Version pre-print

Communication scientifique

La technique de la membrane induite dans les reconstructions osseuses segmentaires : développement et perspectives

Mots-clés : MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE. PERTE DE SUBSTANCE OSSEUSE. TECHNIQUE DE LA MEMBRANE INDUITE

Induced membrane technique in restoration of bone defects

Key-words (Index medicus) : BONE DEFECT. INDUCED MEMBRANE TECHNIQUE. REGENERATIVE MEDICINE

Alain-Charles MASQUELET *

Résumé

La technique chirurgicale de la membrane induite pour les reconstructions osseuses a été mise au point par l’auteur de cet article, il y a trente ans. Le principe en est simple : la perte de substance osseuse est comblée dans un premier temps par du ciment chirurgical qui induit la formation d’une membrane, par réaction à un corps étranger. Après un intervalle de quelques semaines le ciment est enlevé et la cavité, tapissée par la membrane, est comblée par de l’autogreffe d’os spongieux. La durée de consolidation des segments reconstruits est indépendante de l’étendue de la perte de substance initiale ; elle est de l’ordre de 6-8 mois au membre inférieur et permet, au terme de ce délai, une remise en appui total sans protection. Les résultats cliniques ont suscité de nombreux travaux fondamentaux qui ont mis à jour le rôle biologique de la membrane qui, outre la caractéristique d’être richement vascularisée, sécrète des facteurs de croissance et contient des cellules souches mésenchymateuses. L’association membrane induite - greffe osseuse déclenche un véritable processus de bio-ingénierie in vivo, fait capital qui ouvre un large champ d’investigations possibles pour définir la meilleure combinaison entre contenant et contenu. La validité clinique du procédé chirurgical a été confirmée par de nombreuses équipes, dans le monde entier. 

Summary

The induced membrane technique for bone defect reconstruction was described, thirty years ago, by the author of this article. The surgical procedure implies two stages: in a first time a bone cement spacer is inserted into the bone defect. Secondarily the spacer is removed and the cavity is filled up with cancellous bone autograft. Time healing, which is about 6-8 months at the lower limb, is independent of the extent of loss of bone substance. Successful clinical results have aroused numerous fundamental studies which have emphasized the biological role of the foreign body induced membrane. This membrane is a richly vascularized synovial like epithelium which contains adult stem cells and secretes several growth factors. The association between the induced membrane and bone graft triggers a bioengineering process in vivo. This open a wide field of researches to determine the best combination between the type of induced membrane and the nature of material inside. Moreover, the bio-membrane is likely to have other applications in regenerative medicine. The surgical procedure is now widely accepted, all over the world. 

Télécharger l'article complet en version pre-print (PDF)

* Membre(s) de l'Académie de Médecine

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.