Version pre-print

Information

La syphilis en France en 2016 : une situation préoccupante

Mots-clés : BENZATHINE-PÉNICILLINE G. SYPHILIS. TREPONEMA PALLIDUM

Syphilis in France in 2016. An ugly situation

Key-words (Index medicus) : BENZATHINE-PENICILLIN G. SYPHILIS. TREPONEMA PALLIDUM

Michel JANIER*

Résumé

La syphilis est réapparue à la fin des années 90 et continue de progresser. Elle touche actuellement dans 90 % des cas, des patients homosexuels masculins. Les bonnes intentions dont se gargarisent les autorités de santé ne sont malheureusement pas suivies d’actions coordonnées et efficaces. Au contraire, plusieurs faits récents contribuent à laisser s’épanouir l’épidémie du fait de décisions irresponsables : insuffisance de la surveillance épidémiologique, suppression du fond noir de la nomenclature, arrêt de fabrication de la benzathine-pénicilline G (BPG), future suppression du Centre National de Référence (CNR) de la syphilis

Summary

Syphilis has re-emerged at the end of the nineties and is progressing. It currently affects men who have sex with men (MSM) in 90% of cases. Unfortunately, good intentions expressed verbally by health authorities are not followed by coordinated and effective decisions. On the contrary, several recent unresponsive decisions are deleterious and do not favor proper control of the situation: scarcity of the epidemiologic survey of syphilis, suppression of the reimbursement of the Dark field examination (DFE), unavailability of benzathine-penicillin G, planned abolition of the National reference center of Syphilis.

Télécharger l'article en version pre-print (PDF)

* Professeur au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris. Centre clinique et biologique des MST, Hôpital Saint-Louis-AP-HP, et service de Dermatologie, Hôpital Saint-Joseph, Paris.

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt en rapport avec le contenu de cet article.