Version pre-print

Communication scientifique

Nodules de la thyroïde : de meilleures quantifications du risque de malignité

Mots-clés : CYTODIAGNOSTIC. ÉCHOGRAPHIE. MARQUEURS BIOLOGIQUES TUMORAUX. TUMEURS DE LA THYROÏDE

Thyroid nodules: evaluation of risk factors for malignancy

Key-words (Index medicus) : BIOMARKERS, TUMOR. CYTODIAGNOSIS. THYROID NEOPLASMS. ULTRASONOGRAPHY

Jean-Louis WÉMEAU*, Christine DO CAO*, Miriam LADSOUS*, Emmanuelle LETEURTRE**

Résumé

De l’ordre de 95% des nodules thyroïdiens correspondent à des lésions bénignes qui ordinairement pourront bénéficier de la seule surveillance. Cependant c’est au stade de nodule supracentimètrique qu’il importe de reconnaitre les cancers. En la matière des apports significatifs ont été obtenus des techniques et analyses échographiques dont les informations sont désormais classées selon TI-RADS en 5 catégories auxquelles s’attache une valeur pronostique. Les ponctions en vue de l’analyse cytologique sont réservées aux classes 5, 4, et 3 de plus de 2 cm. Les caractéristiques cytologiques sont présentées selon la nomenclature de BETHESDA en 6 classes dont chacune aussi quantifie le risque de malignité. Les difficultés de l’évaluation cytologique sont liées aux résultats ininterprétables (BETHESDA 1), et aux indéterminés (surtout BETHESDA 3 et 4) pour lesquelles se discute l’opportunité de la réévaluation et de la surveillance, de l’élastométrie, des scintigraphies dites de seconde intention, et prochainement des marqueurs moléculaires sur le produit de cytoponction.

Summary

About 95% of thyroid nodules are adenomas that will usually require follow-up. Cancers have to be recognized at the stage of nodule when their diameter exceeds 1 cm. Significant progress has been made in ultrasound evaluation, in the presentation of information now classified according to TI - RADS in 5 categories who have a prognostic value. Fine needle aspiration for cytological analysis are reserved for nodules staged TI-RADS 5, 4 and 3 exceeding 2 cm. Cytological data are reported according to the BETHESDA system into 6 classes, each with its own prognostic value. The difficulties in cytological evaluation are related to the ininterpretable (BETHESDA 1) and indeterminate (especially 3 and 4) results for which has to be discussed opportunities of reassessment and follow-up, elastometry, scintiscans and cytological molecular markers.

Télécharger l'article en version pre-print (PDF)

* Clinique Endocrinologique, CHRU de Lille ** Laboratoire d’Anatomie Pathologique, Université de Lille 2 et CHRU de Lille

Les auteurs déclarent des liens d’intérêt avec les laboratoires Merck-Serono, HAC Pharma, Novartis, Genzyme, et la firme Diaxonhit.