Rapport
Séance du 2 octobre 2018

Arrêt cardiaque subit : pour une meilleure éducation du public

MOTS-CLÉS : ARRET CARDIAQUE SUBIT, MORT SUBITE, MASSAGE CARDIAQUE EXTERNE, DÉFIBRILLATEUR AUTOMATISÉ EXTERNE, SURVIE, ÉDUCATION DU PUBLIC.
Sudden Cardiac Arrest: For A Better Public Education
KEY-WORDS : SUDDEN CARDIAC ARREST, SUDDEN DEATH, CARDIO-PULMONARY RESUSCITATION, AUTOMATIC EXTERNAL DEFIBRILLATOR, SURVIVAL, PUBLIC EDUCATION.

ALIOT Etienne , AMMIRATI Christine , CARLI Pierre*, CASSAN Pascal , DESNOS Michel* (rapporteur), JULIEN Henri*, KOMAJDA Michel*, LOISANCE Daniel*, MARIJON Eloi , PLOUIN Pierre-François*,

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts avec le sujet abordé.

Résumé

L’arrêt cardiaque extra-hospitalier représente un problème de santé publique majeur, avec plus de 40000 évènements chaque année en France. Moins de 10% des patients survivent. Les premières minutes de prise en charge sont cruciales, et une réanimation adaptée initiale plus systématique par le témoin, associant massage cardiaque externe et usage d’un défibrillateur, devrait permettre d’atteindre des taux de survie plus élevés. Un programme ambitieux et coordonné basé sur l’éducation de toute la population aux gestes qui sauvent, dès le jeune âge, est indispensable pour améliorer le pronostic. L’Académie Nationale de Médecine propose dans ce document une stratégie, identifiant quatre mesures essentielles pour une meilleure éducation de la population aux gestes qui sauvent.

Summary

Out-of-hospital sudden cardiac arrest remains a major public health issue, with more than 40000 new cases occurring in France every year. Overall, less than 10% will eventually survive. The first minutes are essential, and a more systematic effective cardiopulmonary resuscitation, combining cardiac massage and early defibrillation, should allow much higher survival rates. An ambitious and well-coordinated program, based on an adequate education of the general population since childhood, is mandatory to substantially improve outcomes. In the present report, the French National Medical Academy suggests a strategy, based on four essential measures, for a better public education to life-saving techniques.