active molecules, synthetic cannabinoids have been proposed. These compounds, under the generic name “spices” have chemical structures very different from that of Δ9-THC, but share the same CB1 and CB2 receptors. They are mimics of Δ9-THC with much powerful pharmacological effects, including thus more deterrent side-effects, and enhanced windows of detection. All these drugs are controlled. This means that they have to be tested in human biological specimens to document abuse. The aim of this mini-review is to present what has been described in the scientific literature according to the available specimens (blood, urine, saliva, sweat, hair and exhaled breath), focussing on the current advantages and limitations of each test.

Accès sur le site Science Direct : https://doi.org/10.1016/j.banm.2020.04.003

Accès sur le site EM Consulte

(a) X-Pertise Consulting, 42, rue principale, 67206 Mittelhausbergen, France. (b) Institut de médecine légale, 11, rue Humann, 67000 Strasbourg, France

Bull Acad Natl Med 2020;204:577—582. Doi : 10.1016/j.banm.2020.04.003