Version pre-print

Communication scientifique

Vertébroplastie et cyphoplastie dans les fractures vertébrales ostéoporotiques

Mots-clés : CYPHOPLASTIE. FRACTURES DU RACHIS. OSTÉOPOROSE. VERTÉBROPLASTIE

Vertebroplasty and kyphoplasty in osteoporotic vertebral fractures

Key-words (Index medicus) : KYPHOPLASTY. OSTEOPOROSIS. SPINAL FRACTURES. VERTEBROPLASTY

Jean-Denis LAREDO*, Philippe ORCEL**

Résumé

Les fractures vertébrales ostéoporotiques peuvent occasionner des douleurs invalidantes. Le cumul de fractures ostéoporotiques entraine une cyphose rachidienne, responsable d’un handicap fonctionnel. La vertébroplastie et la cyphoplastie sont deux traitements percutanés proposés dans les fractures vertébrales ostéoporotiques douloureuses. La cyphoplastie est une technique dérivée de la vertébroplastie où l’injection de ciment est précédée d’une tentative de ré-expansion du corps vertébral fracturé qui vise à réduire la cyphose vertébrale. L’efficacité de ces interventions sur la douleur fracturaire a été un temps remise en cause par deux essais randomisés comparant la vertébroplastie à une intervention simulée. Depuis, de nombreuses autres études randomisées en faveur de l’efficacité de la vertébroplastie ont été publiées. Les recommandations internationales réservent la vertébroplastie aux échecs du traitement médical sur la douleur mais un positionnement plus précoce peut se discuter si l’on fixe comme objectif de limiter la déformation cyphotique. Les données récentes suggèrent que le gain de cyphose obtenu par la cyphoplastie par rapport à la vertébroplastie n’est pas suffisant pour justifier le coût supplémentaire et le recours à une procédure un peu plus longue et traumatisante. 

Summary

Osteoporotic vertebral fractures are a cause of incapacitating pain. Multiple vertebral osteoporotic fractures induce vertebral kyphosis and functional disability. Vertebroplasty and kyphoplasty are two percutaneous procedures proposed in painful vertebral osteoporotic fractures. They consist in percutaneous injection of methylmetacrylate into the fractured vertebral body. In addition, kyphoplasty starts with an attempt of reexpansion of the vertebral body using expanding balloons. Two 2009 randomized double-blind trials found no difference in pain decrease following either vertebroplasty or a sham intervention. However, more recent randomized trials concluded to the superiority of vertebroplasty on either conservative management or a sham intervention. According to international guidelines, vertebroplasty and kyphoplasty should be indicated only after conservative treatment failure. However, further studies are needed to investigate if performing these procedures earlier can prevent further height loss of the fractured vertebra and increase in vertebral kyphotic angle. Recent studies have shown that advantages of balloon kyphoplasty over vertebroplasty are not sufficient to justify a higher cost and a longer procedure.

Télécharger l'article complet en version pre-print (PDF)

* Service de Radiologie ostéoarticulaire diagnostique et interventionnelle ** Service de Rhumatologie, Hôpital Lariboisière, APHP et Université Paris-Diderot

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt en relation avec le contenu de cet article.